CGT : La chute et la fin d’une époque

A LA UNE

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

Coup de tonnerre à la CGT ! Le premier syndicat de France perd sa couronne. Après des décennies en tête des élections, la Confédération Générale des Travailleurs est défaite. Un processus lent de déclin qui vient de passer un nouveau cap avec les élections professionnelles dans la fonction publique.

A l’issue de ce scrutin, la CFDT devient le premier syndicat dans les secteurs publics et privés confondus. Une sorte de première place au classement général tandis que la CGT demeure première dans la fonction publique dans son ensemble avec 21,8 % des suffrages contre 19 % pour la CFDT et 18,1% pour Force Ouvrière. 

Ce déclin de la CGT est riche en enseignement.

Tout d’abord, il suit, de manière différée, le déclin du Parti Communiste auquel la centrale est liée. Et comme le Parti Communiste, la CGT a commis un pêché mignon : le gauchisme. Depuis plusieurs années, la CGT flirte avec des positions historiquement pas franchement staliniennes notamment en matière de défense des minorités et tout particulièrement des migrants.

 En penchant plus du côté des causes humanitaires que sociales… et remplaçant le travailleur par le clandestin, la CGT s’est progressivement coupée de sa base.

Une tendance sociétale plus que sociale et qui ne date pas de la présidence Martinez… Bernard Thibault ancien secrétaire général de la CGT devenu administrateur au BIT, le bureau International du Travail, s’est recyclé dans la défense de l’immigration évoquant notamment le dumping social comme danger pour les travailleurs étrangers.

Une vision inversée du dumping social qui autrefois était considéré avant tout comme une menace pour les travailleurs nationaux…

Et à ce petit jeu de défense des minorités et tout particulièrement des migrants, la CGT va sur un terrain que maîtrise très bien un autre syndicat : la CFDT la Confédération Française Démocratique du Travail. La centrale sociale-réformatrice à l’image plus policée a depuis longtemps su s’inspirer des think tank socialistes comme Terra Nova et l’Institut Jean-Jaurès pour cultiver un discours plus progressiste et moins social. Son secrétaire général Laurent Berger est d’ailleurs plus conciliant avec l’exécutif comme en témoigne son récent passage à l’Elysée dans le cadre du dialogue ouvert par le chef de l’Etat après le séisme des Gilets Jaunes.

 Une bienveillance à l’égard de l’exécutif qui n’empêche d’ailleurs pas le patron du nouveau premier syndicat de rappeler Emmanuel Macron à l’ordre quand ce dernier ose rapprocher la question sociale de la question migratoire comme il l’a fait lors de son allocution télévisée de lundi.

Le paysage syndical continue donc sa mutation. Et si la CGT recule ce n’est pas pour autant la fin du syndicalisme de contestation puisque la centrale demeure un bastion imprenable dans certains secteurs et notamment à la SNCF où CGT et son homologue d’extrême gauche Sud rail se partagent la place d’élus majoritaires.

Un syndicalisme radical qui tend cependant à s’affaiblir si l’on regarde le paysage social dans son ensemble. Déjà largement dépassé en nombre d’adhérent par la CFDT et cela depuis plusieurs années, la CGT devra faire des prouesses pour parvenir à récupérer sa première place. 

Avec la CFDT comme partenaire, Macron peut, au moins un temps, calmer la gronde… et surtout il trouve dans ce syndicat une organisation à l’ADN pas très éloignée de son propre profil de haut fonctionnaire de centre gauche.

Ce changement s’inscrit donc dans une tendance au recentrage de la gauche qui assume désormais sa proximité avec un certain patronat et des élites sorties de l’ENA…

Alors que la gronde populaire des Gilets Jaunes a montré les limites des syndicats, officines subventionnées à grand coup de millions par l’Etat, la CGT n’a pas souhaité participer au mouvement, ratant toujours plus le coche des classes moyennes et laborieuses.

Dans les mois à venir le président et son gouvernement vont inclure les syndicats au fameux dialogue social pour feindre une certaine ouverture mais la CGT ne sera, lors de ces rendez-vous, qu’un syndicat parmi les autres.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018,
Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19, tyrannie sanitaire. Bientôt tous pucés ? [L’Agora]

3 parlementaires du Sénat ont rédigé un rapport dans le cadre de la délégation à la prospective intitulé :...

Damocles lance une pétition pour supprimer les subventions à la presse

Damocles - dont nous avions interrogé le fondateur, Samuel Lafont - lance une pétition pour supprimer les subventions à...

Articles liés

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Nantes : un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l’hôtel via l’association Aemina interpellé après une attaque à la machette

Un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l'hôtel via l’association Aemina a été interpellé après une attaque à la machette...

Danemark. Vote d’une loi permettant de « se débarrasser des migrants »

Le Danemark se réveille. Et vient de voter, à une large majorité, une proposition de loi rédigée par la gauche danoise, permettant de «...

Ceuta, Grèce, Mayotte : l’immigration extra-européenne comme arme géopolitique

Lundi 17 mai, près de 6 000 clandestins venus du Maroc ont gagné l’enclave espagnole de Ceuta, située au nord de l’Afrique. Cet afflux massif, qui présente...