Jeanne Malivel, incontournable pionnière de l’art breton de l’entre-deux guerres, est exposée au Musée de la Faïence de Quimper jusqu’au 29 septembre prochain. Les amoureux de la Bretagne se doivent de connaître ses travaux.

Seiz Breur, war-eeun ! 

Sur Breizh-info.com, nous ne manquons jamais l’occasion d’évoquer les initiatives mettant en valeur notre patrimoine artistique breton. C’est ainsi qu’à la fin de l’été dernier, nous relations déjà une exposition dédiée à Jeanne Malivel et à Yvonne Jean-Haffen. Le sculpteur Jean Fréour avait lui aussi connu un retour en grâce au Croisic en 2016.

Cette fois, c’est le Musée de la Faïence de Quimper qui va jouer les hôtes de luxe pour accueillir les œuvres de Jeanne Malivel, la prodige native de Loudéac. Voici donc que se présente une nouvelle occasion de se replonger dans l’univers de cette artiste à la carrière aussi fulgurante que brève. Alors qu’elle vit le jour en 1895, elle succombera à une maladie en 1926, tout juste âgée de 31 ans.

Malgré une longue période d’oubli après la seconde guerre mondiale, le travail de Jeanne Malivel reprendra sa juste place au panthéon de l’art celtique et breton, bien que toujours tristement ignoré par une partie de nos compatriotes. Comme tant d’autres de ces grands noms qui ont fait l’épopée des Seiz Breur. De la formidable Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris 1925 au mobilier Art Déco qui parera par la suite tant de maisons en Bretagne.

Jusqu’au 29 septembre

L’exposition a débuté le 19 avril dernier et quittera la capitale de Cornouaille après le 29 septembre prochain. Les visiteurs ont donc tout l’été pour se rendre au Musée de la Faïence de Quimper, notamment pour prendre part aux visites guidées de cette exposition temporaire. Des visites guidées qui sont proposées tous les samedis à 15 h au cours des mois de juillet et d’août.

Jeanne Malivel
Source : Office de Tourisme de Quimper

De plus, signalons la contribution apportée par l’Association des amis de Jeanne Malivel  ainsi que par la famille de l’artiste pour la mise en place de cette exposition estivale. L’oeuvre de la Loudéacienne est représentée dans son ensemble. Et, signe que son héritage a suscité des vocations, des broderies s’inspirant du travail de Jeanne Malivel et réalisées par les élèves de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen viennent rappeler que l’art breton ne se vit pas qu’au passé. Et serait même promis à un bel avenir si la Bretagne se retournait enfin vers ses racines.

Toutes les informations complémentaires sont disponibles ICI.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine