immigration
Le remplacement de population en Europe : une théorie du complot bientôt interdite en France ?

09/01/2018 – 06h00 Paris (Breizh-Info.com) – C’est un modèle de propagande que vient de réaliser Rudy Reichstadt pour la fondation Jean Jaurès,  fondation dont 80 % des fonds proviennent de différents services et ministères de l’État et 2 % des groupes socialistes du Parlement et du Sénat (en 2010).

Ainsi, dans le rapport sur un sondage – mené par l’Ifop pour la fondation et pour « conspiracy watch » effectué à propos du « conspirationnisme dans l’opinion publique française » et commenté par ce dernier, on y lit notamment que les « complotistes les plus endurcis » seraient majoritairement ceux qui pensent également qu’il y a un processus de « grand remplacement » à l’œuvre aujourd’hui en Europe.

Comme si le grand remplacement – c’est à dire la substitution progressive d’une population blanche européenne par une population extra-européenne – n’était pas déjà une réalité au Royaume-Uni (où les statistiques ethniques le prouvent) ou en France (voir en particulier les chiffres sur le dépistage de la drépanocytose).

Décryptons donc ce sondage, qui est publié à peine quelques jours après les déclarations d’Emmanuel Macron voulant légiférer sur les Fake News – n’y voir aucun lien de causalité, sous peine d’être qualifié de conspirationniste – tandis que l’enquête a été menée du 19 au 20 décembre auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, complété par un échantillon de 252 personnes de moins de 35 ans, qui ont été remises à leurs poids réel au sein de l’échantillon lors du traitement statistique des résultats. Au total, 1 252 personnes ont été interrogées.

Contrairement à la presse mainstream subventionnée, qui se garde bien de publier le sondage brut et qui l’analyse pour vous, nous vous proposons de le découvrir ci-dessous.

conspirationnisme_france by Breizh Info on Scribd

La formulation des questions.

Que viennent faire « le sentiment de valorisation de soi » (58% des sondés estimant être considérés conformément à leurs compétences) en intro d’un sondage sur le conspirationnisme ? Ou encore le niveau de crédulité et de scepticisme, totalement subjectif puisque le sondé doit lui même s’évaluer ? Que vient faire le taux de consultation de l’horoscope ?  On s’interroge.

On notera que 44% des sondés évoquent la télévision comme média principal utilisé, contre 29% Internet, 15% la radio et 11% la presse écrite, en perdition. Sur 29% des sondés Internet (ce qui diminue déjà la portée du sondage), 53% expliquent consulter les sites des grands médias, 40% les agrégateurs d’actualité, 7% les « sites de vidéo ». Là encore, question totalement subjective et orientée, puisque la définition du « grand » média n’est pas donnée, que les sites de vidéo ne sont pas listés, et qu’aucune alternative (aucun média alternatif) n’est proposée.

Parmi les sondés, seuls 25% jugent positivement ces médias cités : « Globalement, ils restituent correctement l’information et sont capables de se corriger quand ils ont commis une erreur ….». 9% considèrent par ailleurs que « leur rôle est essentiellement de relayer une propagande mensongère nécessaire à la perpétuation du « Système ». Voilà qui fait donc de ces sondés des complotistes (les victimes de la désinformation sur la guerre en Libye, en Syrie, en Irak… apprécieront).

Les thématiques sondées.

Outre le désaveu pour les médias traditionnels – qu’ils essayaient tous de masquer ce lundi 8 janvier en dénonçant le complotisme – les questions orientées sont intéressantes.  Ainsi, sur le réchauffement climatique, ce sont des « questions de comptoir » qui sont posées aux sondés, comme à la sortie d’un bistrot. Malgré cela, 65% des sondés semblent y percevoir une conséquence de la suractivité humaine (pas de question dans la foulée sur la démographie mondiale ?), 25% s’interrogent sur les causes, 6% doutent et 4% n’y souscrivent pas.

