drone

Qui a dit que les agriculteurs ne s’adaptaient pas aux nouvelles technologies ? Un sondage BVA pour Groupama montre l’attrait, croissant, des agriculteurs, pour les inventions du futur, qui pourraient révolutionner leurs métiers.

67 % des agriculteurs français utilisent pour leur activité des nouvelles technologies « significatives » comme des objets connectés, des caméras, GPS, drones ou images satellites. Les matériels les plus présents sont les GPS sur tracteurs (31 %), les caméras sur l’exploitation (20 %), les caméras sur tracteurs (19 %) et les stations météo connectées (18 %). Les images satellite sont très utilisées par les agriculteurs concernés : 35 % des agriculteurs ayant des cultures y ont recours.

Plus de 7 agriculteurs sur 10 concernés déclarent que les nouvelles technologies permettent :

  • De produire mieux en étant plus précis dans les décisions et en améliorant les techniques de production (75 %)
  • De gagner du temps et avoir moins d’astreinte (74 %)
  • De mieux organiser le travail et être plus réactif (74 %)

Mais pas seulement, ces technologies profitent à la société dans son ensemble, au travers…

  • D’une meilleure préservation de l’environnement (67 %)
  • D’une qualité de production améliorée (67 %)
  • Avec davantage de traçabilité (60 %)

Dans les deux ans à venir, 48 % des agriculteurs pensent investir dans au moins une nouvelle technologie qu’ils n’ont pas encore. Le taux d’équipement en caméras sur l’exploitation, GPS sur tracteurs et station météo connectées devrait continuer à se développer et parmi les nouvelles technologies peu utilisées actuellement certaines devraient se développer dans les deux prochaines années : les drones, les pièges à insectes connectésles robots de désherbage, la vidéo surveillance…

Sondage réalisé du 23.01.2019 au 06.02.2019 par BVA pour Groupama

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V