Mathurin Méheut graveur et illustrateur  : exposition à Lamballe

mathurin_meheut

12/09/2017 – 08h20 Lamballe (Breizh-Info.com) – Mathurin Méheut (1882 – 1958) est l’un des artistes bretons les plus connus de la première moitié du XXème siècle. Peintre, dessinateur, céramiste, décorateur de paquebots, illustrateur, il a excellé dans tous ces domaines. Passionné par les paysages et les hommes de la Bretagne, Méheut, natif de Lamballe a laissé une œuvre abondante qui témoigne de la vie bretonne à son époque.

Le musée qui lui est consacré à Lamballe dans une maison de bois à colombages du XVème siècle dite « maison du Bourreau » conserve plus de 5.000 de ses œuvres. Jusqu’ au 31 décembre 2017 le musée Méheut expose une technique particulière et un aspect moins connu de son œuvre, la gravure, présentant de nombreuses estampes sur la nature et la Bretagne.

mon frère Yves de Pierre Loti

Entre 1910 et1926 Mathurin Méheut s’exerce à cet art sur bois ou lino. Il commence par des gravures animalières : un canard, des pigeons, une chouette, puis il réalise des gravures plus complexes et magnifiques : les Charbonniers en forêt, et les Goémoniers où il rend lisible un magma de rochers, d’algues et de marins. Ce sera ensuite une Suite bigoudenne en 1920. Le plus souvent ce sont les travaux et les jours de la Bretagne qui l’inspirent : pénibilité des labeurs, force des travailleurs. Illustrés en noir et blanc, ils marquent encore plus la puissance de son trait.

La seconde partie de l’exposition est consacrée à l’illustration d’ouvrages. Le premier est paru en 1923, c’est Le gardien du feu d’Anatole Le Braz. En fait les dessins seuls sont l’œuvre de Méheut, c’est Louis Joseph Soulas qui les a gravés. En 1925, le même duo, chez l’éditeur Mornay,  illustre La Brière, le célèbre roman d’Alphonse de Châteaubriant qui connut le plus fort tirage de l’entre-deux guerres. On y sent le plaisir ressenti par Méheut pour représenter ce terroir marécageux avec ses tourbières, sa flore, sa faune et les durs travaux  de ses habitants. Une édition rare, elle fut tirée à 1.100 exemplaires, qui est toujours recherchée par les bibliophiles.

Méheut et Soulas la Brière de Châteaubriant.

Une autre région attendra Méheut : la Sologne pour l’illustration de Raboliot de Maurice Genevoix en 1927, où il confie les interprétations en bois gravés à Georges Beltrand.

Mathurin Méheut illustrera aussi de multiples ouvrages de dessins non gravés comme Mon frère Yves de Pierre Loti ou Les Croix de bois de Roland Dorgelès et des romans de Colette.

Le troisième  axe de l’exposition du musée de Lamballe est didactique, avec des explications sur les techniques employées, gouaches préparatoires, bois gravés, tirages, qui sont utiles pour les néophytes. Un livret jeu pour les enfants est proposé pour leur permettre de découvrir de façon ludique l’exposition Mathurin Méheut impressions gravées.

François Cravic

Informations pratiques

Musée Mathurin Méheut – Place du Martray – 22400 LAMBALLE – 02 96 31 19 99 www.musee-meheut.fr

Horaires d’ouverture :

septembre, octobre : du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h

novembre et décembre : du mardi au samedi de 14h à 17h

Entrée gratuite les 16 et 17 septembre pour les journées du patrimoine.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine