Société. Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

A LA UNE

03/09/2017 – 07h00 Paris (Breizh-Info.com) – L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) vient de publier une étude (source) sur les ménages français. L’un des enseignements de ce document est particulièrement édifiant. Le nombre de familles monoparentales a fortement augmenté en un peu plus de deux décennies.

Cette publication est riche d’informations sur l’évolution  des foyers familiaux français. Ainsi, ceux avec au moins un enfant mineur a évolué. Alors que l’on comptait 6,7 millions de familles constituées autour d’un couple en 1990, elles n’étaient plus que 6,2 millions en 2013. Une diminution qui est corrélée à l’augmentation des divorces et séparations.

Dans le même temps, le nombre de familles monoparentales avec enfants mineurs a fortement progressé puisqu’il est passé d’un million en 1990 à 1,8 million en 2013. Ce qui  représente une hausse de 87 % en 23 ans.

Ce croisement de tendances entre le nombre de couples et celui de familles monoparentales a une conséquence logique : la part croissante de ces familles monoparentales par rapport à la totalité des familles avec enfants. Cela représentait 12 % en 1990. Cela atteint 22 % en 2013. Ces familles représentent ainsi aujourd’hui plus d’une famille avec enfants sur 5.

Familles monoparentales
Source : INSEE

Autre aspect, les familles monoparentales ont un nombre moyen d’enfants mineurs qui est resté stable depuis 1990. Une tendance qui est différente chez les couples puisque ces derniers comptent désormais moins de progéniture qu’il y a une vingtaine d’années.

Le motif premier qui conduit à la famille monoparentale est la rupture du couple, les cas de décès ou de naissance hors couple étant très minoritaires.

Il est également intéressant de noter la distribution des familles monoparentales en fonction de l’âge de l’enfant. Le cap des trois ans à passer pour un couple, souvent évoqué sur le ton de la plaisanterie, n’est peut-être pas si anodin à la vue des chiffres de l’INSEE. Effectivement, alors que 12 % des enfants vivent dans une famille monoparentale avant 3 ans, leur nombre passe à 20 % entre 6 et 10 ans puis à 26 % entre 15 et 17 ans.

En conclusion, précisons un autre facteur important de cette étude. L’INSEE définit un couple avec enfants comme un couple avec un ou plusieurs enfants d’un au moins des conjoints. Ce qui inclut, de facto, les familles recomposées.

VL

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’impose avec la manière à Colomiers (23-29)

Le RC Vannes est de retour pour leur jouer un mauvais tour ! Vendredi 26 novembre, le XV Breton...

Liverieg : Tapet o laerañ el Lidl, ar Romez a ziskenn he c’hulotenn

D'ar 26 a viz du ez eus bet kondaonet ur Roumanez gant lez-varn Roazhon evit "emziskuzh seksel" ha "laeradenn"....

1 COMMENTAIRE

  1. Les familles monoparentales et la pauvreté!
    Depuis Mai 68 et  »La Liberté des moeurs »…les soixante-huitards répétaient  »qu’il est INTERDIT d’interdire »…les divorces ont augmenté dans notre pays, nos politicards donnent l’exemple!.. Les jeunes ménages divorcent, sans penser à l’éducation de leurs enfants et sans réaliser que ces ménages monoparentales apportent la pauvreté!.. Mon époux et moi, nous n’avions pas 1 centime quand nous nous sommes mariés.. actuellement nous sommes propriétaires de notre maison,nos enfants ont reçu une bonne éducation et ils ont une bonne situation!..

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés