Hellfest 2017 : l’édition de la maturité (reportage photo)

A LA UNE

22/06/2017 – 07h10 Clisson (Breizh-Info.com) – Au fil des années, on pensait avoir tout vu sur le Hellfest à Clisson :  les années précédentes nous avaient déjà offert des week-end exceptionnels. On peut dire que cette 12ème édition marquera une fois de plus les esprits en terme d’organisation.

Le Hellfest Crew ne cessera de nous surprendre !

A l’écoute de son public, fidèle depuis le début, les reproches de l’an passé ont sans nul doute été entendus.

Finis les files d’attente interminables aux entrées et les Cashless (distributeurs de cartes nécessaires pour consommer boissons et nourritures), un réseau WIFI, un réseau internet devenu correct….pour le plus bonheur des 180 000 festivaliers qui sous un soleil de plomb ont répondu présents.

Rappelons que le HELLFEST est devenu un des plus gros festival de musique métal en Europe.

Les 60 000 fans et invités ont pu circuler sans trop de cohue sur le site avec des MainStage beaucoup plus aérées qu’auparavant. Seul point noir, la proximité des scènes Altar et Temple de la Valley, créant quelques bouchons. Une décoration innovante et un salon VIP totalement repensé, plus grand, ouvert sur l’extérieur aux structures bluffantes avec son bassin qui servira de pataugeoire à un public privilégié.

Quand des groupes se servent du Hellfest pour faire de la politique

Côté musique et pour résumer, on préférera la devise des virevoltants australiens d’Airbourne « Rock’n’roll will never die » aux interventions politisées et faciles des rennais de The Decline « si comme nous vous détestez la police » ou des anglais de Booze & Glory se déclarant « Antiracist, anti fascism, anti homophobia« , original ! Et pourquoi pas, c’est leur droit. Ils auraient pu rajouter la guerre contre la misère…

Quand on pense que l’Angleterre vient  d’être durement frappée coup sur coup par deux attentats islamistes, pas un mot. Et que dire d’une des têtes d’affiche Ministry avec le titre de leur dernier album faisant l’apologie des Antifas …

Dans ce contexte, nous nous abstiendrons d’aller écouter les discours de Bernie Bonvoisin de Trust, les Ramoneurs de Menhirs… et l’une des attractions du dimanche, Prophets of Rage, nouveau groupe rap metal Anti Trump, composé du charismatique guitariste des Rage Against The Machine Tom Morello, B. Real des Cypress Hill et Chuck D de Public Enemy.

Un grand cru 2017

Pour en revenir au principal, la musique (nous étions venus pour cela bordel !) :

180 groupes aux styles variés de la planète « métal » vont se succéder durant 3 jours. On retiendra un vendredi teinté de punk rock avec la première venue à Clisson des Rancid et leur excellent street punk ; à noter un Lars Frederiksen au sommet de son art. Ils alterneront devant un public déchaîné de leur deux albums cultes « And out come the wolves » et « Let’s go », la claque !

Très surpris par la notoriété de la légende de la OI française, Komintern Sect ; leur morceaux seront repris en chœur par un public en nombre et connaisseur.

The Damned clôtureront cette première journée avec un show couronnant 40 ans de carrière, s’il vous plaît !

Ce vendredi sera aussi marqué par des prestations de qualité sur les MainStage, Deep Purple et leur show à 360 degrés (tournée d’adieu), Rob Zombie, les suédois d’In Flames et leur Death mélodique, la Altar accueillera 2 légendes du Death metal, j’ai nommé OBITUARY et Autopsy, boules quies obligatoires !

Samedi, journée Thrash et Hardcore attendue par les fans sur la Warzone.

Notre Diaporama photo :

Se succéderont les hollandais de No Turning Back et leur Hardcore agressif, les inépuisables DRI, comeback kid, et les précurseurs du Hardcore, les new-yorkais d’Agnostic Front devant une scène bondée, un show efficace et sans concession !

Suicidal tendencies de retour au Hellfest depuis leur nouveau Line up, clôtureront cette deuxième journée devant une warzone bondée balançant un florilège de tubes.

Plus tôt dans la journée, la curiosité nous amènera devant la MainStage pour les Steel Panther; musicalement intérêt limité, par contre visionnage intéressant avec les boobs à l’air de leurs groupies déambulant sur scène.

Toujours sur les MainStage, Airbourne augmentera le niveau avec une prestation de haute volée comme à leur habitude pour un public acquis à leur cause, un vrai bonheur ; à noter cependant, comme il y a 2 ans, des petits problèmes techniques, dommage.

Un petit mot pour la tête d’affiche du festival : AEROSMITH. 1H30 de show sans émotion particulière, Steven Tyler attirera un public éclectique venu voir un groupe légendaire pour la dernière fois. Prestation parfaitement huilée avec des musiciens au top.

Pour terminer, Kreator mettra tout le monde d’accord pour un show survitaminé ; excellent !

Le dernier jour arrive sous une chaleur toujours présente. La fatigue commence à se faire sentir. Les places à l’ombre sont prises d’assaut.

Une affiche peut-être moins alléchante nous attend avec les maîtres du Thrash, Slayer, à 1h du matin, dur…cela sera sans nous. Un « petit » PRONG pour le petit déjeuner cela ne se refuse pas, efficace ! Fin d’après-midi sous la Valley, PENTAGRAM  nous rappellera sporadiquement les légendaires BLACK SABBATH.

Puis vient PROPHETS OF RAGE. Pas notre tasse de thé surtout avec un chanteur qui se présente enturbanné tel un prince saoudien.

Par contre, avouons le, grosse grosse ambiance…

Pour finir, petit détour par la Temple afin d’assister au grand retour de Phil Anselmo, avec son nouveau groupe SCOUR. Du gros Grind Core de boucher. Amis poètes s’abstenir.

Bravo à l’organisation du Hellfest !

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

Articles liés