Manifestation pour la liberté vaccinale à Brest et à Nantes samedi 14 octobre

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

12/10/2017 – 07h00 Brest (Breizh-Info.com) –  Le mouvement « en marche pour la liberté vaccinale » organise samedi 14 octobre des manifestations dans toute la France. En Bretagne, Nantes et Brest sont concernées.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, a décidé de rendre obligatoire onze vaccins pour les enfants, contre trois auparavant. Cette décision a soulevé des protestations jusque dans le camp présidentiel. Plusieurs parlementaires, dont des députés de La République en marche (LREM), ont demandé lundi un « moratoire » avant d’étendre les obligations vaccinales pour les jeunes enfants.

Dans ce contexte, l’association « En marche pour la liberté vaccinale » a annoncé un « Grand Rassemblement Citoyen » ce samedi 14 octobre. Les villes concernées sont : Arras, Brest, Caen, Grenoble, Le Mans, Marseille, Nancy, Nantes, Nice, Perpignan et Saint-Etienne.

Selon les dernières annonces de la ministre – qui a longtemps été rémunérée par des laboratoires pharmaceutiques en tant qu’experte – les enfants nés à partir du 01/01/18 devront recevoir les 11 vaccins du calendrier vaccinal pour pouvoir prétendre entrer en collectivité (crèche, école). Toutefois, comme nous l’indiquions précédemment, les parents qui refuseraient de faire vacciner leurs enfants n’auraient pas de sanctions pénales.

En Marche pour la Liberté Vaccinale se présente comme «  un mouvement citoyen, indépendant et apolitique, et explique sa manifestation dans un communiqué :

« Nous reconnaissons l’utilité de devoir protéger une population de certaines maladies et le bien fondé de cette volonté dans notre société. En revanche, nous ne reconnaissons pas le droit au gouvernement de porter atteinte à nos libertés, et ce de manière unilatérale, sans débat et sans arguments clairs et documentés. La liberté de choix thérapeutique est un droit fondamental français et européen. Il est trop facile de diaboliser une partie de la population en la traitant d’anti-vaccins, alors que ce sont simplement des hommes et des femmes qui se posent des questions sur leurs droits, sur leur santé et celle de leurs enfants, ainsi que sur la façon dont ils sont informés sur des sujets aussi importants.

En Marche pour la Liberté Vaccinale est né en juin 2017. C’est un mouvement d’associations et de citoyens unis autour d’une conviction : les Français doivent être au cœur de leur choix de santé, et non soumis aux exigences des politiques. Notre pays a besoin d’une politique de santé publique véritablement efficace. C’est pourquoi nous pensons qu’il est indispensable de transformer notre politique vaccinale de manière profonde, innovante, concertée et transparente. Nous croyons que la mise en œuvre de solutions concernant les problèmes de sécurité des vaccins et la reconnaissance des victimes sont indissociables : renouer avec la confiance en adoptant une politique visant à réduire massivement le nombre d’accidents post-vaccinaux est une condition majeure de notre réussite de santé publique. Nous considérons qu’il faut en finir avec les conflits d’intérêts et tout faire pour que les citoyens soient mieux associés aux décisions qui les concernent. »

Au début du mois de septembre, une manifestation organisée à Paris avait mobilisé environ 300-400 personnes, signe que la mobilisation sur ce sujet est plus forte sur Internet et les réseaux sociaux que dans la rue. A voir désormais si la délocalisation en région mobilisera plus.

Crédit photo : wikipedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Vote du Pass sanitaire : touché mais pas coulé – JT de TVLibertés du lundi 26 juillet 2021 [Vidéo]

À la une du journal de TVLibertés du lundi 26 juillet, retour sur la mobilisation anti pass sanitaire de samedi. Le journal évoquera ensuite les...

États-Unis. Un influenceur deux fois vacciné contamine 60 personnes avec le variant Delta

Un week-end festif à Los Angeles s'est finalement transformé en cluster de Covid-19. À l'origine de la contamination touchant des dizaines de personnes, un...

Vaccination obligatoire pour tous. Après les socialistes, la « droite » commence à l’évoquer… [Vidéo]

La question de la vaccination obligatoire pour tous trouve de plus en plus d'échos parmi les responsables politiques ces derniers jours. Y compris chez...

Vaccination obligatoire pour tous : les parlementaires socialistes veulent l’imposer à partir du 1er octobre [Vidéo]

Tandis que l'instauration du pass sanitaire a suscité un vaste mouvement de colère populaire le 24 juillet dans de nombreuses villes de France, députés...