Statue de Jean-Paul II à Ploërmel. L’évêché de Vannes juge la décision du retrait de la croix « modérée »

jean_paul_2

31/10/2017 – 06H45 Ploërmel (Breizh-info.com) – La polémique continue de monter après la décision du Conseil d’État d’obliger la mairie de Ploërmel, sous six mois, à retirer la croix surplombant la statue du Pape Jean-Paul II. Alors que de nombreux fidèles catholiques s’affirment choqués par cette décision, l’évêché de Vannes, par la voix de son vicaire général, l’abbé Jean-Yves Le Saux, juge la décision « modérée ». Nous l’avons joint par téléphone pour en savoir plus, et notamment pour savoir pourquoi cette décision le satisfaisait, comme cela a été rapporté par un autre quotidien régional.

« D’un point de vue personnel et catholique » nous dit-t-il, « nous sommes un pays marqué par 1500 ans de christianisme, il est normal que des symboles chrétiens soient présents dans l’espace public ».

Toutefois, le vicaire général donne également le point de vue officiel de l’évêché, tout en regrettant que l’intégralité de ses propos n’aient pas été retranscrits par les journalistes qui l’ont interrogé.

« Quand on analyse la décision du Conseil d’État, on se rend compte qu’elle est modérée. Il n y a en effet pas d’exigence de retrait de la statue dans son intégralité. Et retirer une croix ne constitue nullement un blasphème. Si cela peut contribuer à apaiser l’opinion public, c’est tant mieux ».

Lorsqu’on l’interroge néanmoins sur le poids que représente la Libre Pensée, instigateur de cette procédure judiciaire, dans l’opinion publique, ce dernier juge que l’association a voulu « porter l’affaire sur le plan du droit pour se faire connaitre. Elle n’est pas représentative de la population ».

L’évêché de Vannes considère « qu’il s’agit d’une affaire entre la municipalité de Ploërmel et une association donnée ». « La position du Conseil d’État visait à dire le droit nous l’acceptons tel qu’il est » poursuit le vicaire général.

Beata Szydlo, Premier ministre de Pologne, pays catholique par excellence, déclarait ce week-end que :

« Jean-Paul II disait que l’histoire nous apprend que la démocratie sans valeurs se transforme en totalitarisme ouvert ou camouflé. Notre grand Pôle, le Grand Européen, est un symbole de l’Europe unie chrétienne. La dictature du politiquement correct – la sécularisation de l’État – crée une place pour des valeurs qui nous sont étrangères sur le plan culturel et qui conduisent à la terreur de la vie quotidienne des Européens. Le gouvernement polonais s’efforcera de sauver le monument de notre compatriote de la censure et nous proposerons de le déplacer en Pologne si les autorités françaises et la communauté locale sont d’accord.»

Des propos que ne partage pas le vicaire général du diocèse de Vannes. « Il n’y a pas d’agressivité dans cette décision, et donc pas de crainte à avoir d’une dictature de la Libre Pensée. Je fais confiance aux institutions. Il ne faut pas y voir un danger pour la religion catholique ».

Des propos qui semblent traduire un décalage croissant entre la pensée exprimée par les autorités de l’Église et une partie des fidèles catholiques en Europe de l’Ouest, qui ne comprennent plus leur représentants.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

 

  • Jeapi Piron

    soumission!!!!
    la seule solution,privatiser avec l’accord du maire,le carré.
    çà ne coûtera qu’un peu plus de 1€ aux 9000 habitants de Ploermel et le conseil d’état pourra s’asseoir sur sa décision

  • Lagadec

    Le génocide culturel continue, le 4e Reich de merkel est en train de vaincre, le tout pour satisfaire une poignées d’élitaire fortunée

  • Lagadec

    Le génocide culturel continue, le 4e Reich de merkel est en train de vaincre, le tout pour satisfaire une poignées d’élitaire fortunée. C’est incroyable de voir avec quel agilité les peuples sont lobotomisé et inoffensif, bravo les médias, le travail est remarquable

    • An

      La faute à Merkel ? Non mais vous rigolez ? Vous avez vu la France des 40 dernières années ?
      Excuses, excuses, excuses, encore des excuses. Bien français tout ça !
      Et je n’ai aucune sympathie pour Merkel, ni admiration plus que de raison pour l’Allemagne, en tout cas, pas pour celle du XXe siècle.

  • Jean Mériel

    C’est à cause de défaitistes comme cet évêque que les églises se vident. Il a même oublié son évangile et son nouveau testament qui fait une nette distinction dans le lois entre la lettre et l’esprit. Il est clair ici que « la lettre tue et que l’esprit vivifie » Que l’Esprit saint qui vivifie nous aide à résister à la lettre de la loi du Conseil d’etat. Qu’Il fasse un détrour par Vannes en se posant longuement sur l’Evêché.

  • Jean Mériel

    Je viens de loire sur Salon Beige un communiqué de l’év^ché de Vannes qui contredit cet article. Je vous prie donc d’annuler mon comentaire précédent. Merci

    • Ah ? J’aimerais bien voir cet article ! Nous aurait-on menti ?

  • Alain

    Quand il évoque « un pays marqué par 1500 ans de christianisme »… il parle de la Bretagne ou de la France?

    A mon avis, il parle de la France car les Bretons sont chrétiens depuis au moins le 3ème siècle… (c’est à dire depuis 1700 ans)…

    Mais bon, rappelons nous que l’église a déjà acté la disparition de la Bretagne en l’intégrant administrativement dans un Grand-Ouest tant souhaité par la République…

    Certainement pour remercier la République d’avoir vidé les églises en Bretagne en une seule génération…

    Décalage croissant entre la hiérarchie de l’église et les fidèles… c’est le moins qu’on puisse dire…

    A se demander si le meilleur moyen de sauver la chrétienté en Bretagne ce n’est pas de raccompagner la hiérarchie ecclésiastique à la frontière coté français…

    • An

      1700 ans, à relativiser…
      Ne pas oublier Pélage, humaniste avant l’heure, et la répression de ses ouailles par Germain d’Auxerre. Un des premiers représentants du dévoiement de la parole chrétienne puisque fait saint pour services militaires rendus. Rien à voir avec les saints populaires et fondateurs de Bretagne (même si certains s’étaient rangés du côté de Germain et de son héritage).
      Le christianisme celtique et ses tendances (l’irlandais n’étant pas le britton) a été écrasé par Rome.
      Rome qui a toujours refusé, notamment au roi Salomon, un diocèse breton et, comme vous le rappelez justement (mais l’Histoire montre qu’elle n’a pas attendu la révolution française), exprimé encore sa volonté de détruire toute spécificité bretonne avec son diocèse du Grand Machin au nord-ouest de l’Hexagone.
      La foi chrétienne est infiniment respectable. L’allégeance à l’Eglise catholique, c’est autre chose.
      Je suis agnostique critique envers le Christianisme, tout en acceptant ma part culturelle chrétienne. Plutôt léger face aux pistes païennes européennes, l’Hindousime, le Bouddhisme voire le Taoïsme mais tellement plus généreux que le Judaïsme, riche et libérateur que l’Islam-isme (curieux de connaître l’origine de cette particularité accordée à la religion mahométane).
      Je suis plus gêné par la statue du pape (qui n’est pas scandaleuse non plus, l’homme d’Etat a tout de même été un opposant non-négligeable au communisme) que par la croix.
      Mais l’homme de l’Église catholique y voit plutôt le contraire : comprendre qu’on retire une allégorie de son dieu mais souhaiter qu’on laisse celle de son ancien patron.
      Notre société marche vraiment sur la tête.

    • Jean-Jacques Ker

      Ou vous avez vu que les bretons sont chrétiens que depuis 1700, un chose est sure le sanctuaire de Sainte Anne la Palud date du VIè siècle et l’Abbaye de Landévennec date même bien avant.
      https://www.facebook.com/sainteannelapalud/

  • Jakez Gwillou

    Bien triste et affligeante prise de position du vicaire général de Vannes, à l’image d’une Eglise conciliaire qui n’a plus de catholique que le nom.
    Qu’un homme d’ Eglise juge cette décision politique d’un Conseil d’ Etat maçonnisé comme « modérée », qu’il fasse « confiance aux institutions » foncièrement anticatholiques ( tout en étant pro-musulmanes aujourd’hui), et ne veuille y voir qu’un contentieux entre la Mairie et une association de sectaires, voilà bien un scandale qui devrait ouvrir les yeux du plus grand nombre.

    Nous sommes loin de ces prêtres de combat qui avaient jadis la foi chevillée au corps et non un plan de carrière en tête. D’une époque où le siège de Pierre n’était pas encore souillé par l’Antipape François….

    Seul l’ancien maire de Ploërmel sauve l’honneur de ses administrés, par son langage dénué de toute ambiguïté, à l’opposé du Maire actuel qui a déjà déposé les armes par sa lâche docilité. Oui, il s’agit là d’une « amputation de notre mémoire , d’une déclaration de guerre qui ne peut nous laisser indifférent.

    Nous devons en finir avec cette culture du renoncement à répétition.

    Pas plus que les Bretons ont besoin de l’Etat français pour vivre, se défendre et se développer, les Catholiques doivent cesser de s’en remettre aux mains apostâtes d’un clergé qui les neutralise et qui trahit sa raison d’être : le service de la Foi.

  • Ysaure 95

    Il faut combattre ces dogmatiques de la laïcité en exploitant les failles du système judiciaire. Privatisation , droit à l’artiste de défendre l’intégrité de son oeuvre, peu importe, tout moyen sencė ralentir leurs desseins de destruction.

  • Eschyle 49

    Première solution , offrir la croix à Cayenne : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/en-2017-le-conseil-d-etat-ose-ce-198404
    Seconde solution , faire réaliser par un chocolatier un moulage à l’effigie des deux plaignants , Raymonde Protin et Gilles Kerouedan , en grande tenue maçonnique , avec équerre et tablier : http://www.ville-hennebont.fr/Le-Bonhomme-et-sa-fe.10436.0.html

  • Game Over

    Ces « catholiques » sont décidément impayables…

  • VINCELLE

    on tolère des femmes voilées des pieds à la tête alors que c’est interdit !!! et l’on va emmerder le monde pour une croix sur une œuvre d’art !!! FRANCAIS REVEILLEZ VOUS §§§§

  • Serge Malinov

    Ces sinistres crétins des associations prétendues de la « libre pensée » représentent exactement l’inverse de ce qu’ils prétendent défendre: ce sont les pires soldats de la dictature de la pensée. Nous verrons s’ils ont autant « courage » lorsque les croissants auront remplacé la croix.

  • Pingback: Ploërmel : manifestation dimanche 26 novembre ! - L'observatoire de la ChristianophobieL'observatoire de la Christianophobie()