Gel des contrats aidés. Les écoles Diwan très inquiètes

Diwan

01/09/2017 – 06h35 Nantes (Breizh-Info.com) – La réduction des contrats aidés est l’une des annonces phares du gouvernement d’Edouard Philippe en cette période de rentrée. Mais loin de faire l’unanimité, cette mesure a entraîné de vives protestations, notamment de la part des écoles du réseau Diwan. Ces établissements qui assurent l’enseignement du breton considèrent que la suppression des contrats aidés risque de faire disparaître plusieurs postes dans ces écoles bilingues qui fonctionnent sur un modèle associatif.

Un communiqué et des solutions de fortune

Dans un communiqué en date du 30 août, Diwan précise ses inquiétudes et rappelle que les établissements de son réseau emploient 207 personnes dont 141 sous contrats aidés. Sur ces 141 postes, seuls 51 sont sûrs d’être renouvelés malgré la décision du gouvernement. Pour le reste, Diwan annonce que « 45 emplois à créer ou à renouveler sont déjà refusés » et que « 39 sont en danger, leur renouvellement arrivant dans les semaines à venir ».

Au total, ce sont donc 84 emplois qui sont menacés pour cette rentrée au sein de Diwan. Ces emplois concernent des tâches très diverses comme l’accueil garderie, la cantine ou l’assistance en classes maternelles.

Si ce gel des contrats devait se confirmer, les parents d’élèves n’auraient plus qu’à envisager des solutions de fortune et occuper éventuellement eux-mêmes certains postes manquants dans les écoles.

La colère des responsables de Diwan est d’autant plus grande que, dans le même temps, le gouvernement serait en passe de valider des contrats aidés dans l’Education nationale, notamment pour des AVS (auxiliaires de vie scolaire). Des refus ayant été essuyés par Diwan pour le même type de postes.

Mobilisation à Quimper et Nantes

Ainsi, les écoles Diwan appellent à manifester à Nantes et à Quimper lundi 2 septembre prochain à partir de 10 h 30. Le rassemblement aura lieu place de la Résistance à Quimper et devant la préfecture de Nantes.

Pour rappel, le réseau Diwan représente à l’heure actuelle quelques 53 établissements scolaires, dont 46 écoles, six collèges et un lycée. Au cours de l’année scolaire 2016-2017, ce sont plus de 4 200 élèves qui ont fréquenté ces établissements bilingues.

Si ces réductions de postes étaient confirmées par le gouvernement, cela marquerait une contradiction avec les déclarations en faveur des « langues régionales » faites par Emmanuel Macron au cours de la campagne pour l’élection présidentielle.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine