14/08/2017 – 07h45 Saint-Brieuc (Breizh-Info.com) – Le drame a été évité de justesse à Saint-Brieuc. Un snack de la ville, « Le D’witch » a été touché par plusieurs tirs dont un au moins a grièvement blessé un homme de 26 ans présent dans l’établissement.

Pronostic vital non-engagé

Au 3 rue Henri-Becquerel, la poudre a parlé jeudi soir. Peu avant 21h, plusieurs coups de feu ont retenti à la hauteur de ce snack. Deux projectiles ont fini leur course dans la vitrine de l’établissement et au moins un a grièvement blessé un homme de 26 ans qui se trouvait sur les lieux.

Transporté à l’hôpital Yves Le Foll, les jours de la victime ne sont finalement pas en danger nous a confirmé la police de Saint-Brieuc, mais ce n’est pas passé loin.

Si les constatations d’usage ont bien été effectuées, l’enquête commence, elle, tout juste. Selon la police de Saint-Brieuc, « les investigations sont toujours en cours et nous n’avons pas d’informations à communiquer. »
Seule information, plusieurs témoins ont assisté à la scène et leur témoignage a été recueilli par les fonctionnaires de police.

Un snack géré par un homme condamné pour trafic de stupéfiants.

Le propriétaire du snack « Le D’witch » touché par les coups de feu est un dénommé Saber B selon Société.com.

En janvier 2009, il avait été condamné à huit mois de prison, dont quatre avec sursis, dans une affaire de trafic de drogue (en provenance de la banlieue parisienne) sur Saint-Brieuc. Ce dernier avait notamment reconnu la vente de 300 grammes de résine de cannabis.

Les autorités prennent l’affaire très au sérieux, une guerre pour le contrôle du trafic de drogue dans le secteur mettant aux prises différentes bandes actuellement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine