Depuis 2008 et l’affaire des Subprimes le citoyen américain comme beaucoup de citoyens à travers le monde ont la conviction que de nouvelles crises financières sont à venir et qu’il est probable que les prochaines seront plus violentes et le laisseront totalement ruiné et désarmé au vu de la dématérialisation de l’argent notamment qui trouble fortement les épargnants.

Comme celui-ci est très prudent et connaisseur il en prédit immédiatement les conséquences: investissements en bourse dévalués, banques fermées, comptes bloqués, distributeurs de monnaie vidés en moins d’une heure et même émeutes comme celles de Los Angeles et celles que nous avons subies en France en 2005 et qui s’intensifient aujourd’hui avec la crise des Gilets Jaunes.

Alors pour sa sécurité et celle de sa famille et parce qu’il est à la fois lucide et pragmatique le citoyen a commencé à retirer une partie de ses avoirs de son compte bancaire et à sortir également les objets précieux conservés dans son coffre de banque pour les garder chez lui pour ces « mauvais jours » qu’il pressent arriver, c’est aussi ce à quoi nous assistons en France quand on sait qu’une partie de la « décollecte » des livrets d’épargne est une épargne de précaution , de bas de laine !

Bien sûr pour lui la question s’est immédiatement posée de savoir où les mettre en sécurité. Depuis quelques années la crise a provoqué partout un durcissement des mentalités même et surtout celle des criminels , ce qui s’est traduit par la recrudescence de ce qu’on appelle des « Home-Jacking » qui ont remplacé le «simple cambriolage »et s’accompagnent bien souvent de menaces et de violencespour contraindre les victimes à donner à leurs cambrioleurs leurs codes bancaires ou la combinaison de leur coffre fort.

Des nouveaux coffres-forts ingénieux

Avoir un coffre fort, cet objet bien trop visible au milieu du salon ne procure plus la garantie de pouvoir protéger ses biens , mais au contraire celle de le désigner à tous ceux qui convoitent ce qu’il renferme ,sans oublier les armes à feu à la maison dont disposent beaucoup d’américains puisqu’il y sont autorisés par la vertu du deuxième amendement de leur constitution contrairement aux européens qui eux n’ont quasiment plus la possibilité de se défendre.

Quelques esprits ingénieux se sont dit que puisqu’un coffre fort n’était plus aussi sûr il fallait trouver une alternative ou même un complément avec d’autres dispositifs , ce sont en fait des équipements qui dissimulent en même temps qu’ils protègent et ces innovateurs ont tout simplement repris ou détourné des objets du quotidien des familles.

Ce concept de caches est maintenant très développé là bas et toute une gamme de ces produits astucieux et nombreux, donc d’autant plus discrets est désormais présente dans beaucoup de foyers américains, en effet aucun cambrioleur n’aura l’idée ou même le temps de rechercher des objets précieux dans des placards de boites de conserve dont une ou plusieurs sont spécialement transformées, dans une bouteille d’eau très spéciale mise au réfrigérateur , pas plus d’ailleurs dans une étagère qu’il ne soupçonne pas d’avoir un double fond.

Raffinement suprême , ils laisseront quelques valeurs dans un coffre fort pour que le cambrioleur ne reparte pas bredouille !

Certains de ces objets sont aussi tout à fait transportables en voiture où sur soi en cas de besoin.

Mais ce ne sont pas seulement les objets dits précieux (monnaie , or) que les américains dissimulent désormais, il s’agit aussi de médicaments qu’il est de plus en plus difficile de se procurer et qui sont parmi les biens les plus précieux pour les personnes atteintes de pathologie particulière, ou bien d’actes notariés, de passeport et autres documents d’identité, de livrets d’état civil, de clés USB ou autres supports électroniques qui contiennent des informations encore une fois précieuses pour son propriétaire.

A l’heure où les réseaux sociaux permettent de tout savoir sur son voisin , et où même le fisc imagine l’utiliser ses contenus pour s’informer sur la situation de chaque contribuable, une grande partie des citoyens ,sans doute les plus éveillés qui ne considèrent pas le monde comme un endroit tranquille bien au contraire souhaite conserver sa liberté , c’est un des traits particuliers du citoyen américain qui dans l’absolu ne fait pas confiance en l’Etat.

Peut on dire que citoyen français pense aujourd’hui dans les mêmes termes ? Une partie certainement,  par principe de précaution ou bien suite aux divers évènements tragiques récents qui déstabilisent fortement le pays à tel point que des mots qu’on aurait jamais pu imaginer utilisés sont maintenant prononcés sans que cela n’étonne plus personne.

Il va sans dire que ce dernier aura donc toutes les raisons de s’intéresser à cette nouvelle tendance s’il pressent les conséquences d’un hiver particulièrement brûlant …

Article réalisé en partenariat avec la boutique Kamouflages.com (sur laquelle vous trouverez par exemple cette étagère).