Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La résiliation d’un contrat d’assurance à la demande de l’assuré

Afin d’aider les particuliers à mieux profiter de la concurrence que se livrent les assureurs, le législateur a pris des mesures assouplissant les conditions de résiliation de certains contrats d’assurance qu’ils ont souscrits.

Les possibilités de résiliation anticipée concernant certains contrats

En vertu de la loi Hamon, un particulier peut résilier à tout moment un contrat d’assurance si celui-ci a été souscrit il y a au moins un an et s’il répond aux critères prévus par les articles L113-15-2, R113-11 et R321-1 du Code des assurances. Les contrats concernés sont notamment les suivants :

  • Les contrats d’assurance concernant les voitures et les motocyclettes ;
  • Les contrats garantissant les particuliers contre les conséquences d’un incendie, d’une explosion, de la grêle, d’un affaissement de terrain, d’une tempête ou d’un accident nucléaire.
  • Les contrats d’assurance contre le vol ;
  • Les contrats garantissant la responsabilité civile d’un particulier ;
  • Les contrats d’assurance multirisque habitation dans la mesure où ils garantissent les risques visés ci-dessus.

Pour avoir davantage de précisions, vous pouvez consulter cette page qui explique ce qui peut être fait grâce à la loi Hamon. Celles-ci peuvent varier en fonction de la nature du contrat concerné.

Après l’échéance annuelle du contrat, l’assuré a donc intérêt à vérifier périodiquement si les garanties sont toujours adaptées à ses besoins et s’il pourrait profiter de conditions plus avantageuses en choisissant un autre assureur. Cette démarche s’impose notamment dans les cas suivants :

  • Si la valeur des objets précieux contenus dans sa maison a évolué. Ainsi, s’il possède des œuvres signées par un artiste dont la cote a fortement progressé, il faut qu’il fasse expertiser ses œuvres et qu’il vérifie si la garantie prévue par son contrat d’assurance est toujours suffisante. Si ce n’est plus le cas et si les conditions exigées par l’assureur pour une réévaluation de cette garantie semblent pénalisantes, il convient de comparer les offres des autres assureurs.
  • S’il possède une voiture et si l’assureur refuse de lui accorder le bonus auquel il a droit.

La résiliation à l’échéance annuelle

Si le contrat d’assurance ne fait pas partie de ceux qui sont visés par la loi Hamon, l’assuré peut le résilier chaque année avant l’échéance.

Si l’assuré souhaite procéder à la réalisation, il doit le faire dans les conditions prévues par le contrat. Le texte visé ci-dessus exige par ailleurs que la résiliation soit faite par lettre recommandée ou par courrier électronique recommandé au moins deux mois avant l’échéance. L’assureur adresse à l’assuré une lettre lui rappelant cette faculté. Cette lettre doit préciser que l’assuré dispose d’un délai de 20 jours pour dire qu’il ne souhaite pas que le contrat soit renouvelé. Si l’assureur a omis de l’envoyer, l’assuré peut résilier le contrat à tout moment sans frais à partir de la date d’échéance. Dans ce cas, la résiliation prend effet à partir du lendemain de la date d’envoi du courrier recommandé électronique ou postal.

Toutefois, ces dispositions ne s’appliquent pas aux contrats d’assurance-vie.

Les possibilités de résiliation dans certaines situations

L’assuré a la faculté de résilier le contrat avant l’échéance annuelle si des événements modifiant ses besoins de couverture se produisent. Ces événements peuvent être les suivants :

  • Déménagement ;
  • Départ à la retraite ou changement d’activité professionnelle ;
  • Mariage ;
  • Vente ou donation du bien assuré (sauf s’il s’agit d’un véhicule ou d’un bateau) : le contrat d’assurance est transféré au nouveau propriétaire qui peut le résilier s’il le souhaite.

Dans les trois premiers cas visés ci-dessus, l’assuré doit demander la résiliation du contrat au plus tard trois mois après la survenance de l’événement. Si le bien assuré est un véhicule ou un bateau, les garanties sont suspendues dès le lendemain de la vente ou de la donation. Le nouveau propriétaire peut résilier le contrat en respectant un préavis de 10 jours.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie

Bretagne administrative : Une économie régionale toujours dynamique au premier trimestre 2024

Découvrir l'article

Economie

Trouver une assurance après avoir été résilié pour alcoolémie

Découvrir l'article

Crypto

Les crypto dans lesquelles vous pouvez investir avec un petit budget

Découvrir l'article

International

Immigration en Allemagne : Afflux record de naturalisations en 2023, les Syriens en tête

Découvrir l'article

Economie

Krach sur les banques centrales! Monnaie et Bitcoin Charles et Emmanuelle Gave vous expliquent

Découvrir l'article

PLOËRMEL

Ploërmel : une semaine de transport gratuit pour découvrir le réseau RIV Bus

Découvrir l'article

Economie

Économie mondiale : où en est on ?

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration et chantage à l’économie. « L’économie n’est pas notre destin » écrivait Guillaume Faye

Découvrir l'article

Economie

Economie. Charles Gave : « On va sauter dans les 24 mois qui viennent »

Découvrir l'article

Economie

Assurance habitation : c’est en Bretagne qu’elle est la moins chère !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky