Serbie. Aide médicale : Solidarité Kosovo au chevet de Pasjane et de Gracanica

A LA UNE

Le soutien aux antennes médicales est indispensable à la survie du peuple serbe du Kosovo.  Grâce à ses nombreux donateurs en France, Solidarité Kosovo a réunit les 30 000 € nécessaires à l’achat d’une imprimante pour films radiologiques et d’un échographe qui faisaient cruellement défaut aux dispensaires médicaux de Pasjane et de Gracanica. Les appareils médicaux ont été livrés il y a tout juste quelques jours après avoir traversés un parcours semé d’embûches.

solidarite_kosovo2

Un parc médical serbe à renouveler 

Plus que vétuste, le matériel des antennes médicales serbes du Kosovo est complètement archaïque. Entre les années de guerre et l’oppression qui perdure, la pauvreté maintient le domaine de la santé dans un état d’obsolescence et de sous-équipement effrayant. Dans les enclaves chrétiennes du Kosovo, le personnel de santé des dispensaires et des trop rares hôpitaux s’efforcent chaque jour de soigner des dizaines de patients avec des moyens plus que limités. Parler de « désert médical » est un doux euphémisme.

Dans ce système de santé défaillant, les besoins sont nombreux. Au cours de ces trois dernières années, Solidarité Kosovo a multiplié les opérations en faveur de la réhabilitation des structures médicales chrétiennes. En tout, cinq chantiers ont pu être menés à bien.

Urgence aux dispensaires de Pasjane et de Gracanica

Au cours de l’été dernier, les patients de Pasjane et de Gracanica tiraient la sonnette d’alarme. D’une part à Pasjane, l’échographe datant de l’ère communiste ne fonctionnait plus. Il était indispensable de le remplacer au plus vite. À Gracanica d’autre part, le dispensaire manquait cruellement d’une imprimante pour films pour remplacer l’actuelle, hors service et irréparable.

Sachant que dans ces deux villages, les agriculteurs sont nombreux et les accidents liés à leur activité (chutes, risques liés à la manipulation d’outils et d’engins agricoles…) sont hélas également tout aussi fréquents. Il était impératif de disposer d’un matériel de diagnostic fiable et fonctionnel afin de soigner immédiatement leurs fractures, entorses et autres lésions articulaires.

La santé, un axe d’intervention prioritaire 

Avec l’autosuffisance alimentaire et l’éducation, Solidarité Kosovo fait de la santé l’un de ses axes privilégiés d’action.  Offrir du matériel médical neuf aux dispensaires des enclaves serbes du Kosovo sauve des vies. Remplacer les appareils désuets est une nécessité d’ordre vital. « En 2019, en Europe, nous ne pouvons pas permettre que des gens meurent parce qu’ils n’ont pas accès à un outil médical essentiel. C’est pourquoi, grâce à votre mobilisation nous avons réussi à réunir 30 000 € pour pourvoir à l’achat d’une imprimante pour films radiologiques d’un montant de 12 000 € à Gracanica ainsi qu’un échographe d’une valeur de 18 000 € à Pasjane. L’appareil servira à la fois au suivi des grossesses, à la place de l’échographe actuel mais également pour les échographies des autres membres.» expliquent les responsables de l’ONG.

Ce qui en France peut être accompli rapidement et simplement ne peut l’être pour les Serbes au Kosovo. Les obstacles douaniers et les procédures administratives auront duré sept mois. Grâce au renouvellement des appareils médicaux défaillants, les dispensaires de Pasjane et de Gracanica ont pu reprendre leur activité médicale et d’urgence.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés