nantes_tertre
Mais qui multiplie les dégradations dans le quartier ?

21/02/2018 – 06h45 Nantes (Breizh-info.com) –Les actes de vandalisme se multiplient à proximité immédiate du campus du Tertre, à Nantes. Dégradations et incivilités sont ainsi de plus en plus fréquentes, ce qui suscite à la fois l’incompréhension des proches riverains, et le questionnement des autorités.

La présence proche du squat de migrants et de militants d’extrême gauche – squat dont l’installation a été autorisée pendant de longues semaines par la présidence de l’Université de Nantes, dont ils sont de plus en plus nombreux à exiger la démission en raison de ces mauvais choix – n’y serait pas pour rien selon certains habitants du quartier.

Récemment, c’est l’agence de la Banque Populaire de l’Ouest du secteur qui a vu ses distributeurs vandalisés, et des vitres cassées, et même des gouttes de sang retrouvées sans aucune revendication par ailleurs. « Il est trop tôt pour se prononcer sur les auteurs éventuels, une enquête est en cours », nous confie un membre de l’agence.

A voir désormais si l’enquête aboutit à quelque chose, mais cela laisse sceptique ce riverain : « Ils ont une impunité totale. Regardez dans quel état ils mettent les bâtiments qu’ils occupent. C’est écœurant. Je ne sais pas quoi vous dire de plus ».

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine