dissident_IRA
The image from the anonymous letter that was sent to the Belfast Telegraph on Thursday (24/01/2019)

Des dissidents républicains irlandais, en Irlande du Nord, menacent ouvertement la police, les criminels étrangers et les gangs de trafiquants de drogue dans une lettre envoyée la semaine dernière au Belfast Telegraph.

La lettre envoyée contenait également une photo de trois hommes en uniforme militaire, portant des armes automatiques.

L’organisation paramilitaire a déclaré qu’une hausse récente du nombre de décès dus à la drogue ne lui laissait pas d’autre choix que d’engager une action militaire contre les trafiquants de drogue.

La lettre indiquait également que les bandes criminelles étrangères impliquées dans la drogue, la prostitution et le trafic d’êtres humains seraient « sérieusement combattues », des menaces d’expulsion ou d’exécution étant proférées.

La lettre avertit également que « quiconque opère dans le commerce de la drogue avec des paramilitaires loyalistes sera éliminé ».

Quelques jours après l’explosion d’une voiture piégée à l’extérieur du palais de justice, la lettre évoque également la volonté de « cibler activement les forces de la Couronne britannique ».

La police nord irlandaise a déclaré examiner la lettre envoyée au Belfast Télégraph tout en appelant les individus possédant des informations sur ces activités illégales à les signaler à la police.

La semaine dernière toujours, deux hommes âgés de 65 et 48 ans et une femme de 61 ans ont été arrêtés hier dans la zone de Springfield Road, dans l’ouest de Belfast, pour suspicion d’activité républicaine dissidente.

Ils seraient liés à une série d’incidents survenus ces derniers jours, dont l’explosion de la voiture piégée à Derry et des fausses alertes à la bombe. Ils ont depuis été libérés.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine