New York. Les Muslim community patrol, une police islamique ?

muslim_patrols

Depuis fin 2018, la communauté musulmane de New York dispose de deux véhicules du « Muslim community patrol » (patrouilles communautaires musulmanes), qui circulent dans Brooklyn. Officiellement, ils affirment veiller sur la sécurité des nombreux musulmans qui habitent ce quartier de New York. Cependant ils sont aussi accusés d’être une police islamique et d’être par trop ressemblants aux véhicules officiels de la police (NYPD).

Il existe d’autres patrouilles communautaires, juives orthodoxes (Shomrim) depuis les années 1980 et asiatiques depuis 2014 dans Brooklyn, mais elles suscitent moins de crispations. Dirigé par Noor Rabah, âgé de 31 ans, qui possède une concession de machines pour travaux publics, le Muslim patrol est composé d’une trentaine de bénévoles, tous musulmans. Le Muslim patrol offre officiellement des prestations de traduction, remonte des signalements d’activités illicites, est présent sur les lieux des accidents routiers, aide lors des recherches de personnes disparues.

Ces patrouilles surveillent aussi les entrées et sorties des cours des trois écoles islamiques que compte Brooklyn. Ils circulent aussi de 17 à 23 heures, principalement dans les rues de Bay Ridge et Sunset Park, deux quartiers qui comptent d’importantes populations musulmanes.

Il dispose du soutien du président du quartier (borough) de Brooklyn, Eric L. Adams. Interviewé par le NY Times, il explique que « Le 11 septembre, c’est bien plus que des immeubles qui ont été détruits. La confiance entre les communautés s’est effondrée, et nous nous efforçons de la rebâtir pierre par pierre. La patrouille communautaire musulmane est l’une de ces pierres ».

Cependant, depuis que la presse locale s’est intéressée à ces patrouilles, le sujet a été repris par des médias de l’alt-right (droite alternative américaine), notamment Rebel Media au Canada qui a posté une vidéo sur YouTube à ce sujet. En ligne, certains accusent ces patrouilles d’être un cheval de Troie pour l’application de la charia aux États-Unis. Dans le quartier même, d’autres, y compris parmi les musulmans, critiquent l’aspect des voitures, trop proches de ceux de la police officielle, le NYPD.

Pas de hausse de la criminalité antimusulmane à New York ces deux dernières années

Si New York compte plus de 769 000 musulmans, soit 9 % de la population de la ville mais 22 % des musulmans des États-Unis, l’utilité réelle d’une patrouille communautaire semble peu établie. En 2018, il y a eu 14 délits expressément dirigés contre les musulmans lors des trois premiers trimestres de l’année, 17 sur toute l’année 2017, selon le rapport annuel du NYPD.

Le nombre de délits expressément dirigés contre les musulmans a aussi baissé par rapport au total. En 2017, il y avait ainsi 338 délits liés à l’origine ou à la religion d’une personne, contre 361 en 2018. Sur la même période, ceux qui étaient dirigés contre les musulmans ont été divisés par deux, de 34 à 18, selon d’autres statistiques fournies par le FBI et le NYPD.

L’utilité de ces patrouilles musulmanes lancées en novembre 2018 en toute discrétion semble donc peu établie. Du reste le NYPD a préféré prendre ses distances début janvier dans un communiqué : « le NYPD réfute tout lien avec les Muslim community patrols. Toute tentative d’appliquer la charia ne sera pas appuyée par la police […] ce groupe n’est pas officiellement appuyé par le NYPD et doit, comme tout un chacun, se conformer aux lois en vigueur ». Cependant, le Muslim Community Patrol prévoyait encore récemment de passer de 2 à 8 véhicules en patrouille.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !