Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fraudes sociales. Cachant le décès de leur frère originaire d’Algérie, deux sœurs détournent 389 000 € dans le Nord

Les fraudes aux prestations sociales en France ont atteint un niveau record en 2022. Des contrôles plus stricts ont permis d’identifier des fraudeurs, dont une femme ayant détourné plus de 32 000 € en falsifiant sa déclaration de parent isolé, et deux sœurs ayant touché 389 000 € de chèques emploi service en cachant la mort de leur frère malade.

Fraudes aux prestations sociales : un niveau record en France

Ce n’est pas un scoop, les diverses fraudes aux prestations sociales se portent bien en France, et ont même atteint des niveaux historiques en 2022. Une année où la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) aurait détecté un nombre record d’opérations trompeuses avec 48 692 fraudes sociales identifiées. Ce qui représentait une augmentation de 11,6 % par rapport à 2021, entraînant un coût de 351 millions d’euros pour l’État français (contre 309 millions en 2021). Toujours au titre de l’année 2022, la Cnaf a versé, au total, près de 99 milliards d’euros d’aides sociales à 13,6 millions d’allocataires.

Au cours des derniers mois, la Caisse nationale d’allocations familiales a intensifié ses contrôles sur le terrain pour réaliser des vérifications et elle confronte désormais ses données avec celles de Pôle emploi et celles des centres fiscaux. Une vigilance accrue qui porte parfois ses fruits : la Caisse d’allocations familiales du département du Pas-de-Calais a récemment détecté une fraude de la part d’une habitante d’une commune voisine de Lens.

Selon un article du site Actu Pas-de-Calais publié le 16 octobre, cette femme est suspectée d’avoir détourné plus de 32 000 € entre octobre 2018 et octobre 2021 en ayant fraudé la CAF durant trois ans. À titre de comparaison, le dommage financier moyen s’élèvait à 7 217 euros par fraude en 2022. Pour parvenir à duper les services de la Caisse d’allocations familiales, la bénéficiaire, qui a depuis été interpellée suite à un contrôle, aura réalisé une fausse déclaration de parent isolé.

Cette manœuvre lui aurait ainsi permis de toucher plusieurs prestations sociales, à savoir les allocations d’aide au logement, le RSA, les allocations de soutien familial ou encore les primes d’activité et primes de Noël. La femme âgée de 31 ans devra prochainement répondre de ces accusations devant le tribunal judiciaire de Béthune.

Le Département du Nord victime d’une fraude de 389 000 €

Autre affaire de fraude, cette fois dans le département voisin du Nord, le site Lille Actu a rapporté le 20 octobre une affaire impliquant deux sœurs qui ont été jugées mardi 17 octobre devant le tribunal de Lille. Il était reproché aux deux femmes d’avoir caché la mort de leur frère malade, et ainsi touché 389 000 € de la part du Département du Nord sous forme de chèques emploi service. Des chèques initialement destinés à rémunérer des aidants au profit de leur frère malade entre 2014 et 2018. Problème : le frère en question, originaire d’Algérie, est décédé au mois de décembre 2015.

Quant à l’identification de la fraude, elle n’interviendra que quatre ans après ce décès. La supercherie mise en place par les deux sœurs, un temps aidé de leur mère désormais décédée, était assez élaborée : elles avaient pris le soin de conserver le bail du logement de leur frère ainsi que son abonnement Internet et sa ligne téléphonique pour ne pas éveiller les soupçons.

Dans ces conditions, le financement par l’intermédiaire de chèques emploi service de cinq aidants se rendant régulièrement au domicile de l’homme en mauvaise santé pour lui porter assistance ne semblait pas incohérent… En réalité, les rémunérations de ces cinq salariés (inexistants) versés par le Département du Nord atterrissaient dans la poche des deux sœurs, l’une d’entre elles ayant par ailleurs un rôle de tutelle vis-à-vis du frère. De quoi rendre la fraude encore plus indétectable. L’aide fictive demandée par les deux femmes pour aider leur frère décédé atteignait certains mois des sommes considérables, jusqu’à 6000 € au prétexte, par exemple, d’acquérir du matériel médical. Le tribunal de Lille rendra sa décision le 7 novembre prochain.

En France, les dépenses sociales représentaient près de 32% (31,6 %) du PIB en 2022, soit environ 800 milliards d’euros…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

16 réponses à “Fraudes sociales. Cachant le décès de leur frère originaire d’Algérie, deux sœurs détournent 389 000 € dans le Nord”

  1. Le Celte dit :

    Encore la minorité intrusive.

  2. Fernand-Arthur Dujardin dit :

    Il serait intéressant que l’on se penche sur l’origine statistique ethnique des fraudeurs.

  3. Dany dit :

    Pour éviter que rentes , aides diverses soient versées à des morts, c’est pourtant simple!
    Faire comme certaines assurances, faire signer par le bénéficiaire l’attestation sur l’honneur de sa présence et adressé.. c’est ce que je signe chaque année !!

  4. Prétet Yvette dit :

    Ce sont encore des Algériens qui ne RESTENT PAS dans ”leur” pays ”indépendant”…”Ils” encombrent les lits de nos hôpitaux et les cellules de nos prisons: ils se font soigner gratuitement aux frais des Français non-musulmans et ”ils” nous coûtent trop cher quand ils sont en prison, etc…

  5. etienne boutonnet dit :

    Et bien sûr, les fraudeurs auront tout dépensé ou transféré en Algérie et seront insolvables. Il faudrait dans ce cas les mettre en prison jusqu’à parfait remboursement des sommes détournées.

  6. océane dit :

    Cela n’a rien de neuf !

  7. Gaï de ROPRAZ dit :

    Pourquoi toujours cacher l’origine, et eventuellement les noms ce qui permettrait de mieux cerner l’individu, aussitôt qu’il s’agit de personnes venues de l’exterieur ?… Cette minorité (tout au moins pour le moment…) dont strictement personne n’a besoin ?

  8. VORONINE dit :

    “Voler aux mécréants , ce n’est pas voler “

  9. Et Alors ! dit :

    Faut lire Charles PRATS !
    Choupinet est au courant et il laisse faire ; tout ça est organisé et planifié pour couler la France .

  10. Gillic dit :

    A l’ époque du numérique, cela parait incroyable, preuve que la fonction publique à besoin d’un sérieux dépoussiérage !!! Et cela sans parler des flopées de centenaires vivant au Magreb sans aucun contrôle possible des autorités françaises !!!!

  11. Bran ruz dit :

    Lire cartels des fraudes 1 et 2 de monsieur charles Prats , vous verrez c’est très évocateur de la gabegie à milliards qui foutent le camps entre particulier en Afrique !! Vous savez ceux qui sont indépendants depuis 60 ans ,et qui passent leur temps à revenir chez les ex colonisateurs pour profiter de leurs largesses sociales. Ceux qui pour certains, nous crachent dessus à longueur d’années ,et touchent des milliers d’euros d’aides venant de nos impôts, pour de plus rire de notre naïveté crasse . Coupables sont tous les gouvernement de droite et de gauche confondues qui savaient, et qui sans sourciller ont laissés se deliter notre modèle social , notre identité, notre culture en accueillant ces divers vagues d’envahisseurs. Renverrons la table, changeons de logiciel et vite ou nous sommes morts !!

  12. zozo83 dit :

    Oh, les pauvres, vous n’allez pas en plus les accabler !

  13. kaélig dit :

    Et pendant ce temps là, plutôt que de traquer les vrais fraudeurs, services sociaux ou assos subventionnées s’acharnent à mettre sur le chemin du travail sous la menace de le priver de RSA, un de mes fils agé de 46 ans, un bon souchien breton inoffensif qui comme 5 sur 9 des éléments mâles de ma famille depuis 3 générations s’avère être inapte à l’emploi puisque mystérieusement atteint entre 15 et 25 ans d’une sorte de confusion mentale, “héréditaire” m’a dit un généticien.
    Ce garçon est pourtant ingénieur mais a “disjoncté” il y a vingt ans dès la fin de ses études. Contrat de réinsertion, stages, incitations…n’ont rien changé à son mental perturbé…Il est inemployable.
    Je l’ai même placé sous curatelle simple pendant 2 ans pour éviter de se faire escroquer une nouvelle fois par une “copine” (directrice de Maison de retraite m’a t’il dit !) qui lui avait déjà volé 17 000 € en lui faisant signer le même jour un prèt converti dans la foulée en don manuel (donc en cadeau)….Le pauvre naïf n’a rien vu venir.
    Aucune suite ne fût donnée à mes plaintes écrites auprès de la Gendarmerie ni auprès des services fiscaux qui étaient droit de réclamer 60 % d’impôts (soit 10 200 €) à la “béneficiaire” du don manuel.
    C’est dire l’efficacité des “administrations” de notre Etat …Providence pour les escrocs.
    Il paraît qu’en Angleterre, après examen du dossier, des individus sont déclarés inaptes au travail et on ne s’acharne pas à les réinsérer, d’où économies de dépenses sociales.
    Pour un peu qu’on lui enlève son RSA voire APL…Je vais encore une fois aller au charbon pour plaider la cause de mon fiston auprès du département et de la CAF, ces administrations à l’inquisition sélective. Finira t’il clochard ?
    Nota: Et pourtant, 35% des ayant droit (RSA, APL …) ne les réclament pas ! Des économies pour le budget social pourtant explosif.

  14. patphil dit :

    le magistrat charles prats ayant dévoilé des fraudes sociales et financières a été mie au placard par la macronie! tout est dit sur la posture du gouvernement, le cochon de payant va casquer

  15. karboua dit :

    389 000 euros ? C’est beaucoup d’argent. Merci de nous apprendre que les services sociaux en france sont aussi généreux . lol

  16. Emile dit :

    Avec toute cette immigration massive attirée par le pot de confiture, les allocations braguette et les combines pour pomper dans les caisses, ça va faire cher pour les Français qui travaillent pour entretenir des parasites.
    Il y en a vraiment ras le bol !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Justice, Local, Société, ST-NAZAIRE

Loire-Atlantique : la CAF et l’URSSAF escroqués par des Gitans, leur avocat parle de “différences culturelles”

Découvrir l'article

A La Une, Ensauvagement, Informatique, Social, Sociétal

CAF. Les comptes de 600 000 allocataires ont-ils été piratés ?

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Sociétal

Préférence nationale. Jadis diabolisée, 71 % des Français y seraient désormais favorables

Découvrir l'article

Social, Vu ailleurs

Aides sociales, allocations, rentrée scolaire…La folie des droits sans devoirs

Découvrir l'article

Education, Social

Allocation de rentrée scolaire. Tout ce que vous devez savoir sur cette aide revalorisée en 2023

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Seine-et-Marne. Plus de 6,5 millions d’euros d’aides sociales détournées en 2022

Découvrir l'article

Economie, Ensauvagement, Social, Sociétal

Fraudes sociales. En hausse de près de 12 % en 2022, elles atteignent un nouveau record

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Val-de-Marne. Des « ressortissants communautaires » auraient fraudé plus de 5 millions d’euros de RSA

Découvrir l'article

Sociétal

Propagande Transgenre. Des professionnels de santé et universitaires le retrait d’un article publié sur le site de la Caisse d’allocations familiales (Caf)

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Immobilier. Logement décent : quelles obligations pour le bailleur ? Quels recours pour le locataire ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