En Bretagne administrative, ce sont désormais 1230 places de formation qui sont proposées pour le métier d’aide-soignant.

C’est l‘Agence Régionale de Santé qui vient de rendre publiques les dates d‘inscription qui se dérouleront du 10 décembre 2018 au 8 février 2019. L’ARS rappelle encore qu’il s’agit d’un métier qui s’exerce dans des milieux variés (établissement de santé, établissement pour personnes âgées ou à domicile) et auprès de différents publics, au sein d’une équipe pluridisciplinaire et qui offre des possibilités d’évolution de carrière.

Ces places sont réparties sur 30 instituts. Elles ouvrent sur un cursus de 10 mois à l’issue duquel le taux d’emploi approche les 90 %.

Le concours est accessible dès 17 ans, sans limite d’âge et sans condition de diplôme. Il s’organise sur dix mois en alternance et avec un suivi personnalisé des formateurs. En Bretagne,  27 120 personnes exercent le métier d’aide-soignant.

Dès le 10 décembre 2018, le dossier d’inscription au concours sera disponible auprès des instituts de formation bretons.

Les Institut de formation d’aides- soignants en Bretagne

  • Guingamp : Centre hospitalier, 3 Place du Champ au Roy ; BP 10548 ; 22205 Guingamp Cedex – Tél : 02 96 11 81 00
  • Lannion : Centre hospitalier Pierre Le Damany ; B. P. 70348 22303 Lannion Cedex – Tél : 02 96 05 71 11
  • Tréguier : Centre hospitalier de Tréguier, La Tour Saint Michel B.P. 81 22220 Tréguier – Tél : 02 96 92 10 05
  • Paimpol : Centre hospitalier de Paimpol : Centre Hospitalier Max Querrien de Paimpol, 36 Chemin de Kerpuns – CS 20091 ; 22500 Paimpol – Tél : 02 96 55 61 59
  • Saint-Brieuc : Centre hospitalier Yves Le Foll, 10 Rue Marcel Proust 22027 Saint-Brieuc Cedex 1- Tél : 02 96 01 70 28
  • Rostrenen : Lycée professionnel public ; 47 rue René Le Magorec 22110 Rostrenen – Tél : 02 96 29 02 16
  • Saint-Brieuc : Lycée Jean Moulin, 3 rue du Vau Gicquel BP 2246 22022 Saint-Brieuc Cedex 1 – Tél : 02 96 75 12 30
  • Plérin : F.S.E.P. 22 ; IFAS FSEP Bretagne – Centre d’Affaires Athéna, 2 rue François Jacob, 22190 Plérin – Tél : 09.83.70.00.69
  • Brest : C.H.U. La Cavale Blanche ; Bd Tanguy Prigent 29609 Brest Cedex – Tél : 02 98 34 23 59
  • Brest : Lycée Dupuy de Lôme, Lycée Polyvalent Dupuy de Lôme 34 rue Dupuy de Lôme 29287 Brest Cedex – Tél : 02 98 45 03 81
  • Landerneau : Institut Formation Santé de l’Ouest (IFSO) : Route de Pencran – BP 40704, 29207 Landerneau – Tél : 02 98 21 55 60
  • Morlaix : Centre Hospitalier de Morlaix, Centre hospitalier des pays de Morlaix BP 97237 29672 Morlaix Cedex – Tél. : 02 98 62 61 98
  • Brest : Institut Régional de formation sanitaire et social de La Croix Rouge Française : 460 rue Jurien de la Gravière, 29200 Brest – Tél : 02 98 44 27 65
  • Douarnenez : Lycée Professionnel Privé Sainte Élisabeth, 9 rue Lamennais – CS 7001, 29177 Douarnenez Cedex – Tél : 02 98 92 02 84

C’est quoi le métier d’aide-soignant ?

Sous la responsabilité de l’infirmier, l’aide-soignant s’occupe de l’hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Il travaille principalement en hôpital mais aussi dans des centres communaux ou associatifs de santé. Son salaire de départ, faible eu égard des responsabilités et des conditions de travail, avoisine le SMIC.

L’ONISEP explique : C’est sous la responsabilité et le contrôle de l’infirmier qu’il assure les soins d’hygiène et de confort. Il peut prendre le pouls et la température, vérifier l’état des pansements et des drains, et veiller à ce que les patients prennent leurs médicaments. Au besoin, il aide à la toilette, à l’habillage ou au repas. L’aide-soignant accueille le malade à l’hôpital et l’installe. À lui de s’assurer que la chambre est propre et le lit fait. C’est lui aussi qui prépare les chariots-repas. Attention aux consignes ! Certains malades doivent rester à jeun, d’autres suivent un régime spécifique. Proche du patient, l’aide-soignant est là pour le soutenir. Parfois confident, il peut recueillir des informations précieuses sur son état physique et moral. Patience, compréhension et sens du contact sont des qualités indispensables. Mais il faut aussi de la force pour aider les malades impotents à se déplacer ou à changer de position.

La majorité des aides-soignants exercent comme salariés. Plus de 70 % travaillent en clinique ou en hôpital. Les autres sont recrutés dans des centres de soins, des établissements destinés aux personnes âgées ou des services de santé de l’armée.

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.