Autriche. Agressions sexuelles et tentative de viol par des migrants

viol

L’Allemagne et l’Autriche sont décidément en première ligne pour ce qui est des agressions sexuelles et des tentatives de viol en tout genre commis par des demandeurs d’asile. Cette fois, c’est à l’issue d’une fête pour Halloween, dans la ville autrichienne de Gmunden, que les faits se sont produits.

Deux femmes de 20 ans agressées

Les victimes de ces agressions sont deux femmes de 20 ans. Tandis que l’une a reçu des coups à la tête par des migrants, l’autre a subi des attouchements sexuels violents et répétés de la part de ces mêmes individus. Les deux jeunes autrichiennes ne doivent leur salut qu’à la police, dont une patrouille est arrivée juste à temps.

Mais, alors que les agresseurs étaient trois, l’un d’entre eux réussira à prendre la fuite lors de l’intervention des forces de l’ordre. Au moment de passer à l’interrogatoire, les deux autres coupables, comme de coutume dans ce genre de situation, déclareront ne pas comprendre l’allemand. Une plainte a été déposée par les victimes.

Tentative de viol par un Afghan

Dans la ville de Linz, à 80 kilomètres au nord-est de Gmunden, la nuit a aussi été agitée. Une autre agression sexuelle a ainsi été rapportée. Elle est cette fois le fait d’un Afghan qui a tenté de violer une jeune femme. La victime, en se débattant et en griffant son agresseur, a finalement pu échapper à l’horreur in extremis. L’Afghan en question est, lui aussi, un demandeur d’asile.

Un adolescent et un témoin lynchés

Dans le même temps, un adolescent a été violemment roué de coups par plusieurs hommes à Solar City, quartier périphérique de Linz, en cette même nuit de Halloween. Alors qu’il tentait d’aider le garçon en fâcheuse posture, un homme de 49 ans a également subi de graves violences. Il a notamment reçu des coups de battes de baseball. Il a terminé sa soirée à l’hôpital.

Effectifs policiers insuffisants

Face aux délits de plus en plus graves et de plus en plus fréquents, les policiers locaux ont dénoncé le manque d’effectifs dont ils sont victimes.

De son côté, le conseiller municipal de Linz et membre du FPÖ Peter Stumptner demande également l’arrivée de 100 policiers supplémentaires. Selon lui, le poste de police près du lieu de l’agression de Solar City n’était pas ouvert au moment de l’agression. « Si la police avait été là, il aurait été possible d’intervenir à temps » a-t-il souligné. Avant d’ajouter qu’il était « grand temps de rétablir une meilleure protection de la population ».

Les résultats des dernières élections législatives au mois d’octobre ont montré que Peter Stumptner n’est pas le seul à s’inquiéter de la situation en Autriche.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Yvette Prétet

    Nos politicards sont RESPONSABLES..
    de l’insécurité qui règne actuellement dans les pays européens.. Des loups rôdent partout en Europe et forment une race protégée!. .Nos merdias,les assoss. pro-migrants et les politicards pratiquent le  »déni de la réalité »..il ne fallait pas voter pour Macron qui approuve la politique de Merkel..A Briançon, des montagnards, solidaires des migrants, mettent sur des banderoles:  »Ouvrons nos frontières »…