Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

EnerGuipel. Une transition énergétique coopérative et survoltée [Vidéo]

Et si les particuliers contribuaient eux-mêmes à mettre en place la transition énergétique ? C’est ce qu’entreprend actuellement EnerGuipel dans un village d’Ille-et-Vilaine.

« Coopérative des Survoltés »

Nos campagnes ne sont pas en reste pour lancer de nouvelles initiatives. Dans la commune de Guipel, un bourg de 1 700 âmes situé au nord de Rennes, des habitants se sont intéressés à la question de la transition énergétique et ont apporté une réponse locale. Comment ?

En créant une coopérative citoyenne, dénommée « La Coopérative des Survoltés ». Le but de cette dernière est de fabriquer de l’électricité. Une production assurée par des panneaux photovoltaïques qui seront installés sur le toit de l’école Diwan de la commune à l’automne prochain.

Les projets d’EnerGuipel  

Avant le lancement de cette coopérative, il y a d’abord eu la création d’EnerGuipel en 2017. La structure avait déjà pour ambition de réfléchir à la mise en œuvre de la transition énergétique à Guipel.

En l’espace de quelques mois, plusieurs projets ont vu le jour et la nécessité d’une organisation solide afin d’assurer le financement de ces initiatives s’est faite ressentir. De même qu’un professionnalisme sur le plan juridique. C’est ainsi qu’est née « La Coopérative des Survoltés » lors de l’assemblée générale qui se tenait le 15 juin dernier.

23 000 euros nécessaires

Preuve du succès du projet, plus de quarante personnes ont acquis des parts sociales dans la structure. De quoi réunir quelques 15 000 euros. Un départ prometteur tandis que ce sont 23 000 euros qui sont nécessaires pour la pose des premiers panneaux photovoltaïques.

L’idée a suscité un intérêt au-delà des frontières de Guipel puisque des habitants des communes voisines envisagent désormais l’installation de procédés similaires. Selon certains membres de « La Coopérative des Survoltés », « Les objectifs sont de diminuer la dépendance de notre société aux énergies épuisables, d’informer et sensibiliser aux économies d’énergies, de mettre en place une gouvernance démocratique, solidaire et citoyenne ».

Quant à la participation des habitants des alentours, « tous les citoyens qui veulent être acteurs de la production d’énergie renouvelable locale peuvent souscrire au moins une action de 100 € minimum ». L’annonce est passée et les potentiels intéressés doivent se faire connaître avant la prochaine assemblée générale de la SCIC des survoltés, prévue le 22 septembre prochain à Guipel.

Crédit photos : Pixabay (CC0/andreas160578)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

E brezhoneg, Education, LANNION, Local, Société

“Diwan Landreger” war an hent mat

Découvrir l'article

Local

Fermeture de classes en Ille-et-Vilaine : 8 écoles touchées, 1 ouverture annoncée

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Education

Diwan épinglé par la Chambre régionale des comptes : « Un acteur emblématique de la culture bretonne à la recherche d’un second souffle »

Découvrir l'article

A La Une, E brezhoneg, Local, ST-BRIEUC

Sant-Brieg : 800 den er vanifestadeg evit ar brezhoneg

Découvrir l'article

RENNES

Que dit le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la commune de Cesson-Sévigné (35) ?

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, RENNES, VITRÉ

Ille-et-Vilaine. Plusieurs kilos de drogue et des armes saisis dans le cadre de l’opération « Tempête 35 »

Découvrir l'article

E brezhoneg, Local, LORIENT

Hag e vo ur skol Diwan ‘ba Bro-Pourlet ?

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Diwan Bro Roazhon organise un kig ha farz le 21 octobre 2023

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, E brezhoneg, Local, NANTES, Patrimoine

Skolaj Diwan Liger-Atlantel en e vravañ !

Découvrir l'article

VANNES

Immigration imposée en Bretagne. 20 migrants exfiltrés de Paris jusqu’aux dortoirs du lycée Diwan de Vannes

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