Vendredi 2 février, il y avait foule à Paris, forum de Grenelle. Pas loin d’un millier de participants s’étaient en effet retrouvés pour assister à l’anniversaire de TV Libertés. Le 5ème anniversaire de la chaine de nos confrères, qui a démarré en janvier 2014, quelques mois après les débuts de Breizh-info.com.

On peut le dire en toute objectivité : cette soirée fût très réussie, soirée dans laquelle se croisaient donateurs, téléspectateurs, journalistes, animateurs de la chaine, mais aussi de nombreuses personnalités (on a pu voir tout le succès remporté par un Eric Zemmour ou un Pierre Jovanovic). Et elle a permis à Philippe Milliau, président de la chaine et auteur d’un discours combattif particulièrement apprécié, de lancer la nouvelle saison de TV Libertés, et son lot de nouveautés.

Nous en avons d’ailleurs profité pour souhaiter à la chaine de nos confrères un joyeux anniversaire, et pour faire le point avec Philippe Milliau, sous forme de bilan, d’analyse sur la situation actuelle, et de perspectives pour la chaine.

Breizh-info.com : TV Libertés a fêté ses 5 années d’existence. Quel bilan tirez-vous depuis la naissance de la chaine ?

Philippe Milliau : Cela va sans dire, mais encore mieux en le disant : nous avons tenu 5 ans, alors que peu de monde y croyait au début, et en dépit de diverses contre offensives, nous sommes plus forts que jamais. TVLibertés est restée indépendante de tout financier, de toute influence; elle s’est montrée ouverte sans exclusive à tous les défenseurs de notre identité, de notre civilisation. En cinq ans et près de 5 000 vidéos enregistrées, pas une seule fausse nouvelle, pas une plainte ou un procès. Qui dit mieux?

Breizh-info.com : Depuis 5 ans, nous assistons à une accélération de l’histoire impressionnante. Comment parvenez-vous à vous adapter ? Comment vous même analysez-vous ces évolutions sociétales ?

Philippe Milliau : C’est précisément cette accélération à la fois des dangers et de ce qui sauve qui est passionnante; c’est elle qui nous permet la profondeur et non la superficialité, la pratique des points de vues à la fois bienveillants pour notre peuple, mais aussi originaux voire contradictoires. Notre époque renoue avec l’Agora des Grecs anciens ou le Forum des Romains et c’est notre vocation que de l’accompagner. Les évolutions sociétales sont de moins grande importance que celles de la démographie, des technologies de pointe (notamment l’intelligence artificielle et les thérapies géniques), de la corruption des écosystèmes, du règne de la marchandise. Les capacités intellectuelles exceptionnelles des Européens, ainsi que la force de nos racines historiques, nous placent en bonne position pour gérer, voire inverser les évolutions rapides de ce siècle.

Breizh-info.com : Le journal l’Humanité en cessation de paiements. La presse traditionnelle détestée par une partie croissante de la population. Comment expliquez-vous ce changement, majeur, dans la sphère médiatique du 21ème siècle en France ?

Philippe Milliau : Quand on a rien à dire d’autre que la complainte de la repentance et la grand messe des droits de l’homme, même les plus soumis de nos concitoyens se lassent… Quand à L’Huma qui avait du sens avec son fondateur Jean Jaurès, comment voulez-vous que les prolétaires se reconnaissent aujourd’hui dans ses défenseurs, le sans-frontiériste BALIBAR ou l’historien faussaire STORA ?

Breizh-info.com : Certains spectateurs vous reprochent – comme ils le font à beaucoup de médias alternatifs – un manque de présence sur le terrain. Que leur répondez-vous ?

Philippe Milliau : Avec 20 € vous faites un commentaire écrit; avec 200 €, un enregistrement en studio; avec 2 000 € un reportage de terrain correct.

Les Français sont obligés de verser 139 € pour la production des chaines publiques. S’ils en versaient seulement le dixième pour l’information libre, le terrain serait quadrillé par des vrais journalistes indépendants. A nous de les convaincre; à eux de défendre leur droit à l’information !

Breizh-info.com : Quelles sont les évolutions à venir sur TV Libertés ? Que peut-on vous souhaiter en 2019 ?

Philippe Milliau : TVLibertés va développer des programmes autonomes et destinés en particulier aux jeunes, avec le vocabulaire qui leur est adapté. L’ère de l’unique puissance mondiale aura vécu trente ans, depuis la chute du mur de Berlin : les relations politiques et stratégiques redeviennent multipolaires : ouf ! S’il est un souhait, et qui ne pourra être réalisé au cours de la seule année 2019, c’est que les monopoles des canaux de diffusion ( Google, Youtube, Facebook etc …) explosent eux aussi en faveur d’une multiplicité de concurrents publics et privés dont certains se dégageront de la pensée unique et obligatoire. Si aucune pensée ne devrait être criminalisée, aucune diffusion médiatique ne devrait être contrainte à la voie unique ; Macron l’a bien réussi pour les voies SNCF, alors tous les espoirs nous sont permis !!!!

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine