Réchauffement climatique. Va-t-on manquer de bières et de whisky en Bretagne ?

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

L’information tourne depuis deux jours : le réchauffement climatique entrainerait dans les années à venir une pénurie de bières et de whiskys, et donc une augmentation drastique des prix. La Bretagne sera-t-elle épargnée par cette « catastrophe sanitaire » annoncée ? Réponse ci-dessous :

Tout tourne autour de la question de l’orge. En effet, le réchauffement climatique à prévoir – pour lequel certains scientifiques réclament qu’on s’interroge sur la démographie – va entraîner des vagues de chaleur et de sécheresse susceptibles de faire chuter la production de cette céréale.

C’est en tout cas ce que révèle une étude de la revue scientifique Nature Plants, publiée le 15 octobre et fortement relayée. Le whisky, lui aussi, serait fortement impacté.

En effet, une baisse de la production d’orge entraînerait forcément une baisse de la production d’orge consacrée à la bière, donc, à très court terme, une raréfaction de la céréale et  une hausse des prix. Au total, la production mondiale de bière pourrait, si le réchauffement climatique se poursuit ainsi, décroître de 16%, soit la consommation totale des USA. Tout cela d’ici à 2100, avec une hausse des prix de 15% dans le meilleur des cas.

Concernant la consommation de bière, la France est le 27e pays consommateur de l’Union européenne, avec 31 litres par habitant et par an. Le nombre de producteurs a lui doublé depuis 2015 pour atteindre 1.100 brasseries en 2017 et 4.000 marques françaises.
La bière est la deuxième boisson la plus bue au monde (200 milliards de litres par an), derrière le thé et devant le café.

Une étude réalisée par Bonial en 20015, à l’occasion de la Saint Patrick, indiquait par ailleurs que chaque Français consommait 2,15 litres de whisky en moyenne, chaque année. Le whisky est ainsi le spiritueux le plus bu dans l’hexagone (38,7% de la consommation totale). Derrière, l’Uruguay occupe la deuxième position du palmarès avec 1,77 litre par an et par personne. Troisièmes sur le podium, les États-Unis avec 1,44 litre de whisky par an et par personne en moyenne.

Une chose est certaine : l’esprit européen a toujours été inventif. Si l’orge vient à manquer, de nouvelles boissons, de nouvelles méthodes de production, devraient rapidement être trouvées pour compenser…

Et pour ceux qui seraient vraiment inquiets : faites des réserves et des stocks, ça vous sera toujours utile !

Crédit photo : Pixabyn
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

Articles liés

Irlande du Nord. Le prix de la pinte de bière va augmenter !

C'est ce qu'on appelle se faire enfler plusieurs fois. Les consommateurs d'Irlande du Nord ont été avertis qu'ils devaient s'habituer à des prix plus...

Alimentation. Bill Gates va-t-il nous priver de viande au prétexte du « réchauffement climatique » ?

La consommation de viande est de plus en plus criminalisée dans notre société. Quand il ne s'agit pas du militantisme parfois violent de certains...

Réchauffement climatique. Il répond aux arguments de Jean-Pierre Bardinet sur la « propagande réchauffiste »

Nous avons publié récemment une tribune de Jean-Pierre Bardinet, au sujet du réchauffement climatique, tribune qui qualifiait le réchauffement climatique de « propagande réchauffiste ». La...

Environnement, réchauffement climatique. « De l’art de la propagande réchauffiste » par Jean-Pierre Bardinet

Nous publions ci-dessous une analyse adressée par Jean-Pierre Bardinet, Ingénieur ENSEM Nancy (École Nationale Supérieure d'Électricité et de Mécanique), au sujet du réchauffement climatique...