Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quand la mairie de Nantes fait de la propagande pro-immigration

L’approbation des projets par le « fonds de soutien à l’initiative citoyenne », lors du conseil municipal d’avril dernier, semble être quelque peu à sens unique. Ainsi trois des cinq projets et 9200 des 13.227 € alloués font la propagande de l’immigration. De quoi enrober d’un habillage « citoyen » et populaire un lobby déjà gavé de subventions par la mairie socialiste. Serait-ce pour compenser la chute du soutien populaire, sur fond d’augmentation de la délinquance – y compris et surtout dans les « lieux de vie » de migrants ?

La délibération n°26 met ainsi en œuvre, outre une fête de printemps en mai rue du Cheval Blanc (3027€) et des cendriers référendum à Bellevue (1000€), trois projets qui s’inscrivent dans le « vivre-ensemble » et le soutien à la diversité culturelle tous azimuts. Un projet de moyen métrage, « réalisé bénévolement par un musicien du quartier [sensible] de la Bottière avec des habitants, [qui] prône le renforcement du vivre-ensemble et dénonce la banalisation des préjugés ». Il est déposé par l’association Bitosso-France, jusque là connue pour le soutien à l’album musical de Simon Nwambeben, « né à Bafia au Cameroun » et qui « a parcouru le monde comme directeur musical de la compagnie Royal de Luxe pendant cinq ans ». Tiens donc ! 4000 euros d’argent public, adjugé, vendu.

A Nantes sud – en réalité dans le quartier sensible du Clos Toreau – Tout est dans l’art a déposé un « patchwork d’empreintes […] qui questionne la représentation de la diversité culturelle ». Encore 1200 euros alloués. Enfin le groupe artistique Alice a déposé en centre-ville une « utopie théâtrale » pour 4000€ qui « vise à mieux faire cohabiter les habitants et les jeunes adultes migrants [autrement dit les clandestins] présents sur le quartier et à déjouer les tensions existantes ». Les riverains de la place du Commerce (de shit) et du squat Bréa – avec ses inoubliables et régulières tensions entre algériens et soudanais, mais aussi sa surpopulation – apprécieront tout particulièrement l’attention municipale.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Société

“Dans quel pays vit-on ?” Le maire de Romans-sur-Isère revient sur l’inaction du gouvernement après le meurtre d’un adolescent

Découvrir l'article

Economie

Destin commun. Les subventions délirantes des agents de Soros qui veulent imposer des migrants dans les campagnes

Découvrir l'article

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Mélissa (Némésis) : « Passé une certaine heure, et même parfois en journée, il est impossible pour une femme de se balader seule dans le centre-ville de Nantes » [Interview]

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Une pétition soutenue par l’extrême gauche et l’Eglise soumise au Parlement pour régulariser les migrants clandestins

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Interview de Yona Faedda, porte-parole du collectif Némésis poursuivie pour avoir brandi des pancartes : « libérez-nous de l’immigration » et « violeurs étrangers dehors ».

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Elections Européennes 2024. RN, AfD….Assimilation versus Remigration

Découvrir l'article

LORIENT, Sociétal

Crack à Lorient : une inquiétude grandissante. Deux suggestions radicales face à la gangrène des stupéfiants

Découvrir l'article

International

Allemagne : des centaines de milliers de demandeurs d’asile pourraient bientôt devenir des citoyens allemands

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky