mad_max

Récemment, nous écrivions un article à propos des crises à venir et,  surtout, de la façon de s’y préparer, pour les américains mais aussi pour les français. A l’heure actuelle, les blogs et les boutiques en ligne fleurissent au sujet du survivalisme, de la sécurité personnelle, de la protection.

Pourquoi cet engouement ? Quelles sont les attentes et les inquiétudes des populations qui commandent sur ces sites ? Jusqu’où les gens sont- ils prêts à aller dans leur recherche d’équipement ? Nous avons posé quelques questions à Pascal Tenand, de la boutique Kamouflages.com.

Breizh-info.com : Vous nous avez récemment adressé un article sur les inquiétudes des Français et des américains vis à vis des crises à venir. Mais la situation dans ces deux pays est différente. Les lois également. Pouvez vous expliquer ce qui diffère entre ces deux pays ?

Pascal Tenand (kamouflages.com) : Par expérience personnelle je dirais qu’il y a plusieurs raisons principales:  la crise des subprimes a véritablement changé la mentalité américaine et il ne faut pas oublier que là bas l’argent est un marqueur de votre position plus qu’en France.

De plus aux USA un quart de la population utilise uniquement le cash pour faire ses achats malgré la volonté de la banque centrale et des grandes banques de le limiter, mais le citoyen américain étant toujours assez méfiant vis à vis du gouvernement fédéral voudra toujours se sécuriser en « gardant le contrôle « .

28 % des français utilisent du cash mais uniquement pour des achats de faible valeur et officiellement seuls 15% d’entre eux gardent de l’argent liquide chez eux, contre près d’un quart des Européens..mais là je ne crois plus aux statistiques , à qui allez vous raconter que vous avez de l’argent chez vous ? certainement pas à un institut de sondage…

Aujourd’hui les craintes de crise mondiale sont très importantes et il ne faut pas oublier que la faillite de la Banque Lehman et les pertes colossales de beaucoup d’épargnants ont touché énormément d’américains …

Autre facteur la criminalité aux USA reste considérable et le home jacking (cambriolage violent) est né et s’est développé outre atlantique. A tort ou à raison le citoyen américain n’a pas une confiance aveugle dans les institutions qui s’occupent de sa sécurité , cet électeur de Trump notamment se méfie de l’Etat fédéral et privilégie le contrôle sur sa propre sécurité , la législation historique sur la détention et le port d’armes garantie par le deuxième amendement de la constitution l’autorise d’ailleurs, ainsi que l’organisation de milices.

Au contraire le citoyen français, de plus en plus confronté à la violence, peut difficilement se défendre par lui même, la légitime défense en France étant très surveillée , il suffit de lire cet article de loi pour comprendre que son interprétation est laissée à l’appréciation du juge selon des critères pas toujours très objectifs.

Pourtant les français ont déjà les mêmes soucis de sécurité que les américains et des initiatives de sécurité de voisinage se développent… 

Breizh-info.com : Vous venez de lancer votre entreprise, consacrée à la sécurité personnelle. Que vendez-vous ? C’est un marché, filon, porteur aujourd’hui en France ? Quelles sont les demandes que vous recevez ?

Pascal Tenand (kamouflages.com) : J’ai pris conscience que le thème de la sécurité n’était pas traité comme il convient aujourd’hui en France car on sait maintenant que notre pays et le monde occidental en général vont sans doute vivre des jours difficiles.

Traiter de la sécurité aujourd’hui nécessite un regard différent sur la situation de notre société devenue dépendante de l’électronique , de l’internet donc d’une mise en réseaux qui paradoxalement la fragilise soit par la nature même du fonctionnement de ces outils qui peuvent être victimes de pannes géantes (notamment électriques ) soit parce qu’ils sont formatés face à une menace diffuse qui pourrait se transformer assez vite en menace globale.

Le roman emblématique de Laurent Obertone «Guérilla« m’a ouvert les yeux car il suppose que les problèmes de sécurité éclatent de manière plus globale menés par des groupes nombreux et donc qu’il n’est pas question de compter sur des systèmes sophistiqués confiés à des entreprises qui seront face au même problème que vous et pour la même raison à des systèmes électroniques qui seront fragiles au premier conflit.

Ne jamais perdre de vue que même si un téléphone portable peut fonctionner en cas de panne généralisée alors que les box connectées aux téléphones fixes seront coupées ces portables seront néanmoins vite saturés par les nombreux autres appels passés dans la même zone.

une panic room anti-balistique en acier

C’est un exemple assez tragique de la fragilité de la société qui prouve que sa « résilience » mot technocratique s’il en est demeure très faible contrairement à ce que veulent nous faire croire les experts.

