21/06/2017 – 06h50 Paris (Breizh-Info.com) –Pas une journée sans qu’un journal de la presse subventionnée ne se fasse l’écho de telle ou telle initiative en faveur des migrants, ou que sortent des articles tentant de faire « avaler la pilule » de l’immigration massive aux lecteurs.

Sur la journée du 20 avril – date de la « journée mondiale des réfugiés » initiée par l’ONU – nous avons recensé l’intégralité des articles ayant utilisé le mot « migrants » via des alertes google, et c’est particulièrement révélateur d’une machine parfaitement rodée pour tenter d’imposer l’accueil des migrants.  Car

Petit tour d’horizon :

Télérama évoque bien évidemment cette « journée nationale des réfugiés », qui, selon le journal, « est l’occasion de se mobiliser pour rappeler au nouveau président de la République qu’en matière de politique migratoire, la répression n’est pas une solution.». Et, après avoir uniquement relayé les initiatives pro migrants, l’hebdomadaire de conclure : « Partout, des bénévoles agissent, des Français prennent des risques (y compris judiciaires) pour pallier les manques de l’État et rester fiers de leur pays. Rester sourds à leurs appels, à leurs engagements, n’est pas une option.»

Le lecteur est averti : il n’a pas d’autre option.

« Migrants: Hidalgo tire la sonnette d’alarme avant l’été », titre Libération le même jour, reprenant une dépêche AFP. La sonnette d’alarme n’est pas tirée pour appeler à plus de maitrise des frontières, mais bien pour « répartir dans toute la France des demandeurs d’asile, pour (…) l’intégration des réfugiés statutaires, notamment via les cours de français et la formation professionnelle, et enfin «une politique européenne ambitieuse en matière d’asile», que ce soit pour les critères d’examen ou la répartition des demandeurs.»

Le même jour, on apprend également que neuf migrants ont provoqué la mort d’un chauffeur routier, après avoir disposé des troncs d’arbre sur l’A16. Mais l’Express de tenter d’atténuer la responsabilité de ces derniers : « L’installation de barrages artisanaux dans le Calaisis, principalement la nuit, par des migrants désespérés afin de ralentir des camions en partance pour l’Angleterre et de tenter de se cacher à l’intérieur était quasi-quotidienne lorsque la « Jungle » existait encore. »

Leçons de moraline

La palme de la moraline revient sans doute au Huffington Post, qui publie la tribune d’Alice Gautreau, bénévole pour MSF, intitulée : « À vous qui voulez renvoyer les migrants chez eux, je vais vous dire d’où ils viennent vraiment ». Et la sage-femme de faire des comparaisons plutôt douteuses : « Tout comme moi qui ai émigré au Royaume-Uni pour des raisons économiques (meilleure carrière, meilleure paie, meilleure qualité de vie), les Sub-Sahariens venaient en Libye pour les opportunités qu’elle leur offrait, ou pour sauver leur peau.».

Et toujours la même conclusion, véritable prise d’otage humaniste : « Cher Docteur, je n’ai pas de solution miracle. Je ne suis ni diplomate, ni géopoliticienne. Je ne suis « que » sage-femme, à bord d’un bateau qui sauve des gens d’une mort certaine, fuyant une situation qui aurait certainement tôt ou tard mené à leur mort. Notre mission est de les ramener à bon port, en les traitant comme les êtres humains qu’ils sont. Ceci ne devrait pas être le travail des ONG, avec plus de 5000 morts recensés en mer en 2016, ce travail devrait être fait par la « communauté internationale », l’ONU ou l’UE. Mais en attendant, que voulez-vous que nous fassions? On les laisse mourir? ».

Ouest-France, dont les lecteurs peuvent consulter quasi quotidiennement une fable de l’intégration sur les migrants, titrait ainsi : « Près de Flers. Le foot intègre les migrants en dehors du terrain ». Et le journaliste de raconter : « Ce sport universel constitue une échappatoire pour ces émigrés africains, dont le parcours de vie est souvent complexe et douloureux. Gilles Leroy, président de l’association de l’Accueil des réfugiés en Domfrontais (Ared), le confirme : « Ces personnes sont régulièrement dans l’inquiétude du fait de leur statut. Notre but, à notre niveau, est d’apporter un soutien matériel et humain en partenariat avec les mairies, les bénévoles et les associations. » L’ensemble du club a vu d’un très bon œil l’arrivée de ces personnes, pour qui le fait de passer du temps à l’extérieur de Perou est essentiel.»

Enfin, le site Info-Migrants, financé par l’Union européenne et auquel participe plusieurs médias d’État français, sort un article intitulé « Qui sont les partis anti-migrants en Europe ? », dans lequel on peut lire des propos de nature diffamatoire : « Génération identitaire, par exemple. Cette organisation européenne raciste a récemment lancé une opération anti-migrants ».

On peut y lire également des phrases sans argumentation aucune : « Geert Wilders n’aime pas beaucoup les immigrés : pour preuve, son slogan de campagne fut : « Rendez-nous les Pays-Bas ». Ou encore : « Mais il n’y a pas que du Jobbik que les migrants et demandeurs d’asile doivent se méfier, mais de la politique menée par Viktor Orban, le Premier ministre nationaliste du pays. Ce dernier mène depuis plusieurs mois une campagne anti-immigration violente et xénophobe.»

Et pour BFM TV. qui évoque les « chasseurs de migrants » à la frontière hongroise, en réalité une garde enrôlée pour augmenter les effectifs de police et traquer les clandestins qui seraient rentrés illégalement (comme le font de nombreux autres pays démocratiques, y compris les Etats-Unis) , cette initiative « interroge » (qui ? quoi ?). Un article totalement à charge contre ceux qui veulent protéger leurs frontières.

Sans la presse alternative, il n’y aurait en France aucun média pour s’interroger sur les conséquences de l’accueil ininterrompu des migrants, et sur les effets à moyen terme de l’immigration en Europe.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

11 Commentaires

  1. Les merdias sont TOTALEMENT aux ordres des gouvernements et des partis politiques. Les polémiques éventuelles sont bidon, elles ne servent qu’à accréditer l’illusion d’un débat démocratique.
    Comme le dit fort justement l’auteur: « Le lecteur est averti : il n’a pas d’autre option. ».
    Tout le monde ne sait pas, mais devrait savoir que des bateaux affrêtés par des ONG ne représentant qu’elles mêmes mais financées par Soros et l’Arabie Saoudite entre autres, vont croiser au plus près des côtes d’où partent les embarcations, et fournissent les « réfugiés » en vivres, carburant, gps et surtout en téléphones satellitaires à utiliser dès que les migrants franchissent les eaux territoriales du pays qui les intéresse, contraignant ainsi les garde côtes à leur porter secours. Personne n’a encore aujourdhui répondu à la question: « pourquoi ces « réfugiés » ne sont-ils accueillis par aucun pays musulman, y compris les plus riches de la planète? »

    • « Les merdias sont TOTALEMENT aux ordres des gouvernements et des partis politiques. »

      Les médias anti-blancs font élire le gouvernement anti-blanc, et le gouvernement anti-blanc protège les médias anti-blancs. C’est comme l’oeuf et la poule, on ne sait pas qui vient en premier.

      « des bateaux affrêtés par des ONG ne représentant qu’elles mêmes mais financées par Soros et l’Arabie Saoudite entre autres »

      Il n’y a pas que Soros derrière ces ONG, il y a aussi les gouvernements européens et l’Union Européenne, ainsi que tous les médias. Un gouvernement normal prendrait des mesures pour que ça cesse.

      « pourquoi ces « réfugiés » ne sont accueillis par aucun pays musulman »

      Parce que ce sont des réfugiés-bidon. Il ne s’agit pas de leur porter secours, mais de les utiliser pour nous remplacer !

      • Tout à fait exact. L’attitude plus qu’équivoque du Parlement et des gouvernants européens à l’égard de la Turquie et de l’islam me fait redouter une gigantesque opération de corruption à l’échelle planétaire car j’ai du mal à croire que les bras cassés et les couilles molles qui caractérisent l’essentiel de la classe politique européenne aient eu non seulement assez d’intelligence pour mijoter ce plan mais aussi le temps de se mettre tous d’accord pour le mettre en pratique. Non, il faut un Deus Ex Machina et la nature vénale du politicien de base nous met sur la piste: Follow The Money. Quand on connait (j’ai peur de me tromper en comptant car il y a trop de zéros) le montant colossal des revenus du pétrole et du gaz naturel pour l’ensemble de la péninsule arabique (Arabie Saoudite, Qatar, Koweit, Dubai, EAU etc…), on a par la même occasion la réponse à la dernière question de mon post précédent. Ces pays ont les moyens, sans vraiment gréver leur budget, d’offrir à CHAQUE parlementaire des pays ciblés un compte secret avec garantie d’anonymat et d’impunité, afin que des décisions (ou plus pernicieux encore, des absences de décisions) soient prises en faveur de l’islamisation des pays concernés et de la bienveillance vis à vis de l’immigration illégale. Cette corruption gigantesque permet de tenir par les burnes ceux qui y succombent ( quel Fillon, quel Cambadelis, quel Guéand résisterait à 1 ou 2 millions de dollars sans la moindre trace?) et explique aussi pourquoi les hyènes ne se dévorent pas entre elles. Elle expliquerait aussi cette invraisemblable et inoxydable candidature de la Turquie, ces constructions de mosquées tous azimuths, cette incroyable collaboration des merdias, cette « laïcité » si maçonnique, interdisant les processions, les crèches et les restaurations d’édifices chrétiens mais tolérant les burqas, les prières qui obstruent les rues et les repas de « rupture du jeûne du ramadan » impliquant des politiciens de tout bord.

        • Tellement vrai ce que vous écrivez ! Encore un peu de temps et nous allons nous retrouver comme les Indiens d’Amérique !!!! Qu’ils restent sur leur continent !!!! Qu’ils retroussent leurs manches, et travaillent pour valoriser leur Pays.

        • « L’attitude plus qu’équivoque du Parlement et des gouvernants européens à l’égard de la Turquie et de l’islam me fait redouter une gigantesque opération de corruption à l’échelle planétaire »

          Vous êtes un farceur ! Nos dirigeants ne sont pas vendus à la Turquie ni à l’Arabie Saoudite ! Leur loyauté irait plutôt à Israel. En fait, ils s’alignent sur l’idéologie de la LICRA. C’est surtout cette organisation-là qui se félicite de l’immigration musulmane.

          C’est la LICRA qui travaille avec le gouvernement pour faire condamner en justice les nationalistes anti-immigration. L’Arabie et la Turquie n’y sont pour rien.

          De même, la télé est pleine de journalistes-bidon qui dénoncent le Front National et nous parlent des valeurs républicaines d’ouverture, mais ce ne sont pas des journalistes arabes ni turcs.

          • « mais ce ne sont pas des journalistes arabes ni turcs »
            Il y en a déjà quelques uns, de terrain pour l’ instant, même un placé au CSA. Ne soyez pas impatiente, cela accourt à grandes enjambées, discrimination positive oblige…

          • Je voudrais bien être un farceur, cela signifierait que tout va bien et que l’heure est à la détente. Vous réalisez, ce qui est déjà pas mal, si on vous compare à l’immense majorité de vos cons citoyens, qu’une quantité de choses vont de travers dans ce pays, qu’il a été mis en coupe réglée, que ses habitants sont taxés, rançonnés, escroqués, rackettés et prêts à passer par profits et pertes, une fois que, pressés comme des citrons, ils n’auront plus de jus à fournir. Notre pays ne nous appartient plus, pas plus que ses entreprises, son patrimoine, son sol ou ses ressources. Mais au bénéfice de qui? Et c’est là que vous vous fourvoyez dans une voie sans issue et que je ne peux pas vous prendre au sérieux.
            Mon travail m’appelle à séjourner régulièrement au Moyen Orient, et me permet d’appréhender la réalité de nos compromissions avec certains pays, et je peux vous dire qu’Israel n’en fait absolument pas partie, mais alors pas du tout! La somme des contrats que nous avons avec ces pays donne le vertige, car il ne s’agit que de la partie visible de l’iceberg quand on connait l’ampleur de la corruption qui règne autour de ces marchés (voir frégates de Taiwan et sous marins pakistanais entre autres) avec les inévitables rétrocessions et dessous de table pour alimenter les caisses de nos partis si bienveillants à l’égard de l’islamisation à marche forcée de la Nation.
            https://news.vice.com/fr/article/le-koweit-achete-pour-25-milliards-deuros-darmement-la-france
            Ce ne sont pas des imams juifs qui soulèvent les cités, pas plus que des dealers juifs qui pourrissent notre jeunesse, pas plus que des politiciens juifs qui rompent le jeûne du Ramadan, et certainement pas dans une synagogue… Je me demande si vous réalisez l’absurdité de vos propos et à quel point l’arbre cache la forêt.
            De même que les traitres qui nous ont asservis ne reconnaitront jamais leurs compromissions, n’attendez pas des journalistes qui nous intoxiquent qu’ils soient arabes ou turcs, ce serait absurde et contre productif! Il est infiniment plus simple d’acheter des journalistes Français garantis pur porc, ils sont encore plus vénaux et cupides que nos politiciens islamophiles et surtout beaucoup moins chers!

  2. Que le parcours de vie des migrants soit « complexe et douloureux », nul n’en doute. Mais il serait assurément plus simple et probablement moins douloureux s’ils ne migraient pas ! On nous demande (ils nous demandent) d’assumer une complexité et une douleur qui ne sont ni notre choix ni notre fait. Pire : on demande à la collectivité d’assumer les conséquences de choix individuels faits par des personnes extérieures à cette collectivité, qui n’ont jamais participé à ses charges et à ses devoirs, et qui en outre sont mues pour la plupart par des motivations financières.

  3. « Un article totalement à charge contre ceux qui veulent protéger leurs frontières. / Sans la presse alternative, il n’y aurait en France aucun média pour s’interroger… »

    C’est pareil dans les autres pays occidentaux. Le plus fort, ce n’est pas les articles de propagande qu’on trouve dans la presse, mais c’est l’absence complète d’articles et de journaux qui donnent l’autre point de vue. TOUS les journaux, télés et radios, sont complices de la politique du Grand Remplacement. L’objectif des journalistes est de liquider leurs lecteurs !

    Comment en est-on arrivé là ? Certains journaux se sont fait acheter. Certains se sont laissé intimider. Les autres ont dû fermer suite aux condamnations judiciaires, à l’absence de subventions gouvernementales, aux difficultés pour trouver des annonceurs publicitaires, aux difficultés pour se faire distribuer chez les marchands de journaux, etc. Je ne sais pas quels moyens précis ont été utilisés. Il semble impossible de lancer un journal pro-blanc, et les autorisations de gérer les chaînes de télé sont réservées aux réseaux anti-blancs.

    Le pouvoir anti-blanc préfère avoir un grand nombre de journaux et télés pour donner l’illusion de la diversité, et pour faire croire qu’il y a un consensus contre nous. Mais en fait, le point de vue des médias se trouve aux antipodes du bon sens et de ce que pensent les gens normaux.

    Qui est responsable de cette situation ? La réponse se trouve dans les journaux eux-mêmes. Ils suivent la ligne politique de la Licra. Ils répètent ce que disent Le Monde et Libération (voir qui possède ces journaux). Ils dénoncent Poutine, Trump, Orban, Assad, Le Pen. Et aussi, ils dénoncent constamment « la montée de l’antisémitisme », mais jamais le génocide des nations européennes.

    En fait, les articles de journaux sur l’immigration sont tous plus débiles les uns que les autres. Ils nous présentent les aventuriers sexuels soudanais comme des réfugiés de la guerre de Syrie. On a besoin d’eux pour payer nos retraites, il faut les installer chez nous pour les sauver de la noyade, etc. Ça veut dire que la presse est entièrement contrôlée par des imposteurs. Les seules exceptions sont quelques petites revues à tirage limité qui se font régulièrement condamner en justice.

Comments are closed.