En Autriche comme au Danemark, l’islamisme n’est pas le bienvenu

A LA UNE

L’Europe se réveillerait-elle ? Peu à peu, des pays du vieux continent prennent des mesures contre l’islamisme, et, contrairement à la France d’Emmanuel Macron, les font appliquer, comme en Autriche et au Danemark récemment.

L’Autriche enraye l’influence de la Turquie

Sept mosquées fermées, soixante imams concernés, près de cent-cinquante expulsions du pays… l’Autriche s’attaque frontalement à l’islamisme !

Sur décision du chancelier chrétien-démocrate-conservateur, Sebastian Kurz, élu en décembre 2017 avec le soutien du parti nationaliste FPÖ , ces imams et lieux de culte liés à l’Union islamique turque d’Autriche ne sont désormais plus les bienvenus. La communauté turque est importante dans le pays avec près de 400 000 ressortissants originaires du pays musulman ou même détenteurs de la double nationalité.

Sebastian Kurz, le chancelier autrichien

L’Autriche, qui a repris le contrôle de ses frontières depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement, souhaite ainsi éviter de voir l’influence étrangère grandir entre ses murs et potentiellement la Turquie y établir une véritable cinquième colonne. Le doute était permis puisque les mosquées incriminées, en plus d’être à l’origine de dérives radicales, étaient directement financées par le pays de Recep Tayyip Erdoğan, via la Diyanet, la Présidence des Affaires religieuses turque.

Comme nous vous l’indiquions sur Breizh Info le 28 juillet dernier, la justice autrichienne avait par ailleurs innocenté des militants identitaires ayant participé à une action appelant à l’expulsion des Turcs du pays. Contrairement à la France, qui condamne régulièrement les membres de Génération Identitaire pour des faits similaires, l’Autriche semble bien disposée à défendre la liberté d’expression et à ne plus reculer face à l’islamisation.

Au Danemark, le voile intégral devient illégal

Plus inattendu, le Danemark prend lui aussi des mesures ! Le pays de Lars Løkke Rasmussen, le Premier ministre, issu du parti libéral conservateur de gauche « Venstre », interdit depuis le 1er août le port du voile intégral. Si d’autres pays européens, y compris la France, ont également voté cette mesure, les Danois comptent bien l’appliquer et l’ont d’ores et déjà démontré.

Dès le 3 août, une femme vêtue d’un niqab a en effet été condamnée à payer une amende 1 000 couronnes, soit 134 euros. Les événements furent même plus  particuliers puisque cette dernière a été interpellée alors qu’elle était en train de se battre avec une autre femme…qui tentait de lui retirer son voile !

Si l’on imagine mal une telle situation en France, où l’accusée aurait accusé ses vis-à-vis d’islamophobie, la police danoise a arrêté la rixe, photographié la coupable en guise de preuve et fait appliquer la loi.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Dans son discours au Parlement européen sur l’immigration Macron a t-il choisi le conflit entre les membres de l’UE ?

Lors de son discours prononcé devant le Parlement européen le 19 janvier dernier, Emmanuel Macron a fait part de...

Commission Bronner : nouvelle étape d’exclusion des penseurs dissidents ?

Fin septembre 2021, Gérald Bronner, sociologue,  est nommé par Emmanuel Macron à la tête d'une commission, chargée de rendre...

Articles liés