Ploërmel. Une manifestation pour défendre la statue du Pape, le 26 novembre

ploermel_pape
Photo de la manifestation de 2015 (crédit : BI)

14/11/2017 – 06H00 Ploërmel (Breizh-info.com) – Un collectif nommé « touche pas à ma Croix » appelle à une mobilisation, dimanche 26 novembre prochain, à 15h à Ploërmel, afin de défendre la statue du Pape Jean-Paul II, dont la croix est menacée par une décision du Conseil d’Etat. Il s’agit manifestement d’un collectif autre que celui qui – lorsque l’affaire avait éclaté voici quelques années – s’était mobilisé, notamment derrière Paul Anselin, ancien maire de la commune.

« Cessons d’avoir honte de notre histoire ! Cessons d’avoir honte de notre identité ! Mobilisons-nous ! Pour le maintien de la statue et de sa croix, nous appelons à l’unité des Français.» expliquent les instigateurs qui souhaitent un rassemblement unitaire et ouvert puisqu’ils déclarent que :

« Lors de ce rassemblement les responsables d’organisation politique, syndicale, ou associative pourront intervenir pour délivrer leur message en soutien au maintien de la statue et de sa Croix à Ploërmel. Ce rassemblement citoyen permettra ainsi à chaque Ploërmelais, chaque Breton et chaque Francais d’affirmer son attachement à la statue du Pape et de sa Croix.»

Deux revendications sont mises en avant :

Premièrement, un soutien affiché à M. Le Diffon, maire de Ploërmel afin de trouver une solution juridique acceptable face à la décision du Conseil d’État. Mais également le soutien à une privatisation de la parcelle mais qui « ne doit se faire dans l’intérêt individuel. Monseigneur Centène, l’Évêque de Vannes a proposé son aide pour une solution. Afin de garantir une privatisation dans le respect du bien commun et de l’intérêt général, nous proposons que la mairie concède la parcelle à l’Évêché.».

Après de premières déclarations des institutions catholiques locales qui ont semé le doute (voir notre article à ce sujet) , le diocèse de Vannes a revu – sous la pression des fidèles – sa communication, déplorant la décision du Conseil d’Etat. Du côté des politiques, c’est Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France qui était de passage à Ploërmel, samedi 11 novembre, dénonçant notamment « ceux qui veulent détruire la statue », qui sont, selon lui, les véritables créateurs de cette polémique.

Après la bataille juridique organisée par la Libre Pensée – dont les responsables sont injoignables – qui remportera la bataille des coeurs et de l’opinion ? Début de réponse, le dimanche 26, à 15H.

Photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

  • gautier

    Ce que je déplore le plus, c’est l’inaction de la papauté et de l’église en général, il n’ont jamais pu se remettre en cause ! mais en plus ils sont favorable à recevoir en France et implanter une autre religion qui en premier lieu, les effacent, ils auto proclame par ce fait, le génocide Catholique tout en douceur,
    MERCI à eux, mais qu’ils continuent à se taire, ce qu’il savent le mieux faire.

    Un catholique.

  • Jeapi Piron

    enfin,on va se réveiller!mais c’est le jour de la destruction de la croix qu’il faudra se battre avec tous ceux qui en ont encore dans le pantalon.Je suis pourtant athée mais les calvaires, les églises,.. font partie de nos racines de notre culture, de notre patrimoine !

    • Anne Hélène Gestin

      Je salue d’autant plus votre commentaire que vous vous déclarez athée. Bravo!

  • Ours Narquois

    « nous proposons que la mairie concède la parcelle à l’Évêché. » Il m’a semblé que l’Evêché de Vannes avait une position très « normande » oui mais si … Ne serait-il pas préférable d’imaginer une association style Sci?

    • Anne Hélène Gestin

      Le clergé a régulièrement des positions ambiguës quand il s’agit de défendre les catholiques et leurs traditions. A croire que nous ne défendons pas les mêmes valeurs ni les mêmes croyances…..

    • Jeapi Piron

      ne pas faire confiance à l’Eglise; vous avez raison, « le carré » doit être privé c’est plus sûr.le conseil municipal n’a qu’a voter la privatisation et la vente à une association des habitants;çà ne coûtera pas plus de 5 € par habitant.

  • courant

    Réagir,ne pas se laisser anesthésier ou euthanasier,amis bretons.La croix de Ploërmel devient un symbole mondial contre la bêtise crasse de persécuteurs satisfaits des désordres qu’ils font naître!

  • ta croi

    la loi rien de plus