Les pamphlets les plus sulfureux de Céline réédités

Louis-Ferdinand_Céline_1932

07/12/2017 – 07h50 Paris (Breizh-info.com) –C’est le magazine L’incorrect qui a été le premier sur une information qui va faire du bruit dans le milieu de l’édition française avec l’annonce de la réédition des pamphlets de l’écrivain « maudit », Louis Ferdinand Destouches dit Céline. Prévus pour 2018, les pamphlets Bagatelles pour un massacre, L’École des cadavres et Les beaux Draps, seront édités chez Gallimard et annotés par le journaliste et romancier Pierre Assouline.

Les rumeurs allaient bon train dans les milieux céliniens depuis quelques semaines déjà, mais la surprise est de taille : Céline avait clairement exprimé son refus quand on lui avait suggéré de rééditer les trois ouvrages, et sa volonté avait été jusqu’ici respectée. François Gibault, son exécutaire testamentaire et également biographe, « n’est pas particulièrement favorable » non plus selon L’incorrect.

Selon plusieurs sources, la réédition dans un climat serein des trois pamphlets au Québec, et des raisons semble-t-il financières en expliqueraient la réédition. Ainsi L’Express précise t’il à propos de la situation financière de la veuve de l’écrivain breton : « A 105 ans, l’ancienne danseuse Lucette Destouches a besoin d’une assistance médicalisée 24 heures sur 24, ce qui nécessite de rémunérer trois personnes à temps plein. Les droits d’auteurs générés par l’oeuvre de Céline, aujourd’hui surtout vendue en poche, ne suffisent sans doute pas à financer ce personnel ». 

Y aura t-il une polémique ? Le livre excessivement et étonnement à charge de Pierre-André Taguieff et Annick Duraffour Céline, la race, le Juif chez Fayard avait pourtant ouvert la voie, en début d’année 2017, à une de ces polémiques dont les médias sont friands. Mais l’aspect réquisitoire d’un ouvrage de 1200 pages et le ton général de l’essai avaient sûrement été jugés excessifs pour être sérieusement débattus.

Il y a eu peu de réactions en Bretagne malgré l’attachement familial et personnel de l’écrivain à la Bretagne. Le Quimpérois Dominique Lambert, s’est lui exprimé sur les réseaux sociaux en jugeant une fois de plus le climat en France « délétère » vis-à-vis de l’antisémitisme, et en regrettant la réédition des pamphlets, qu’il décrit « sans intérêt littéraire » * contrairement aux autres œuvres céliniennes. Concerné de plusieurs parts par ces considérations, il s’était déjà exprimé ici  .

Gallimard prévoit d’agrémenter ces trois pamphlets antisémites écrits entre 1937 et 1941 de plusieurs textes : L’Hommage à Zola, À l’agité du bocal, et Vive l’amnistie, Monsieur !

La sortie du recueil est prévue pour mai 2018, assortie d’un appareil critique fourni. Si beaucoup dénonceront l’aspect financier de l’opération, d’autres ne manqueront pas de souligner l’aspect documentaire de ces pamphlets qui sont à appréhender dans leur époque.

Photo : Wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Ferdinand Bardamu

    L’écrivain breton dites-vous ? Ça aurait sans doute fait beaucoup rire Céline, lui qui n’a cessé tout au long de sa vie et de son oeuvre de revendiquer ses origines banlieusardes (Courbevoie).

  • Fred

    En lisant ce commentaire on se demande qui est le malade mental ?

    • guylaine

      Je dirais plutôt qu’on ne se le demande plus ! ON EN ACQUIERT la certitude !

  • Armoricaine

    Vous avez réussi à vous échapper du pavillon J de Sainte-Anne !?

  • François

    Des pamphlets de Céline ce sont certainement les « Bagatelles » le plus intéressant. La plupart n’y ont vu que l’antisémitisme, mais c’est un bouquin à vous couper le souffle. Une critique générale de la société, tout y passe, l’alcool, l’hygiène, l’urbanisme, la guerre, la danse… avec quelque prémonition comme les blondes esclaves aryennes des magnats d’Hollywood !