En ce qui concerne les produits à proposer, je me suis demandé quelles étaient les nouvelles menaces ou les changements qui affectent notre vie …j’ai voulu d’abord traiter de la dissuasion avec des alarmes très simples que vous devez pouvoir contrôler vous même et non laisser à des tiers ou à un système fragile.

Par ailleurs si l’on veut rester dans le cadre de la loi , à quoi sert-il d’avoir une bombe lacrymogène ou une matraque s’il vous est interdit de la transporter avec vous ( https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33658) donc a fortiori de vous en servir ?

Si vous devez utiliser une arme quelconque il faut être prêt à en assumer les conséquences , votre adversaire ripostera toujours avec une arme de niveau supérieur à celle que vous utilisez , soyez en sûr ! C’est ce qu’on appelle la riposte graduée

Dans le cas d’une attaque personnelle crapuleuse, si vous avez discuté avec un coach ou un expert en sécurité, ils vous diront tous que la meilleure solution, c’est d’abord la fuite et que pour la couvrir vous devez être en mesure de surprendre et de faire fuir plus que combattre votre adversaire, pour cela une alarme personnelle puissante ou une lampe stroboscopique suffit par exemple. Bien entendu si vous êtes entraîné, vous pourrez éventuellement imaginer faire face.

Idem pour les alarmes maison, vous trouvez aujourd’hui énormément de systèmes complexes dont le point commun est de vous rendre totalement dépendant de ces réseaux électroniques fragiles et qui vous privent de tout contrôle en vous faisant croire que vous pouvez faire confiance à des « étrangers » en leur laissant le contrôle de votre sécurité.

Nous proposons également des produits assez révolutionnaires très utilisés aux USA il s’agit de caches ; de la plus simple, un caillou dans lequel on peut dissimuler un jeu de clés et qu’on laisse dans son jardin à la plus complexe, une étagère qui s’ouvre par un système RFID laissant apparaître un espace surtout sécurisé par sa discrétion, qui est la première qualité d’un système de sécurité.

Aujourd’hui il faut savoir qu’au delà de l’argent liquide , de l’or et des bijoux, pour beaucoup de gens, il devient indispensable de mettre en sécurité et de préserver des clés USB , des passeports et autres papiers importants et même des médicaments !

Nous proposons également des caissons étanches qui peuvent être enfouis, des Talkie Walkie paramétrés , des lampes stroboscopiques de qualité, des cadenas avec alarme parfait pour sécuriser de simples abris de jardins où vous rangez vos outils

Nous distribuons aussi une gamme de vêtement de défense : des gants, des cagoules , des blousons anti agression jusqu’à la plaque céramique pare-balles pour zone de combats , des outils permettant de sécuriser les accès à sa maison (bloqueurs de portes brevetés),

Nous sommes aussi en mesure de proposer des «Panic Rooms » et des abris oration avec un spécialiste étranger et cela dans la plus grande discrétion.

Breizh-info.com : Il semblerait que dans le domaine de la sécurité, il y ait aussi beucoup de charlatans. Comment distinguer la bonne boutique de la mauvaise boutique à ce sujet ?

Pascal Tenand (kamouflages.com) : Le problème réside dans le niveau de conseil de certains professionnels de la sécurité. En effet prenez le cas d’un coffre-fort, un vrai professionnel vous avouera que certains coffres peuvent s’ouvrir en quelques minutes comme sur cette vidéo. Même lorsqu’il s’agit de coffre-fort professionnel, sachez que les malfaiteurs n’auront aucun scrupule à vous faire avouer la combinaison et cela par n’importe quel moyen.

Dans ce cas, la meilleure des solutions est sans doute de garder son coffre avec quelques valeurs et des faux bijoux et de disséminer le reste dans des caches comme celles que nous proposons, c’est cela la différence entre proposer un coffre fort et proposer une solution de sécurité.

Attention aussi à ceux qui vous vendent des bombes lacrymogènes ou des matraques télescopiques sans vous dire qu’elles ne sont pas transportables donc pas utilisables en dehors de chez vous si vous êtes victime d’un guet-apens au détour d’une rue. Au mois d’août dernier le gouvernement a durci la législation à ce sujet en limitant les capacités des bombes lacrymogènes et en changeant de catégorie certaines armes, matraques afin que leur acquisition soit à la fois plus difficile et plus contrôlée. Dans ce cas soyez malin, il y a des objets usuels que vous pouvez mettre dans votre voiture sans qu’on puisse vous le reprocher.

