Nantes.Un Rwandais insulte des militaires place du Bouffay

Mercredi 14 mars un homme de 28 ans a été interpellé en ivresse publique manifeste place du Bouffay au cœur de Nantes. Il venait – vers 14h – d’outrager une patrouille de militaires de l’opération Sentinelle chargée de patrouiller dans le centre-ville nantais. Originaire du Rwanda, il avait pris beaucoup à cœur les Unes d’une certaine presse sur les dernières révélations liées à l’Opération Turquoise et avait violemment interpellé les militaires. Il a reconnu les faits et sera jugé en novembre prochain.

La misère humaine qui s’affiche place Bouffay est cependant récurrente puisque vers 14h une patrouille de trois policiers municipaux a dû intervenir à l’arrêt de tramway Bouffay pour calmer une femme avinée qui s’en prenait à deux autres personnes. Equipés d’une caméra piéton – la mairie socialiste a préféré investir dedans plutôt que de faire preuve de volonté politique pour empêcher les agents de la police municipale de se faire agresser, ils ont réussi, non sans mal, à lui faire comprendre qu’il fallait se calmer, et ne l’ont pas interpellé. « Le centre de Nantes devient n’importe quoi », commente une riveraine toute proche de la scène. « Entre la supérette qui leur permet de trouver de l’alcool jusque fort tard et les passants qu’ils dépouillent sous mes fenêtres, les zonards s’avinent et font ce qu’ils veulent, c’est triste de voir de telles scènes à Nantes ».

Louis Moulin

Crédit photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !