20/12/2017 – 08h00 Rennes (Breizh-info.com) –Si la France est un des Etats les plus centralisés d’Europe, ce n’est pas le cas de nombreux pays membres de l’Union Européenne, qui accordent de larges pouvoirs à leurs régions.

On fait le point ci-dessous, alors qu’un sondage exprimait encore en octobre 2017 qu’un Français sur deux (53%) serait favorable à la tenue de référendums légaux sur l’indépendance de régions comme la Corse ou le Pays basque et que les nationalistes corses ont triomphé lors des dernières élections territoriales.

Tout d’abord, concernant ceux qui s’interrogent sur la Corse, il faut savoir que toutes les îles européennes de Méditerranée, ou presque, Malte et Chypre étant des Etats, disposent d’un statut particulier (Sicile, Sardaigne, Baléares..). Les îles européennes hors de Méditerranée disposent, elles aussi, d’un statut spécial (les Canaries (Espagne), Madère et les Açores (Portugal), les îles Aland (archipel suédophone de Finlande), les îles Féroé (Danemark), les îles anglo-normandes (Royaume-Uni) .

Concernant les revendications des nationalistes corses, elles sont déjà concrètement en application ailleurs : les îles Aland ont un statut de résident, la Sicile est autonome fiscalement de l’Italie, les Baléares a une co-officialité avec l’Espagne.

En Outre-Mer, la Nouvelle-Calédonie ou la Polynésie française possèdent aussi un statut particulier.

Comme le rappelle Roccu Gabory, vice-président de l’Alliance libre Européenne jeune « l’autonomie est la norme en Europe. Oui, la norme et non pas l’exception! L’Espagne, le Royaume-Uni et la Belgique sont des Royaumes très largement décentralisés. La Suisse est une République confédérale. L’Allemagne et l’Autriche sont des Républiques fédérales qui délèguent énormément de compétences aux lander (les régions). Bref, l’autonomie n’a rien d’exceptionnel. C’est plutôt le jacobinisme qui ressemble à une hérésie au XXIème siècle ».

Là encore la co-officialité existe dans ces pays, castillan-catalan en Catalogne, castillan-basque en Euskadi, castillan-galicien en Galice, anglais-gallois au Pays de Galles, anglais-gaélique en Irlande, français-néerlandais à Bruxelles, français et allemand dans la Belgique germanophone, 4 langues co-officielles en Suisse…

Et Roccu Gabory de poursuivre :

L’autonomie législative existe en Allemagne où les lander ont des compétences sur tout ce qui n’est pas dévolu à l’Etat. Dans les faits, ils ont un pouvoir très fort dans les domaines de la police, la justice, l’éducation, la culture, l’environnement, l’agriculture et l’action sociale. L’Ecosse est compétente pour la santé, l’éducation, le logement, la justice, la police, l’agriculture et le droit civil (mariage par exemple). La Flandre et la Wallonie sont compétentes en matière d’économie, d’emploi, d’agriculture, de logement, d’énergie, d’environnement et même de commerce extérieur!

L’autonomie fiscale aussi existe un peu partout. En Allemagne, les 16 lander disposent ensemble de plus de moyens que l’Etat central (319 milliards contre 295 milliards en 2014) quand, en France, les régions ensemble pèsent à peine 10% du budget de l’Etat! En Sardaigne, au Pays Basque, en Ecosse, ou en Flandres, les gouvernements régionaux prélèvent et conservent tout ou partie des impôts payés sur place. Dans la plupart des cas, ils peuvent moduler aussi le taux d’un ou plusieurs d’entre eux!

Et de conclure :

Bref, en Europe, l’autonomie n’est pas l’exception mais la norme. La France n’est pas la norme mais l’exception! Il serait temps d’ouvrir les yeux ! Le seul qui ait des ”privilèges exhorbitants”, comme le disait l’ancien Ministre de l’intérieur Brice Hortefeux à propos de la Corse, c’est l’Etat français. Avec ses départements et ses préfets, avec sa monarchie républicaine et son monolinguisme, avec son centralisme et son jacobinisme, il est temps de sortir la France du formol et de la faire rentrer dans le XXIème, la modernité et -surtout- la normalité. L’autonomie de plein exercice et de plein droit pour la Corse, qui est une revendication d’une banalité déconcertante en Europe, pourrait être le premier pas.

Illustration : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.