Transsexualité. Les cerveaux masculins et féminins sont biologiquement différents

Gènes Intelligence Humaine QI

07/12/2017 – 06h45 Philadelphie (Breizh-Info.com) – Dans deux articles récents, le quotidien Ouest-France donne la parole à Evan, transexuel de 33 ans, né femme. Dans le dernier entretien, le militant associatif de la Ligue des Droits de l’Homme, a affirmé au journaliste de Ouest-France qu’on devait dissocier sexe biologique et cerveau. « On ne pense pas avec notre sexe mais avec notre cerveau ! Le contraire est réducteur et ne laisse pas de place à la construction » a-t-il notamment déclaré.

Le sous-entendu est clair : un cerveau humain n’aurait pas de sexe. Problème, cette affirmation audacieuse est invalidée par la science.

Les cerveaux féminins et masculins connectés différemment

Dans une étude publiée le 2 décembre 2013 dans le Proceedings of the National Academy of Sciences, une équipe de chercheurs menée par Ragini Verma, doctorante et chercheuse à l’université de Pennsylvanie, a établi qu’il existait des « différences frappantes dans la connexion neuronale des hommes et des femmes. »

Dans le détail, l’équipe de chercheurs a découvert, grâce à près de 100 radiographies de cerveaux masculins et féminins, une grande connexion neuronale entre l’arrière et l’avant du cerveau masculin. Du côté féminin, les connexions sont plus importantes entre l’hémisphère droit et gauche.

La leçon tirée par les chercheurs est limpide : les hommes ont des cerveaux « structurés pour faciliter la connexion entre la perception et l’action coordonnée » tandis que les femmes bénéficieraient d’une communication améliorée entre l’analyse et l’intuition.

« Ces cartes [des cerveaux féminins et masculins] nous montrent une différence et une complémentarité saisissantes dans l’architecture du cerveau humain qui nous aide à fournir une base neuronale potentielle expliquant pourquoi les hommes excellent à certaines tâches et les femmes à d’autres » déclarait à l’époque Ragini Verma.

Des différences biologiques et des complémentarités

Comme Ragini Verma, Ruben Gur, professeur de psychologie à la faculté de médecine de l’Université de Pennsylvanie et membre de l’équipe de chercheurs mettait en exergue des différences très complémentaires : « Il est aussi frappant de constater combien les cerveaux de la femme et de l’homme sont vraiment complémentaires […] Les cartes détaillées [des connexions neuronales] dans le cerveau vont non seulement nous aider à mieux comprendre les différences dans la manière dont les hommes et les femmes pensent, mais aussi nous donner un plus grand éclairage sur les causes des troubles neurologiques souvent liés au sexe de la personne. »

Quoi qu’il en soit, contrairement à ce que certains militants transsexuels professent, les différences biologiques claires entre les hommes et les femmes sont visibles jusqu’à la structure des cerveaux. La dysphorie de genre, le fait de se considérer comme transsexuel, ne peut donc pas être justifié par le fait que les cerveaux féminins et masculins seraient identiques.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Marie

    Effectivement les cerveaux féminins et masculins sont différents dans leur structure. De nombreux travaux scientifiques le prouvent, prétendre le contraire et niveler toutes les spécificités qui font que nous sommes un homme ou une femme est peu convaincant. La mème étude que vous citez, ( je l’ai suivie de prés, travaillant à l’INSERM) conforte le rôle premier du bain hormonal pour donner au cerveau son identité masculine ou féminine. C’est le cerveau qui est le premier organe sexuel. Si une personne suit un traitement hormonal au long cours elle acquerra la structure mentale liée au type d’hormone sexuelle de c ette hormone. Cela conforte les travaux sur l’extrême plasticité du cerveau humain. Par contre, une personne qui se contenterai d’une simple chirurgie sexuelle pour « changer de sexe »continuerait a avoir son cerveau d’origine et donc la structure psychosexuelle de son sexe d’origine.

  • jaouen

    Quid d’un homme avec un cerveau « de femme » ? Le cas doit sûrement exister dans la nature…

  • guylaine

    Tout le monde peut s’en rendre compte quand on vit en couple naturel homme-femme ! Nous ne réagissons pas de la même façon ! Et cela, personne ne le changera ! La nature est bien faite et les velléités humaines contre-nature n’y pourront jamais rien changer ! DIEU-MERCI comme dit ma grand-mère !

  • Lucie

    La nature a bien faites les choses, c’est les hormones féminines qui donnent un cerveau de femme. Imagine t’on les hormones de monsieur Belmondo lui donner un cerveau de femme !! lol :)). Le genre du cerveau est modifié par les hormones qui circulent dans le corps

  • Ronan le Crom

    Vouloir changer de genre est juste la résultant d’un esprit troublé pour ne pas dire dégénéré, rien de +.. vérifiez le passé de ces gens et vous comprendrez mieux pourquoi..