La 4ème journée du Tournoi des Six Nations se jouera samedi et dimanche. Un tournoi qui n’a pas encore rendu son verdict, puisque le Pays de Galles, en terrassant les Anglais à Cardiff, a tout relancé. Pour les Gallois, il faudra battre les Écossais, qui n’ont pas montré grand chose depuis le début, chez eux, à Édimbourg.

Pour les Anglais, cela devrait être une formalité contre l’Italie, dont le niveau de jeu ne reflète pas la hausse progressive du Benetton Trévise en Pro 14. Enfin, Irlande-France est un match durant lequel on peut s’attendre à tout : ou bien un coup de collier mis par les Irlandais qui semblent perdus en ce début d’année 2019, à quelques mois de la Coupe du monde. Ou bien une confirmation des Français qui viennent de battre une équipe d’Écosse remaniée. Réponse dimanche, à Dublin.

La journée débutera samedi, par Écosse-Pays de Galles. Pour cette rencontre, on voit les Écossais se faire un plaisir de poser des soucis aux Gallois. Et l’emporter, avec une équipe qui a meilleure allure que lors du match contre la France. Victoire de l’Écosse, bonus offensif et défensif pour les Gallois.

Le XV du Poireau : 15.Williams ; 14.North, 13.J.Davies, 12.Parkes, 11.Adams, 10.Anscombe, 9.G.Davies ; 7.Tipuric, 8.Moriarty, 6.Navidi, 5.AW. Jones, 4.Beard, 3.Francis, 2.Owens, 1.Evans. Les remplaçants : Dee, Smith, Lewis, Ball, Wainwright, A.Davies, Biggar, Watkin

Le XV Ecossais : 15.Kinghorn ; 14.Seymour, 13.Grigg, 12.Horne, 11.Graham, 10.Russell, 9.Price ; 7.Ritchie, 8.Strauss, 6.Bradbury, 5.Gray, 4.Gilchrist, 3.Nel, 2.McInally (cap), 1.Dell. Les remplaçants : 16.Fraser Brown, 17.Reid, 18.Berghan, 19.Toolis, 20.Watson, 21.Laidlaw, 22.Hastings, 23.McGuigan

Dans la foulée se jouera Angleterre-Italie. Sur le papier, l’Angleterre devrait s’imposer très largement, avec le bonus offensif. Et renvoyer les Italiens à Rome, avec 0 point. C’est ce qu’on jouerait. La réalité pourrait toutefois être différente face à des Italiens en colère, qui vont vouloir se révolter et montrer au monde du rugby qu’il ne s’agit pas d’une équipe de seconde zone. On ne croit toutefois que moyennement à ce sursaut.

Le XV de l’Angleterre : 15.Daly ; 14.Cokanasiga, 13.Tuilagi, 12.Te’o, 11.May, 10.Farrell (cap), 9.Youngs ; 7.Curry, 8.Vunipola, 6.Shields, 5.Kruis, 4.Launchburry, 3.Sinckler, 2.George, 1.Genge. Les remplaçants : 16.Cowan-Dickie, 17.Moon, 18.Cole, 19.Hugues, 20.Wilson, 21.Robson, 22.Ford, 23.Slade

Le XV de l’Italie : 15. Hayward ; 14.Padovani, 13.Campagnaro, 12.Morisi, 11.Esposito, 10.Allan, 9.Tebaldi ; 7.Steyn, 8.Parisse, 6.Negri, 5.Budd, 4.Ruzza, 3.Ferrari, 2.Biggi, 1.Lovotti. Les remplaçants : 16.Ghiraldini, 17.Traoré, 18.Pasquali, 19.Sisi, 20.Polledri, 21.Palazzani, 22.McKinley, 23.Castello.

Match samedi à 17 h 45.

Dans le dernier match, Irlande-France, on voit les Irlandais, critiqués dans tout le pays, se relancer, contre des Français qui n’ont pas le même niveau. Bonus offensif pour l’Irlande.

Match dimanche à 16 h.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V