Ce lundi 23 juillet au matin avait lieu l’audition de Gérard Collomb à l’Assemblée nationale concernant l’affaire Benalla, devant des députés qui ont très peu oeuvré pour le pousser dans ses retranchements. Ce dernier ayant passé deux heures et demie à dire « qu’il ne savait pas », « qu’il n’était pas au courant », renvoyant à d’autres les responsabilités, sans jamais évoquer celle du Président de la République.

Visiblement mécontente des réponses (ou plutôt du manque de réponse) apportées par le Ministre de l’Intérieur, Marine Le Pen, qui était présente en commission aux côtés de Gilbert Collard, incisif, ou de Nicolas Dupont Aignan, a évoqué par la suite,  outre les interrogations liées à l’affaire Benalla, l’information révélée il y a quelques semaines par le site Fdesouche sur les liens entre Makao, l’ex-garde du corps de Macron, et Jawad Bendaoud, le logeur de Daesh.

A noter qu’Emmanuel Macron, pourtant à la tête de la plus haute fonction de l’État, s’est muré dans un silence total depuis plusieurs jours concernant les révélations concernant l’affaire Benalla. Signe du malaise en plus haut lieu, ce dernier, qui devait venir sur l’étape reine du Tour de France entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary col du Portet, sur 65 kilomètres, mercredi après-midi, a annulé cette séquence de sa visite dans les Hautes-Pyrénées.

Peur du bain de foule ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine