Récemment, Paul Molac (LREM), député de Ploërmel, s’est livré à une série d’attaques contre Emmanuel Macron et le gouvernement (France Bleu et Le Point.fr), s’attribuant un rôle de « vigie » (sic). À coup sûr, il y a là une part d’imprudence car Jupiter et ses boys ont de la mémoire ; ils se souviendront des mauvaises manières du sieur Molac lors des prochaines élections législatives (2022) – pour l’attribution des investitures par exemple. Et même avant lorsque la réforme des institutions aura été adoptée : 30% de parlementaires en moins, c’est 30% de circonscriptions en moins pour les députés. Dans le Morbihan, on passera donc de six circonscriptions (Vannes, Auray, Pontivy, Ploërmel, Lorient, Gourin – Hennebont) à quatre. Et là, les sortants auront intérêt à être considérés comme de bons petits soldats par le pouvoir afin de bénéficier d’un redécoupage favorable.

Dans le cas Molac, la géographie indique que la circonscription de  Ploërmel (105 109 électeurs inscrits en 2017) risque d’être fusionnée avec celle de Vannes (105 394 électeurs inscrits en 2017) ; cette nouvelle circonscription correspondrait à l’actuel arrondissement de Vannes. Autant dire que pour la moitié des électeurs, Molac fera figure d’inconnu. Très à l’aise dans son actuel fief – essentiellement rural – au point d’être imbattable, avec ou sans étiquette LREM, il le sera beaucoup moins lorsqu’il lui faudra arpenter le quartier de Ménimur à Vannes ou les communes côtières du golfe du Morbihan. Confronté à une autre population, à d’autres sociologies, Molac devra ramer.

Autre point à régler : avec cette fusion, le pouvoir sera « riche » de deux députés sortants, Hervé Pellois à Vannes et Paul Molac pour Ploërmel. À qui fera-t-on cadeau de l’investiture ? Au premier, pas contrariant, ou bien au second, remuant…

Ce qui fait dire à un militant de la cause bretonne : « La cause bretonne exige que Paul Molac soit réélu en 2022, qu’il soit « marcheur » ou pas. Or les intérêts bretons passent avant des considérations « nationales » du type « les explications du ministre de l’Intérieur ou du Premier ministre » dans l’affaire Benalla. Prière de ne pas se tromper de cible. » Avis à l’intéressé…

B. Morvan

Crédit photo : Gwendal/Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine