Nantes. Le Parti Breton ne participera pas à la marche pour la réunification et l’autodétermination

A LA UNE

Ce samedi 29 septembre, à Nantes, se déroulera une manifestation pour la réunification et l’autodétermination de la Bretagne, à 15h.

nantes_bretagne

Une marche initiée par le collectif 44=Bzh à laquelle ne se joindre pas le Parti Breton, pour plusieurs raisons expliquées dans un communiqué adressé à la presse :

Le Parti Breton a toujours apporté son soutien et sa participation à toutes les initiatives de Bretagne Réunie .En ce moment, Bretagne Réunie fait un travail exceptionnel pour la collecte de 100 000 signatures pour le droit d’option qui entrainerait la possibilité de la réunification de la Bretagne, et dans le cas contraire montrerait le caractère anti-démocratique de la France Cette pétition semble nettement plus appropriée qu’un petit défilé près du miroir d’eau à Nantes, organisé par ceux-là mêmes qui ont participé à la destruction de la grande manifestation annuelle de la place de la petite-hollande.

Pour le Parti Breton toutes les initiatives sont bonnes et, de certaines peuvent émerger des modes d’actions, des réflexions intéressantes. Mais le manque de coordination et l’esprit partisan de cette manifestation, vont une fois de plus, desservir la Réunification.

Le Parti Breton ne participera donc pas à ce défilé. Toutefois, il laisse libre ses sympathisants de participer de manière individuelle à ce rassemblement.

Nous appelons par contre tous les adhérents et sympathisants à participer aux différentes collectes de signatures pour la pétition organisée par Bretagne Réunie dans toute la Loire-Atlantique.

Les manifestations pour la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne ne parviennent pas, depuis plusieurs années, à fédérer très largement au delà du milieu culturel et politique breton. Les divisions apparues ces dernières années, notamment du fait des militants de gauche et d’extrême gauche refusant la présence de nationalistes bretons parmi les manifestants, y ont sans doute contribué, sans toutefois résulter de l’explication principale, qui est peut être plus à chercher du côté de la débretonnisation quotidienne de la capitale historique de la Bretagne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés