Étiquette : Paul Molac

Paul Molac, Libération, Sophie Broustaut, Le Drian, Normandie, Mélenchon…A part ça tout va bien.

Paul Molac vide son sac – Dans un entretien accordé au magazine Bretons (août-septembre 2022), Paul Molac (régionaliste), député de Ploërmel, ne se gêne pas pour dire tout le bien qu’il pense du président de la République : « Macron, lui, est l’archétype du conservatisme français : un libéral au niveau économique, un autoritaire et un centralisateur étatique (…) Dès 2017, il a mené

Quand un universitaire traite Paul Molac de « raciste »

Raciste Paul Molac ? C’est en tout cas ce que laisse entendre Benoît Vaillot, jeune chercheur associé à l’université de Strasbourg, « historien et politologue » suite à l’interview donnée par le député autonomiste breton à Ouest-France où il se définit lui-même comme « citoyen français de nationalité bretonne ». Les ethnorégionalistes ne se cachent même plus d’être racistes, et de défendre une

Ar « rannvroelourien » er parlamant !

Evit ar wech gentañ ar bloaz-mañ eo bet kontet ar gannaded « rannvroelour » er votadegoù kannad. N’int ket mui « a bop seurt ». En holl e vo 10 anezho: an 3 c’hannad broadelour kors, Paul Molac e Breizh, an 3 dizalc’hour eus Polinezia, ur c’hannad dizalc’hour eus ar Guyan (Castor) ha daou all eus ar Martinik (Nadeau & Nilor). 10 kannad n’eo

Paul Molac a du pain sur la planche

En ce moment, on entend beaucoup parler d’une révision constitutionnelle, de la VIe République, du référendum d’initiative citoyenne. Tout cela est bel et bon mais celles et ceux qui tiennent ce discours oublient toujours de nous expliquer comment ils comptent s’y prendre pour parvenir à leurs fins. Car, à moins de faire la révolution, la règle est fixée par la

Hôpital de Ploërmel. Paul Molac interpelle le ministre

 Le député Paul Molac s’était engagé, vendredi dernier devant le collectif santé du Pays de Ploërmel qui manifestait pour soutenir l’hôpital de Ploërmel à poser une question au gouvernement ce mardi après-midi sur l’avenir de l’établissement de Ploërmel. C’est chose faite désormais, comme le montre son intervention à l’Assemblée nationale. Ecoutez à suivre la réponse du Ministre. Crédit photo : DR [cc] BREIZH-INFO.com,

Écosse

Une centaine de personnes dans les rues de Ploërmel (56) pour l’hôpital

Vendredi 11 février, une centaine de personnes a défilé dans les rues de Ploërmel (Porhoët -56) pour défendre l’hôpital public de la ville menacé de disparition. Cette manifestation avait été lancée par le collectif santé du pays de Ploërmel, qui regroupe des citoyens, infirmiers, aides-soignants, anciens médecins et élus du territoire « inquiets pour l’avenir de leur hôpital local ».

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne. En actes, il lui est hostile. Autre constatation : les députés marcheurs bretons sont capables de « désobéir »… D’où l’opération sournoise diligentée par le ministre de l’Éducation nationale. Comme le dit si bien Paul Molac : « Oui, il y a un problème avec Jean-Michel

Emmanuelle Ménard : « Les langues régionales sont constitutives de nos racines » [Interview]

C’est ce qu’on appel être mauvais perdant : Plus de 60 députés de la majorité LREM viennent en effet cette semaine, juste avant la publication de la loi au journal officiel, de déposer un recours devant le Conseil constitutionnel contre la loi sur les Langues régionales, qui a été adoptée en deuxième lecture à une large majorité à l’Assemblée nationale,

Langues régionales. Une pétition en ligne avant le vote du 8 avril à l’Assemblée nationale [Vidéo]

La deuxième lecture visant à examiner la proposition de loi sur les langues régionales aura lieu ce jeudi 8 avril à l’Assemblée nationale. Si le député Paul Molac se montre optimiste, son enthousiasme n’est pas partagé par tout le monde en Bretagne. Une pétition en ligne a par ailleurs été lancée par le collectif « Pour que vivent nos langues

Danvez-lezenn Molac spurjet (dija) gant ar bodad !

Hiziv d’an 31 a viz meurzh eo bet ensellet an danvez-lezenn Molac war ar yezhoù rannvro gant bodad ar parlamant. Degemeret eo bet an danvez-lezenn met cheñchamantoù zo enni : miret eo bet ar soubidigezh er publik met dilemet eo bet ar mellad diwar-benn ar skodennoù-skol evit ar skolioù kevredigezhel (da lavaret eo Diwan, Ikastolak, Calendretas, …). Gant kumunioù zo ne

Proposition de loi sur les langues régionales : les parlementaires vont-ils saisir une occasion historique ?

La proposition de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, portée par le député du Morbihan Paul Molac, revient  début avril à l’Assemblée nationale pour une seconde lecture. En première lecture, cette proposition de loi avait été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 13 février 2020 non sans avoir été vidée de sa

Langues régionales. Le Sénat adopte une proposition de loi sans envergure

La proposition de loi sur la « Protection patrimoniale et promotion des langues régionales » portée par le député breton Paul Molac a été débattue au Sénat le 10 décembre dernier. Qu’en retenir ? Langues régionales : une (petite) victoire… Paul Molac, député du Morbihan membre du groupe Libertés et territoires, aura-t-il bataillé en vain ? Sa proposition de loi

Quand Paul Molac change d’écurie…

Dans la majorité au début du quinquennat d’Emmanuel Macron, aujourd’hui dans l’opposition, ainsi va Paul Molac. Mais qu’importe le positionnement du député de Ploërmel. Ce qui compte, c’est l’action qu’il mène en faveur de la Bretagne. Si tous les députés de Bretagne pouvaient en faire autant, ce serait formidable. Élu par hasard en 2012 Paul Molac, député de Ploërmel, est

On ne peut pas dire que les députés bretons aident Paul Molac

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, bloque l’enseignement des langues régionales. Paul Molac (groupe Libertés et territoires), député de Ploërmel, poursuit son combat en faveur de la langue bretonne. Mais la partie n’est pas facile. Ainsi sa récente proposition de loi portant sur les langues régionales a été vidée de sa substance lors de son passage devant la commission des

drapeau_breton

Langues régionales. La proposition de loi de Paul Molac « vidée de sa substance » à Paris

Déception chez les défenseurs des langues régionales. La proposition de loi du député breton Paul Molac sur le sujet a été totalement retoquée par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale. Peut-on seulement s’en étonner ? Langues régionales : la désillusion La France a un problème avec ses langues régionales. C’est le sentiment qui résulte du passage de la

Langues régionales : Paul Molac et son collectif dénoncent « l’œuvre de destruction » de l’État français

À l’initiative du député breton Paul Molac, un nouveau collectif pour défendre les langues régionales a vu le jour. Une manifestation est prévue le 30 novembre prochain à Paris tandis que l’État français fait preuve de toujours autant de mauvaise volonté sur la question. « Pour Que Vivent Nos Langues » Encore une vaine initiative pour tenter de sauver les

Conseil régional : encore des paroles en l’air pour la langue bretonne ?

Qu’attendre de la rencontre européenne sur les droits linguistiques qui va se tenir à Rennes le 25 octobre prochain ? Sous l’égide d’un Conseil régional dont l’inaction pour défendre la langue bretonne était encore récemment soulignée, la question se pose. Année internationale des langues autochtones 2019 a été proclamée Année internationale des langues autochtones par l’Assemblée générale des Nations unies

Le député Paul Molac défend l’existence du peuple alsacien

Lors des débats autour du texte instituant la collectivité européenne d’Alsace, le député Paul Molac a défendu avec brio l’existence du peuple alsacien face à certains députés de la majorité, pour lesquels le sujet semble être encore tabou. Crédit photos : DR [cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la

Culture

Ministère de la Culture : Parisiens privilégiés, provinciaux délaissés

La France, jacobine jusque dans les dépenses du ministère de la Culture ? L’écart entre les montants investis en Île-de-France et en province est surréaliste… 139 euros pour les Franciliens… 15 euros pour les autres Égaux sur le plan culturel, les citoyens de la République française ? Loin s’en faut, si l’on s’en tient aux chiffres hallucinants rapportés par le

molac

Réunification de la Bretagne : le député Paul Molac en réunion publique le 9 novembre

La question de la réunification de la Bretagne s’enlise, tandis que les élus qui défendaient le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ne semblent rien obtenir de Paris, y compris en étant proches d’Emmanuel Macron. Cela n’empêche pas Bretagne réunie de multiplier les efforts pour y parvenir. Après la pétition, pour laquelle il ne manque que 10 000 signatures

Paul Molac, Libération, Sophie Broustaut, Le Drian, Normandie, Mélenchon…A part ça tout va bien.

Paul Molac vide son sac – Dans un entretien accordé au magazine Bretons (août-septembre 2022), Paul Molac (régionaliste), député de Ploërmel, ne se gêne pas pour dire tout le bien qu’il pense du président de la République : « Macron, lui, est l’archétype du conservatisme français : un libéral au niveau économique, un autoritaire et un centralisateur étatique (…) Dès 2017, il a mené

Quand un universitaire traite Paul Molac de « raciste »

Raciste Paul Molac ? C’est en tout cas ce que laisse entendre Benoît Vaillot, jeune chercheur associé à l’université de Strasbourg, « historien et politologue » suite à l’interview donnée par le député autonomiste breton à Ouest-France où il se définit lui-même comme « citoyen français de nationalité bretonne ». Les ethnorégionalistes ne se cachent même plus d’être racistes, et de défendre une

Ar « rannvroelourien » er parlamant !

Evit ar wech gentañ ar bloaz-mañ eo bet kontet ar gannaded « rannvroelour » er votadegoù kannad. N’int ket mui « a bop seurt ». En holl e vo 10 anezho: an 3 c’hannad broadelour kors, Paul Molac e Breizh, an 3 dizalc’hour eus Polinezia, ur c’hannad dizalc’hour eus ar Guyan (Castor) ha daou all eus ar Martinik (Nadeau & Nilor). 10 kannad n’eo

Paul Molac a du pain sur la planche

En ce moment, on entend beaucoup parler d’une révision constitutionnelle, de la VIe République, du référendum d’initiative citoyenne. Tout cela est bel et bon mais celles et ceux qui tiennent ce discours oublient toujours de nous expliquer comment ils comptent s’y prendre pour parvenir à leurs fins. Car, à moins de faire la révolution, la règle est fixée par la

Hôpital de Ploërmel. Paul Molac interpelle le ministre

 Le député Paul Molac s’était engagé, vendredi dernier devant le collectif santé du Pays de Ploërmel qui manifestait pour soutenir l’hôpital de Ploërmel à poser une question au gouvernement ce mardi après-midi sur l’avenir de l’établissement de Ploërmel. C’est chose faite désormais, comme le montre son intervention à l’Assemblée nationale. Ecoutez à suivre la réponse du Ministre. Crédit photo : DR [cc] BREIZH-INFO.com,

Écosse

Une centaine de personnes dans les rues de Ploërmel (56) pour l’hôpital

Vendredi 11 février, une centaine de personnes a défilé dans les rues de Ploërmel (Porhoët -56) pour défendre l’hôpital public de la ville menacé de disparition. Cette manifestation avait été lancée par le collectif santé du pays de Ploërmel, qui regroupe des citoyens, infirmiers, aides-soignants, anciens médecins et élus du territoire « inquiets pour l’avenir de leur hôpital local ».

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne. En actes, il lui est hostile. Autre constatation : les députés marcheurs bretons sont capables de « désobéir »… D’où l’opération sournoise diligentée par le ministre de l’Éducation nationale. Comme le dit si bien Paul Molac : « Oui, il y a un problème avec Jean-Michel

Emmanuelle Ménard : « Les langues régionales sont constitutives de nos racines » [Interview]

C’est ce qu’on appel être mauvais perdant : Plus de 60 députés de la majorité LREM viennent en effet cette semaine, juste avant la publication de la loi au journal officiel, de déposer un recours devant le Conseil constitutionnel contre la loi sur les Langues régionales, qui a été adoptée en deuxième lecture à une large majorité à l’Assemblée nationale,

Langues régionales. Une pétition en ligne avant le vote du 8 avril à l’Assemblée nationale [Vidéo]

La deuxième lecture visant à examiner la proposition de loi sur les langues régionales aura lieu ce jeudi 8 avril à l’Assemblée nationale. Si le député Paul Molac se montre optimiste, son enthousiasme n’est pas partagé par tout le monde en Bretagne. Une pétition en ligne a par ailleurs été lancée par le collectif « Pour que vivent nos langues

Danvez-lezenn Molac spurjet (dija) gant ar bodad !

Hiziv d’an 31 a viz meurzh eo bet ensellet an danvez-lezenn Molac war ar yezhoù rannvro gant bodad ar parlamant. Degemeret eo bet an danvez-lezenn met cheñchamantoù zo enni : miret eo bet ar soubidigezh er publik met dilemet eo bet ar mellad diwar-benn ar skodennoù-skol evit ar skolioù kevredigezhel (da lavaret eo Diwan, Ikastolak, Calendretas, …). Gant kumunioù zo ne

Proposition de loi sur les langues régionales : les parlementaires vont-ils saisir une occasion historique ?

La proposition de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, portée par le député du Morbihan Paul Molac, revient  début avril à l’Assemblée nationale pour une seconde lecture. En première lecture, cette proposition de loi avait été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 13 février 2020 non sans avoir été vidée de sa

Langues régionales. Le Sénat adopte une proposition de loi sans envergure

La proposition de loi sur la « Protection patrimoniale et promotion des langues régionales » portée par le député breton Paul Molac a été débattue au Sénat le 10 décembre dernier. Qu’en retenir ? Langues régionales : une (petite) victoire… Paul Molac, député du Morbihan membre du groupe Libertés et territoires, aura-t-il bataillé en vain ? Sa proposition de loi

Quand Paul Molac change d’écurie…

Dans la majorité au début du quinquennat d’Emmanuel Macron, aujourd’hui dans l’opposition, ainsi va Paul Molac. Mais qu’importe le positionnement du député de Ploërmel. Ce qui compte, c’est l’action qu’il mène en faveur de la Bretagne. Si tous les députés de Bretagne pouvaient en faire autant, ce serait formidable. Élu par hasard en 2012 Paul Molac, député de Ploërmel, est

On ne peut pas dire que les députés bretons aident Paul Molac

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, bloque l’enseignement des langues régionales. Paul Molac (groupe Libertés et territoires), député de Ploërmel, poursuit son combat en faveur de la langue bretonne. Mais la partie n’est pas facile. Ainsi sa récente proposition de loi portant sur les langues régionales a été vidée de sa substance lors de son passage devant la commission des

drapeau_breton

Langues régionales. La proposition de loi de Paul Molac « vidée de sa substance » à Paris

Déception chez les défenseurs des langues régionales. La proposition de loi du député breton Paul Molac sur le sujet a été totalement retoquée par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale. Peut-on seulement s’en étonner ? Langues régionales : la désillusion La France a un problème avec ses langues régionales. C’est le sentiment qui résulte du passage de la

Langues régionales : Paul Molac et son collectif dénoncent « l’œuvre de destruction » de l’État français

À l’initiative du député breton Paul Molac, un nouveau collectif pour défendre les langues régionales a vu le jour. Une manifestation est prévue le 30 novembre prochain à Paris tandis que l’État français fait preuve de toujours autant de mauvaise volonté sur la question. « Pour Que Vivent Nos Langues » Encore une vaine initiative pour tenter de sauver les

Conseil régional : encore des paroles en l’air pour la langue bretonne ?

Qu’attendre de la rencontre européenne sur les droits linguistiques qui va se tenir à Rennes le 25 octobre prochain ? Sous l’égide d’un Conseil régional dont l’inaction pour défendre la langue bretonne était encore récemment soulignée, la question se pose. Année internationale des langues autochtones 2019 a été proclamée Année internationale des langues autochtones par l’Assemblée générale des Nations unies

Le député Paul Molac défend l’existence du peuple alsacien

Lors des débats autour du texte instituant la collectivité européenne d’Alsace, le député Paul Molac a défendu avec brio l’existence du peuple alsacien face à certains députés de la majorité, pour lesquels le sujet semble être encore tabou. Crédit photos : DR [cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la

Culture

Ministère de la Culture : Parisiens privilégiés, provinciaux délaissés

La France, jacobine jusque dans les dépenses du ministère de la Culture ? L’écart entre les montants investis en Île-de-France et en province est surréaliste… 139 euros pour les Franciliens… 15 euros pour les autres Égaux sur le plan culturel, les citoyens de la République française ? Loin s’en faut, si l’on s’en tient aux chiffres hallucinants rapportés par le

molac

Réunification de la Bretagne : le député Paul Molac en réunion publique le 9 novembre

La question de la réunification de la Bretagne s’enlise, tandis que les élus qui défendaient le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ne semblent rien obtenir de Paris, y compris en étant proches d’Emmanuel Macron. Cela n’empêche pas Bretagne réunie de multiplier les efforts pour y parvenir. Après la pétition, pour laquelle il ne manque que 10 000 signatures

À LA UNE

Victoire du Maroc. Détonations à Rennes, 13 policiers blessés à Lille : « Sommes-nous encore en France ? » demande Eric Ciotti [Vidéo]
Prix de l'électricité. Un sénateur dénonce un racket généralisé
L'interview de Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France
Drogues. Vincent Lapierre infiltre une salle de shoot à Paris