Migrants : pour Bernard Kouchner, « on devrait en prendre plus » ! [Vidéo]

A LA UNE

Pour Bernard Kouchner, ancien belliqueux ministre français des Affaires étrangères, l’Hexagone n’accueille pas assez de migrants. Il a aussi critiqué l’attitude des autres pays européens réticents sur la question.

Pour Bernard Kouchner, « nous ne prenons pas notre part » 

Il se faisait assez discret sur le plan médiatique ces derniers temps. Mais voilà que Bernard Kouchner signe son retour avec des déclarations plutôt prévisibles lorsque l’on connait le personnage. Invité sur BFM TV le 19 septembre au micro de Ruth Elkrief, cette célèbre figure de Médecins sans frontières a, sans surprise, appelé la France à faire preuve de davantage de « générosité ».

Selon Bernard Kouchner, le pays ne fait pas assez d’efforts pour accueillir l’immigration extra-européenne. « Nous ne prenons pas notre part. On devrait en prendre plus et les autres en prendre moins », a-t-il déclaré au sujet des migrants.

« On est en train de foutre en l’air l’Europe ! »

Puis, dans la continuité, Bernard Kouchner s’en est pris à l’Union européenne. Esquissant des critiques destinées aux États tels l’Autriche, l’Italie et la Hongrie qui, eux, ont estimé avoir assez fait pour les migrants. « À quoi sert une Europe, si elle n’est pas d’abord une alliance de générosités ? Nous sommes plus riches que les autres, c’est comme ça. Par rapport au reste du monde, nous sommes chanceux. On est en train de tout gâcher, on est en train de foutre en l’air l’Europe ! » a déclaré l’ancien ministre.

Bernard Kouchner a par ailleurs, et toujours sans surprise, salué le travail de la chancelière allemande Angela Merkel qui aurait, selon ses dires, « sauvé l’honneur de l’Europe ». Question de point de vue…

Une Europe qui a aussi le tort de ne pas « parler d’une seule voix » pour Bernard Kouchner. Quant aux remèdes prescrits par le « French doctor », ce dernier assène : « On ne va pas arrêter les migrants. […] Il faut provoquer un débat avant les réunions, et essayer de trouver une voix médiane ». Des préconisations dont plusieurs États européens ne veulent plus entendre parler. Arguments à l’appui.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/World Economic Forum)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

Articles liés