Guingamp. Skoazell Vreizh organise un fest-noz de soutien à la famille de Fañch, le 26 novembre

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

 11/11/2017 – 06h00 Guingamp (Breizh-info.com) –  La famille Bernard, qui a donné naissance au petit Fañch, a fait appel au mois de septembre de la décision du TGI de Quimper d’annuler la décision de la mairie de Quimper reconnaissant l’orthographe bretonne du prénom Fañch à l’Etat civil. Elle se retrouve avec des frais de justice importants, qu’elle ne peut financer toute seule.

L’association Skoazell Vreizh (Secours breton), fondée en 1969, aide depuis plusieurs décennies les prisonniers et militants politiques bretons et leur famille. Reconnue d’utilité publique, elle va soutenir la famille et organise notamment pour cela un fest-noz, le 26 novembre prochain, à Guingamp, plus précisément au centre culturel breton, à 14h.

Une famille Bernard qui a décidé de faire appel de la décision du TGI, et qui sera là aussi soutenue par Skoazell Vreizh. « L’association Skoazell Vreizh est prête à aider la famille afin qu’elle puisse aller devant les plus hautes juridictions françaises, européennes et même plus loin si nécessaire… afin de défendre les droits de Fanch bien entendu et ceux du peuple breton par la même occasion. Car sous couvert d’appliquer des règlements ou des lois insensés, l’État donne par la même occasion une nouvelle claque à la Bretagne. Un(e) Breton(ne) aimant son pays et son peuple ne peut ignorer l’humiliation que subit la Bretagne à travers l’affaire du petit Fañch, comme avec celle du livret de famille bilingue de Carhaix considéré lui aussi comme illégal ! Re ‘zo re ! Trop c’est trop !e », écrit Skoazell Vreizh dans un tract imprimé pour l’occasion.

« Certains veulent-ils achever définitivement la langue bretonne, faire disparaître la moindre trace de la langue ou de la culture bretonnes? Comme dans les colonies… comme dans certains pays aujourd’hui ! » conclut l’association qui distribue actuellement des tracts dans les 5 départements bretons.

Les personnes souhaitant soutenir la famille peuvent adresser des chèques de soutien libellés au nom de Skoazell Vreizh, à l’adresse suivante: Skoazell Vreizh, « Affaire Fanch » 2, rue Amiral Emeriau, 29270 Carhaix.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

5 Commentaires

  1. L’orthographe « bretonne » a été inventée au 19ème siècle. Le tilde est un signe orthographique Castillan. Sauf si cet enfant veut rester confiné en Bretagne, il accumulera des complications, voire des blocages, toute sa vie. Par exemple pour avoir un passeport, ou une simple carte d’identité. C’est ce qu’on veut?

    • On veut que les Bretons portent des prénoms bretons et vivent chez eux en Bretagne. On veut que toutes les écoles de Bretagne enseignent en breton, qui est la langue des Bretons. On veut que les Bretons écrivent le breton en utilisant l’orthographe du breton, donc avec le tilde. What else?

    • Lorsque les Français auront ouvert des écoles en langue gauloise ils pourront venir donner des leçons d’orthographe bretonne aux Bretons. En attendant… Gortoz gwell…

  2. Je sais bien que les jours sont cours pendant les « mizoù du » mais un fest noz à 14h00 ? Ne s’agirait-il pas plutôt d’un fest -deiz ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Gwengamp 5/5

Votet eo bet dilun dremenet ! Emezellet he deus kêr Wengamp da « vBreizh 5/5 » evit souten adunvanidigezh ar vro. Panelloù Breizh 5/5 a vo staliet...

Ster ur stourm

Lakaomp un eostad a wanag liv ar vroadelouriezh vrezhon da ziwanañ Tud eeunik-kenañ, bugeligoù bras heñvel ouzh ar pobloù trevadennet a zo eus ar Vrezhoned....

Peseurt dazont evit ar yezhoù rannvro e Bro-Frañs ?

Setu ur video-brezegenn hag a vo dedennus hep mar ebet : « Yezhoù rannvro e Bro-Frañs. Penaos emañ an traoù, peseurt dazont evito ? ». Dilun a za...

Langues régionales. Le Sénat adopte une proposition de loi sans envergure

La proposition de loi sur la « Protection patrimoniale et promotion des langues régionales » portée par le député breton Paul Molac a été...