Vintimille. 41 clandestins entassés dans une camionnette : 8 passeurs condamnés

A LA UNE

Huit passeurs étrangers ont été retenus coupables du délit d’incitation à l’immigration clandestine et du trafic d’êtres humains. Ils ont été condamnés à purger des peines de prison comprises entre 2 ans et demi et 4 ans. Ils avaient tenté de faire entrer en France de nombreux migrants clandestins de Vintimille. Outre la condamnation des passeurs, les étrangers ont aussi été sanctionnés par une amende qui va jusqu’à 500.000 euros qu’ils ne paieront probablement à l’Etat, puisqu’il a été démontré au cours du procès qu’ils étaient insolvables.

Embed from Getty Images

Voici les noms des passeurs condamnés avec entre parenthèses les peines demandées pour chacun, par le procureur, en première instance : Esmatollah Jafari – 4 ans et 4 mois (8 ans et 8 mois), Frederik Bixi – 4 ans et 4 mois (8 ans et 8 mois), Redon Shametaj – 4 ans (8 ans), Emra Tahna Mohamad – 4 ans (7 ans et 8 mois), Gazmin Ismailaj – 3 ans et 8 mois (6 ans et 8 mois), Edmond Bylibi Bayala – 3 ans et 8 mois (6 ans et 6 mois), Neri Shametaj – 3 ans et 8 mois (4 ans), Alidini Misin – 2 ans et 6 mois (4 ans). Tous sont albanais sauf Emra Tahna Mohamad (afghan) et Edmond Bylibi Bayala (burkinabé).

Les sanctions ont été réduites de moitié, ainsi que l’amende, par rapport aux demandes en première instance, mais les avocats défenseurs des passeurs ont déjà annoncé leur intention de faire appel dès que le juge aura publié les motifs des peines.

Les étrangers avaient été jugés après une vaste opération contre le trafic international de migrants en janvier 2017 entre Vintimille et Milan. Au total, 34 ordonnances de garde préventive furent émises : les accusations portées contre les suspects reposaient sur l’organisation de voyages de la Sicile à la frontière française en passant par Milan, la base logistique. Les migrants, pour tenter de se rendre en France, devaient payer entre 500 et 1000 euros le voyage.

Au total, six voyages ont été réalisés entre décembre 2016 et janvier 2017. Les prévenus sont accusés d’avoir entassés 41 migrants clandestins, pendant l’un de ces voyages, dans une camionnette fermée de l’extérieur avec une serrure. Actuellement, seulement deux des trafiquants sont en prison. Les autres sont tout bonnement en liberté, et un dernier est en fuite.

Traduction : Hélène Lechat

Source : Il Primato Nazionale (24 septembre )

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés