Finistère. 33111 familles ont touché l’allocation de rentrée scolaire (ARS)

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

24/08/2017 – 07h30 Brest (Breizh-info.com) –  Dans le Finistère, l’allocation de rentrée scolaire (ARS) a été versée par la CAF le 17 août à 33 111 familles (50 262 enfants bénéficiaires), pour un montant de 20 294 181 €.

L’allocation de rentrée scolaire (Ars) est versée sous condition de ressources aux familles aux revenus modestes qui ont des enfants scolarisés âgés de 6 à 18 ans.

L’ARS est versée aux familles pour leurs enfants scolarisés du CP à la Fac ou en apprentissage, âgés de 6 à 18 ans (nés entre le 16 septembre 1999 et le 31 décembre 2011 inclus)… sous condition de ressources.

Le plafond de ressources annuelles à ne pas dépasser pour en bénéficier est le suivant (il s’agit du revenu net imposable 2015 – année n-2) :

– 24 404 € pour les familles qui ont un seul enfant à charge,

– 30 036 € pour les familles qui ont deux enfants à charge,

– 35 668 € pour les familles qui ont trois enfants à charge,

– 41 300 € pour les familles qui ont quatre enfants à charge.

Ajoutez 5 632 € par enfant à charge supplémentaire.

Les montants 2017

Par enfant et par an, ils sont modulés en fonction de l’âge de l’enfant :

6-10 ans : 364,09 €

11-14 ans : 384,17€

15-18 ans : 397,49€

Les démarches à effectuer

Pour les jeunes de 16 à 18 ans (nés entre le 16 septembre 1999 et le 31 décembre 2001), les familles doivent confirmer en ligne que leur enfant est toujours scolarisé, étudiant ou apprenti pour la rentrée 2017. Tout se fait sur caf.fr (espace Mon Compte) ou sur l’appli mobile « Caf – Mon Compte ».

La Caf a contacté les familles concernées en juillet par mail ou courrier pour les inviter à effectuer cette démarche. Les parents pourront bénéficier de l’Ars avant la rentrée s’ils font la télédéclaration pendant l’été.

Pour les enfants de 6 à 15 ans (nés entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2011), la Caf a versé automatiquement l’Ars aux familles allocataires qui remplissent les conditions.

Pour les enfants qui auront 6 ans en 2018 mais qui entrent en CP cette année, la famille devra récupérer un certificat de scolarité auprès de son école et puis l’envoyer à la Caf.

L’allocation de rentrée scolaire est (normalement) destinée à permettre, pour chaque enfant, l’achat des fournitures scolaires pour l’année, mais aussi de vêtements et du nécessaire pour aborder la rentrée dans les meilleures conditions.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

6 Commentaires

  1. Combien de ces « allocs » seront elles utilisées à bon escient …? La solution serait de laisser les établissements scolaires fournir livres , cahiers….! Quant aux vêtements , les enfants doivent être habillés même hors rentrée scolaire . On achète la paix sociale …………!!!

  2. Les allocataires de l’ARS..
    La majorité des allocataires de l’ARS sont des musulmans d’origine étrangère parce que ce sont eux qui ont le plus d’enfants chez nous. Dès qu’elles ont reçu cette ARS: je vois les musulmanes se précipiter à mon bureau de poste où elles envoient les sous des contribuables français dans  »leur » pays.. où elles se font construire des maisons à nos frais et où elles vivent plus que centenaires! Dans ma région et mon département: nous ne sommes que 40% à payer des impôts.. ceux qui ne sont pas imposables sont les musulmans d’origine étrangère qui viennent chez nous pour les  »avantages sociaux », pour  »tout casser », vendre de la drogue,etc..et qui m’ont chassée de mon pays natal!..

    • Je suis d’origine algérienne et tout ce que vous dîtes est vrai , c’est une race de chacals , quand j’étais plus jeune et con ( je le suis toujours mais un peu moins je pense …) j’étais fier d’être d’origine algérienne et de confession musulmane …Plus maintenant , j’en ai honte …. C’est un fardeau un lourd fardeau . C’est l’enfer que vous vivez , l’enfer !!!

  3. Il faut dire aux personnes qui touchent l’allocation de rentrée scolaire que : un poste de télé ou un ordinateur ne rentre pas dans les sacs d’école !!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Covid-19 à Nantes : l’ARS pas trop stressée par le variant sud-africain

Trois premiers cas du variant sud-africain du covid-19 viennent d’être détectés en Irlande du Nord. Robin Swan, ministre de la santé, est intervenu à...

Covid-19 en Loire-Atlantique : l’Agence régionale de santé ne dit pas tout

Breizh-info a signalé le 6 février l’opacité des statistiques de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire concernant la présence du...

Covid-19 en Loire-Atlantique : partie de cache-cache avec le variant sud-africain ?

Breizh-info a déjà évoqué le mystère du variant sud-africain du covid-19 à Nantes. Ce variant inquiète particulièrement les autorités de santé. Comme le variant...

Le variant sud-africain du covid-19 moins dangereux à Nantes qu’à Paris ou à Mayotte ?

Le gouvernement veut-il favoriser un développement du covid-19 dans la région « déficitaire » qu’est la Bretagne ? La question rend un son complotiste. Pourtant, on ne...