Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes : encore 69 abribus à remplacer et des pannes de SIV en pagaille

Le remplacement des abribus, initié à l’automne 2017 par le changement de prestataire : JC Decaux à la place de Clearchannel, n’en finit plus de durer. Après un hiver 2017-2018 où nombre d’usagers ont du attendre leur bus sous la pluie, puis des tentatives désespérées d’en venir à bout en juin 2018, ce n’était pas encore fini à l’automne 2018. Et ce n’est toujours pas fini, nous apprend la dernière réunion des délégués du personnel de la SEMITAN.

« La CGT aimerait savoir si, cette fois ci, l’installation des nouveaux abribus est achevée ? Cette question comprend la pose des vitres, l’information voyageurs, éclairage opérationnel de nuit, BIV en service etc. ». La direction répond, penaude, « sur les 960 abribus, 891 sont installés, les derniers en attente le sont pour des raisons techniques : électricité, etc. ».

Ce qui fait tout de même encore 69 abribus non équipés, soit 7.1 %. Un agent en charge de les installer a une explication : « déjà, remplacer les 960 d’un coup c’était irréaliste, surtout en commençant l’automne, alors qu’on sait bien qu’à Nantes il ne pleut jamais. Puis en remplaçant les abribus, on a trouvé de mauvaises surprises, par exemple les câbles coupés jusqu’à ras-de-terre par les équipes du précédent prestataire, donc il fallait tout ouvrir pour refaire les branchements… ».

De nombreux problèmes avec le système d’information voyageurs (SIV)

Cependant, les arrêts qui ont été installés ont aussi des problèmes. Ainsi, si l’éclairage de nuit marche bien, le système d’information voyageurs (SIV) rencontre de nombreux problèmes. Dans nombre d’arrêts, il n’est pas branché, et il faut se reporter aux fiches horaires, ou aux anciens SIV sur poteaux violets, qui sont souvent à quelques mètres de l’arrêt – pratique par temps de pluie – et peu visibles la nuit, ou même le jour, sans venir au pied du poteau.

« Les SIV sont régulièrement en panne », reconnaît un agent de la TAN. Qui constate aussi qu’ils sont « trop simples. Quelqu’un qui n’est pas de Nantes ne risque pas de s’y retrouver, même quand ça marche, et même les Nantais s’y perdent. Par ailleurs les LEDS sont peu visibles, de jour comme de nuit ». Les écrans n’indiquent en effet que le numéro de la ligne, suivi du temps d’attente.

« Par rapport au système précédent, il y a une dégradation du service assuré, et ça devient très compliqué en outre pour les gens qui ne sont pas parfaitement habitués au système des transports en commun nantais, qui connaissent toutes les lignes, les horaires de fin de service etc – ce qui représente une très petite minorité des usagers », avance même un conducteur de bus. Le progrès, ça doit être ainsi : faire plus cher, plus long, et finalement moins pratique.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Nantes (44) : cinq hommes de nationalités turque et géorgienne mis en examen pour une fraude aux cotisations sociales dans le BTP.

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Local, NANTES, Religion, Société

Nantes : un chemin de croix organisé par la FSSPX dans le centre-ville !

Découvrir l'article

NANTES

Un homme de 28 ans poignardé à Nantes : les circonstances de l’agression

Découvrir l'article

Tourisme

La Slovénie au départ de Nantes en mai, juin et septembre et de Brest en juin 2024

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Economie

L’association Léo Lagrange Ouest, qui gère l’accueil périscolaire de la ville de Nantes, épinglée par la Chambre régionale des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Janvier 2024. Quand la délinquance étrangère frappe massivement à Nantes

Découvrir l'article

NANTES

Déjà deux fusillades depuis le début de l’année 2024 à Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sélection de la rédaction

Violences et vols : en 2024 Nantes reste le paradis des délinquants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