Sur l’immigration, là encore, on voit mal le rapport avec le complotisme lorsque 72% des sondés affirment que l’immigration « est un processus inquiétant, qui cause des problèmes de coexistence entre des cultures très différentes et menace à terme notre mode de vie …». Dans le même temps, 53% des sondés déclarent que « les pays européens ont le devoir d’accueillir les personnes poussées à l’exil par la guerre et la misère, et c’est aussi leur intérêt économique à long terme » et 48% qu’il s’agit d’un « projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent..»/

Sur cette dernière affirmation, on remarquera la manipulation subtile incluant deux réponses en une affirmation : le projet politique de remplacement et la nécessité de mettre fin à l’immigration. La ficelle est grosse.

Sur le grand remplacement, on pourra évoquer les propos du défunt Peter Sutherland, alors représentant spécial de l’ONU pour les migrations, qui déclarait en 2012 que l’UE devrait « faire tout son possible pour saper l’homogénéité » de ses États membres, et que de nombreux États de l’UE devaient devenir multiculturels pour assurer leur prospérité future.

Enfin, 54% estiment que l’immigration n’est pas « un phénomène inévitable » , dans une question là encore orientée puisque les sondeurs complètent par « compte tenu du vieillissement de la population européenne et des conditions de vie de ces populations dans leurs pays d’origine …..». Les sondeurs n’ont pas proposé par exemple de question sur la robotisation comme alternative à l’immigration – comme au Japon.

Pour le reste, sur d’autres questions, on est loin du « complotisme » puisque 65% des sondés pensent que « Les élections en France sont organisées de manière suffisamment transparente et sûre pour éviter les tricheries et assurer la réalité des votes », même chiffre pour les attentats du 11 septembre (avec 6% des sondés qui estiment que des membres de l’administration américaine ont planifié et orchestré ces attentats – il est vrai que les mensonges de Colin Powell quelques années après justifiant la guerre en Irak ont pu rendre certains passionnés sceptiques).

74% pensent que le génocide des Juifs est un génocide monstrueux, 24% que c’est un drame parmi d’autres (la question n’est pas posée pour les Indiens d’Amérique) et 2% qu’il y a eu moins de morts qu’on ne le dit, aucun sondé n’ayant répondu que c’était une invention (ce qui aurait relevé du pénal dans tous les cas).

78% sont certains que les attentats de Charlie Hebdo ont été planifiés et réalisés par des terroristes islamistes (comme chacun sait, tous les sondés ont eu les rapports d’enquête entre leurs mains et étaient donc à même de répondre à cette question …).

Les théories complotistes et le mélange des genres.

C’est la question sur « La notoriété de différentes théories complotistes » qui achève toute crédibilité à ce sondage. En effet, y sont mêlées pour les sondés les théories les plus folles (la terre plate, l’arme secrète des États-Unis,..) et d’autres qui sont tout de même un peu plus complexe qu’une simple phrase comme « Il existe un projet secret appelé le « Nouvel Ordre Mondial » et consistant à mettre en place une dictature oligarchique planétaire ….». 

Car plus qu’un projet secret, les sondeurs auraient pu rappeler aux sondés que des groupes comme Bilderberg, le Siècle, Davos sont réellement constitués, existent, que l’ONU, l’OTAN ou d’autres sont bien des organisations mondiales.. Quant à leurs desseins …

On apprend aussi que la Révolution française de 1789 et la Révolution russe de 1917 ne seraient pas le fruit de l’agissement de minorités constituées et agissantes, et qu’affirmer le contraire serait être complotiste. Certains historiens doivent s’arracher les cheveux.

Sont mélangés également dans ces « théories complotistes », le créationnisme, les collusions entre certains groupes islamistes manipulés par des services secrets occidentaux (cela n’a bien entendu jamais été le cas à aucun moment dans l’histoire, c’est bien connu …), le virus du Sida, ou les vaccins.

On met tout dans un shaker, on secoue, et hop, on ressort le cocktail « manipulation » par excellence permettant de justifier par la suite la loi sur les fake news (en décidant de ce qui en est une ou pas),  mais aussi comme le souligne le premier commentateur de ce sondage, Rudy Reichstadt, d’autres méthodes déjà éprouvées : « prévention du complotisme en matière de lutte contre la radicalisation et de lutte contre le racisme et l’antisémitisme; notamment au travers du renforcement de l’éducation aux médias (…) promotion de l’esprit critique et de l’auto-défense intellectuelle, prévention contre la désinformation conspirationniste, etc. ».

Aussi, les médias qui titrent que 78% des Français croiraient à une théorie du complot racontent n’importe quoi : en réalité, 21% des sondés ne croient à aucune des théories qui leur a été soumise, et 79% au moins à une de celles-ci (dont 25% à 5 ou plus), incluant donc aussi potentiellement des questions d’actualité comme les vaccins, la Révolution russe, les rôles des services secrets notamment …

La méthode employée apparait donc pour le moins douteuse. Il est regrettable que la presse mainstream subventionnée, plutôt que d’analyser le sondage, se contente une fois de plus de reprendre une dépêche AFP  ou d’analyser l’âge ou l’étiquette politique des sondés, alors que ce sondage montre qu’une large majorité des sondés ne sont pas complotistes, mais qu’ils s’interrogent par contre sur des sujets de société qui, eux, sont bien réels.

Pour le reste, nous vous renvoyons à l’interview d’Alain de Benoist publiée hier, expliquant pourquoi les grands médias ont toujours été les premiers à relayer les mensonges d’État

Alain de Benoist : « les grands médias ont toujours été les premiers à relayer les mensonges d’État »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 Commentaires

  1. Façon commode de faire taire ceux qui ne pensent pas comme eux ou qui s’opposent à LEUR Vérité !
    Décodeurs , débunkeurs … et je ne sais quoi : maîtres de la pensée totalitaire ( on y vient ) , ceux qui la mettront en doute seront pourchassés et châtiés ( pensez à la nouvelle loi à venir du Maqueron contre les si bien prétendues  » fake-news  » )
    Ceux qui pensent mal et mettent en doute l’Evangile officiel : les populistes , les sans-dents , les illettrées ( gad ) , ceux qui ne sont rien …. les déviants de la Croyance estampillée ; le  » meilleur des mondes  » se met en place et je ne suis pas complotiste : je compare la société des années 50/60 – que j’ai connue – à celle qui s’annonce aujourd’hui sous la férule des utopistes et autres idéologues …. Je ne parle pas d’un complot mais d’une évidente dérive vers le totalitarisme .

  2.  »25% (seulement) des  »sondés »jugent positivement les médias!
    Les Français n’ont plus confiance dans nos médias qui sont  »à la botte » du gouvernement..Les Français préfèrent se documenter sur des journaux sur Internet ou dans des revues  »objectives »..Nos médias cherchent à manipuler le peuple français et ils minimisent la diffusion des infos!…

  3. Si on refuse d’ingurgiter les clystères mentaux de la ( soi disant ) majorité bien pensante nous sommes des complotistes ! Bientôt trainés en justice devant la 17 ème chambre ? ( les délateurs se bousculeront au portillon pour vous signaler comme sur FuckBook en ce moment )
    C’est la liberté d’expression que l’on étouffe ; ce pouvoir doit ressentir son peu de légitimité et entend malgré celà s’accrocher ; d’où cette volonté de répression – feutrée pour l’instant – contre toute pensée dissidente .
    On commence par ridiculiser les tenants de cette pensée  » autre  » avant les poursuites et sanctions financières ; on criminalisera propos et mots interdits , on expurgera le vocabulaire pour que la parole devienne lisse et insignifiante . Le meilleur des mondes vous dis je .

    • Oui, Per-Niflard et les petits Kommissaires au service du prêt-à-penser veilleront en brandissant leur bible prosaïque sacrant un Katalogue novlangue pour abâtardir le penser.

Comments are closed.