Ce qui importe tout d’abord c‘est que vous réfléchissiez bien au niveau de sécurité que vous souhaitez pour vous et votre famille en fonction de ce que vous possédez et de votre environnement et de faire ensuite une check list des points névralgiques de votre maison, un exemple tout simple , ne laissez jamais des outils ou équipements à l’extérieur de votre maison , les voleurs imagineront que vous êtes négligent.

N’oubliez jamais qu’en ces temps difficiles la qualité principale d’une bonne mesure de sécurité c’est la discrétion. C’est aussi pour cela que, sur notre boutique , nous allons mettre en place des solutions de paiement par cash qui peuvent rendre votre transaction totalement anonyme si tant est que vous appliquiez cette discrétion à vos propres coordonnées.  

cadenas
un simple cadenas avec alarme , très efficace

Breizh-info.com : Les Français semblent partagés sur les domaines concernant leur sécurité, la légitime défense, la protection personnelle (y compris l’armement). Il semblerait donc qu’on soit dans une culture très différente des USA notamment…

Pascal Tenand (kamouflages.com) :Même si la position de la France diffère de celle des USA en terme de port d’armes , il n’en demeure pas moins qu’il y a tout de même 1,2 millions de chasseurs en France , ce qui en fait le pays européen avec le plus de licenciés , par contre la notion de sécurité reste assez « collective » et la légitime défense reste peu répandue probablement parce que ses conséquences judiciaires ont montré ces derniers temps que son usage était jugé de manière très variable par la justice.

En ce qui concerne les perceptions des français vis à vis de la sécurité , ce thème fait tout de même régulièrement partie du trio de tête des « angoisses » des français comme l’atteste ce sondage :http://www.odoxa.fr/sondage/securite-reste-preoccupation-majeure-francais-meme-vacances/  et les français estiment en général qu’il est très mal traité par les autorités.

Une autre peur s’est aussi renforcée ces derniers temps qui rejoint celle des américains , celle d’une possible « guerre civile » entre communautés qui conduirait à de multiples exactions comme dans le roman d’Obertone op.cit. , rien n’interdit de se prémunir contre ces développements dans le cadre d’une préparation individuelle ou même collective.

Les anglo-saxons dans leur pragmatisme habituel ont aussi introduit le concept de « Panic Room «  ou d’abris permettant d’assurer une sécurité absolue même de nature balistique dans ou près de sa maison. Nous sommes à même de fournir ce type d’équipements selon le degré de menace que le client nous précisera lors d’un entretien et tout cela dans la plus grande discrétion.  

Breizh-info.com : Le survivalisme semble néanmoins avoir le vent en poupe. Vous voulez vous inscrire dans cette démarche ?

Pascal Tenand (kamouflages.com) : C’est justement cette peur d’une « guerre civile « provoquée par une crise financière ou politique qui interroge nombre de français aujourd’hui et qui s’équipent en outils particulièrement pointus pour lui survivre.

Malheureusement beaucoup de français font fausse route, non sur cette hypothèse, mais sur le type de mesures qu’il convient d’adopter à ce sujet.

Le caractère à la fois imprévu , inimaginable même et puis surtout massif de cet événement aura pour conséquence une désorganisation complète et immédiate de tous nos réseaux de distribution (alimentaire , énergie, communication , eau etc….) ainsi que de nos institutions.

Ceux qui s’imaginent pouvoir passer à travers les gouttes, vivre car ils ont prévu une réserve d’eau et alimentaire pour des mois oublient souvent que la majorité de leurs concitoyens eux n’ont rien prévu mais n’ont pas l’intention de se laisser mourir.

Aujourd’hui se préparer à survivre est d’abord un état mental que l’on doit mettre en place dans un collectif.

Pour être concret notre boutique ne fournira pas de produits typiquement survivalistes car l’offre est déjà suffisante , mais nous pouvons très bien imaginer fournir une démarche , des conseils et aussi des stages pour ceux de nos concitoyens , de plus en plus nombreux, qui pensent que cette éventualité est inéluctable.

Au fur et à mesure, notre offre va s’étoffer dans tous les domaines tout en gardant comme principe de fournir non un produit mais une ou des solutions en fonction des besoins d’aujourd’hui comme ceux de demain tout en conservant du bon sens.

Propos recueillis par Yann Vallerie

Suite à cette interview, et pour la fin d’année, Pascal Tenand a souhaité proposer aux lecteurs de Breizh-info un code de réduction qui vous permet une économie de 15% sur tous les produits de la boutique. Une fois votre panier confirmé, rentrez le code (QV4EV6CHHM2D) pour valider la réduction, opération valable jusqu’au 10 janvier 2018.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine