Racisme anti-européen : l’attaque contre la Croatie que la Licra veut faire oublier

A LA UNE

Si la Licra est censée combattre (en théorie) tous les racismes, la réalité est un peu différente. Comme en atteste le récent message de sa Fédération de Paris au sujet de l’équipe de football de Croatie.

« Dramatiquement uniforme »

Dimanche, quelques temps avant la finale de la Coupe du Monde de football entre la France et la Croatie, c’est donc un message franchement chauvin et agressif qui a été publié sur la page Facebook de la Fédération de Paris de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme).

Un texte dans lequel l’équipe croate est présentée comme « dramatiquement uniforme ». Et la Licra Paris de continuer sur le passé de ce pays des Balkans ayant su s’émanciper du joug de la Yougoslavie communiste dans les années 1990 : « Quand on connait le passé historique de la Croatie, rien de surprenant ! »

Une connaissance du contexte croate qui laisse perplexe lorsque l’auteur poursuit en affirmant que cette nation, « centrée sur les Balkans, adhérant en une époque funeste au culte du plus fort, […] cultive un jeu monocorde, sans couleur, sans saveur, riche que de lui-même ».

Licra

Le reste du statut Facebook est l’avenant. Pour la Licra Paris, « l’équipe de France multicolore, multi-ethnique » avait « déjà gagné » avant même le début du match. Car cette France « rassemble, accueille, comprend ». Bref, on connait la chanson.

Quand La Licra condamne la Licra

Alors que ce premier message de la Fédération de Paris de la Licra suscite un premier tollé sur les réseaux sociaux, cette même fédération en publie un deuxième lundi 16 juillet qui, en guise de justification, enfonce encore le clou :

Licra

À noter que ces deux messages de la Fédération de Paris de la Licra seront par la suite supprimés. La réaction de la direction générale de la Licra face à la polémique interviendra le 16 juillet en début de soirée :

Le président de l’association Mario Stasi ne réagira quant à lui que mardi 17 juillet, invitant le responsable de la Fédération de Paris, David-Olivier Kaminsky, à présenter sa démission.

« En ces jours d’affrontements… »

En définitive, une communication bien maladroite qui, si elle ne représente officiellement que la ligne de la fédération parisienne de la controversée  ligue « antiraciste », en dit toutefois beaucoup sur l’idéologie sous-jacente de la Licra.

Ainsi, une attaque grossière à l’encontre d’une équipe authentiquement européenne, ethniquement homogène et ouvertement de culture catholique n’aura susciter qu’une lente réaction de la part des instances dirigeantes de la Licra. Une réaction par ailleurs principalement motivée par les nombreuses critiques reçues sur les réseaux sociaux. Nul doute que, si un pareil message avait visé une équipe extra-européenne, Mario Stasi serait probablement sorti de sa réserve beaucoup plus tôt.

Ironie de l’histoire, tandis que le message initial de la Fédération de Paris de la Licra évoquait une France qui « en ces jours d’affrontement, […] se retrouve », les affrontements en question n’ont pas eu lieu sur le terrain de la finale ni dans les rues de Zagreb malgré la défaite de la Croatie, mais bien sur les Champs-Élysées, en plein Paris. Étonnant, non ?

Crédit photos : Pixabay (CC0/RonnyK)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Lorient. Un migrant tunisien s’échappe alors qu’il devait être expulsé…il ne sera pas expulsé !

Une nouvelle histoire qui témoigne de la capitulation de la République française sur la question de l'immigration - et...

Présidentielle 2022. Emmanuel Macron donné en tête devant Marine Le Pen et Valérie Pécresse

Dans un peu moins de 3 mois, si le gouvernement actuel ne fausse pas les règles du jeu, la...

Articles liés