Pour la quinzième année, l’étude de Maître Cosquéric, commissaire priseur à Brest, organise une vente consacrée à « L’âme bretonne ». La prochaine édition aura lieu le dimanche 22 juillet. 532 lots illustrant toutes les formes de l’art breton – Objets populaires, poteries, costumes et coiffes, meubles, faïences, peintures… – sélectionnés par le Guérandais Didier Gouin (expert en faïences) et Alain Le Berre (spécialiste en art populaire et costumes) seront mis aux enchères devant un public de collectionneurs et d’amoureux de l’art breton.

Il y en aura pour toutes les bourses, de 20 euros pour deux cuillères à beurre en buis à 5/6 000 euros pour une sculpture en pierre de Louis-Henri Nicot.

l'âme bretonne
Catalogue 2018

Une cinquantaine de pièces de vêtements seront proposées aux amateurs dont une belle série de gilets et costumes d’homme, de 50 à 900 euros pour un ensemble complet. Elles seront suivies de quelques meubles de l’ébéniste et sculpteur Joseph Savina.

Mais c’est surtout la faïence bretonne, avec plus de 300 pièces proposées, qui intéressera  les collectionneurs.

On remarque plusieurs assiettes de la série « Aux légendes bretonnes » d’après Emile Souvestre de chez Porquier Beau, de la même manufacture plusieurs dizaines d’assiettes polychromes avec au centre des décors de costumes ou métiers traditionnels.

Une douzaine des célèbres assiettes à bord jaune signées d’Alfred Beau à décor de fleurs ou d’oiseaux ou animaliers sont proposées de 200 à 600 euros selon leur rareté. La plus rare représentant un serpent est estimée à 2 000 euros.

l'âme bretonne
Assiette d’Alfred Beau

Mais ce sont surtout les pièces de la maison HB ou de chez Henriot et signées de grands artistes comme Jules Le Bozec, Henriette Porson, Georges Renaud, René Quillivic, Louis-Henri Nicot… qui attireront les collectionneurs. Parmi celles–ci, on remarque 2 statuettes du Nantais Jorj Robin membre des Seiz Breur décédé à 24 ans : la Bigoudène portant un sac de pommes de terre et La Quimpéroise avec un chat dans les bras qui sont proposées de 900 à 1 100 euros. La pièce la plus rare, un exceptionnel sujet de René-Yves Creston, le pêcheur de Paimpol « Terre-Neuva », seuls deux exemplaires sont connus,  est estimée à 3 000/4 000 euros.

l'âme bretonne
« La Bigoudène » par Jorj Robin
l'âme bretonne
« La Quimperoise » par Jorj Robin
l'âme bretonne
Le « Terre-Neuva » par René-Yves Creston

Une soixantaine de dessins, aquarelles et peintures bretonnes sont aussi proposés aux amateurs. À noter une belle toile de l’artiste hongrois Lajos Kunffy représentant un couple de Fouesnantais de Beg Meil se recueillant est estimée à 4 000 euros.

l'âme bretonne
« Couple de Fouesnantais » par Lajos Kunffy

L’ensemble du catalogue présenté dimanche prochain est consultable sur ce LIEN.

Exposition à l’étude

Les vendredi 20 juillet de 15 h 00 à 20 h 00, samedi 21 juillet de 15 h 00 à 19 h 00, dimanche 22 juillet de 09 h 30 à 10 h 30.

ADJUG’ART : 13, rue Traverse Brest

Vente le dimanche à 14 h.

François Cravic

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Benjamin)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine