Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Le gouvernement finlandais a proposé mardi 21 mai une série de lois d’urgence pour stopper les flux de migrants illégaux qui tentent d’entrer dans le pays par sa frontière orientale. Les partenaires occidentaux acquiescent, craignant que la Russie laisse passer les migrants afin de déstabiliser la nation scandinave. Si son approbation n’est, à ce jour, pas acquise, elle met en lumière l’écueil du principe de non-refoulement et le double langage occidental en matière d’immigration.

La proposition de loi nécessitera en effet le vote positif des cinq sixièmes du Parlement, ce qui n’est pas acquis. Ce durcissement de la législation en vigueur fait suit à la fermeture, à l’automne dernier, de la frontière avec la Russie, après qu’une hausse anormale des entrées illégales y ait été enregistrée. Des entrées, qu’Helsinki qualifie de “grave menace pour la sécurité nationale et l’ordre public.”

Or, cette fermeture de la frontière ne respecterait pas les règles des conventions internationales puisque ce faisant, les migrants sont refoulés sans l’examen de leur demande d’asile. Pour ne pas contrevenir au droit international, elle doit donc se limiter à une activation “en cas d’urgence”. C’est pour cette raison que le gouvernement de coalition nationale finlandais a demandé que l’Union Européenne reconnaisse des exceptions lorsque les flux migratoires sont délibérément utilisés comme une arme de guerre hybride. C’est ce que craignent les alliés de l’OTAN voyant derrière l’afflux de ces migrations l’action de la Russie qui favoriserait les transits de clandestins pour déstabiliser la Finlande.

Si donc, d’un côté tous sont d’accord pour admettre que les migrations sont utilisées dans un but de guerre hybride, que les nations impactées souffrent de ces afflux, de l’autre, elles ne peuvent, en l’état des choses, que les subir ayant les pieds et poings liés par les conventions internationales, et notamment celle relative au statut des réfugiés de 1951 qui sanctifie le principe de non-refoulement.

Un principe qui est devenu une arme à double tranchant, puisqu’il interdit tout bonnement aux nations de décider de qui peut entrer ou non sur leur territoire. Ce qui revient à abolir purement et simplement le concept de frontière. Il est donc plus qu’urgent de sortir de ces conventions et traités internationaux qui minent la souveraineté des peuples.

Cette affaire démontre une fois de plus, que la rhétorique pro-immigration que l’on nous vend depuis des décennies est un leurre, une imposture, un non-sens. En effet, si l’immigration est “une chance pour la France”, que les immigrés sont autant de “ressources” pour l’Italie que de “richesse culturelle” pour tous en général, les flux migratoires devraient être accueillis à bras ouverts. Si cela était vrai, plus de “chances”, plus de “ressources” nous accueillerions et plus nous serions riches. Au lieu de cela, le phénomène est vu – par les mêmes – comme un facteur de déstabilisation.

De là à penser que l’on nous prend pour des poires, il n’y a qu’un pas.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?”

  1. Pschitt dit :

    Quoi ? Un dirigeant aussi bienveillant que Vladimir Poutine pourrait utiliser la misère humaine comme une arme de guerre ?
    N.B. La Finlande n’est pas une “nation scandinave” à proprement parler.

  2. grandmonarque dit :

    Les immigrés sont une richesse parait-il, or on nous demande de cesser de piller les richesses de l’Afrique, soit. Laissons leur donc cette précieuse richesse.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International, Société

Durant les révoltes ethniques de Leeds, les policiers arrêtent….une Anglaise qui protestait contre les émeutiers

Découvrir l'article

Environnement, International

Tyrrhenian Link. Eolien en Italie : la “révolte des oliviers” contre l’expropriation des terres

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

Découvrir l'article

International

Trump vs Biden, le parti pris indécent des médias révèle la bêtise de nos contemporains

Découvrir l'article

Santé, Sociétal, Société

Des sages-femmes s’opposent à l’adhésion de leur ordre à la Gay Pride : elles seront rééduquées

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Politique

Jean-Luc Mélenchon est-il limité ?

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Élections législatives volées ? Une gifle nécessaire, réjouissons-nous ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Société

La chanson des élections ? Pour Breizh-Info, c’est celle-ci ! (Si belle et si triste à la fois)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky