Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jo Bigorneau à Saint-Malo. Deux frères lancent le short de bain 100% malouin

Vous allez entendre parler de la marque Jo Bigorneau cet été, surtout du côté de Saint-Malo et de la côte d’Émeraude. À l’origine de cette initiative, deux frères, nés à Saint-Malo et amoureux de l’océan, qui ont décidé de lancer en 2018 la première collection de shorts de bain fabriqués en Bretagne, à Saint-Malo.

Une collection inaugurée il y a quelques jours à l’occasion d’une marée, à Saint-Malo. Nous avons rencontré Quentin et Geoffrey, les deux fondateurs de la marque, pour les interroger sur cette initiative, localiste, fraîche, malouine, à soutenir !

jo_bigorneau

Quentin co-fondateur (25 ans) : Depuis tout petit, je jongle entre les sports nautiques et le commerce. Deux domaines qui me passionnent. Après avoir effectué un BTS en alternance sur Strasbourg, j’ai lancé il y a trois ans et demi la Manufacture Rennes, une boutique spécialisée dans la chaussette et le collant made in France. On y retrouve les marques telles que Berthe aux grands pieds, Dagobert à l’envers, 1083 et bien sûr l’intégralité des produits Jo Bigorneau.

J’aime relever les défis et j’ai toujours des projets dans la tête. Les rencontres, le partage, l’humour et la simplicité ne sont que des atouts pour partager nos valeurs et notre démarche auprès de nos partenaires et clients.

Geoffrey co-fondateur (29 ans) : Interne en chirurgie à Caen, mes semaines se partagent entre mon activité hospitalière et mes week-ends sur la côte d’Émeraude, à profiter de la mer, du surf mais aussi développer notre marque. De nature curieuse et créative, j’aime explorer à la recherche d’inspirations pour créer de nouvelles collections. Mon ancienne formation en ingénierie R&D est une aide précieuse dans le développement technique de nos produits.

Breizh-info.com : Pourquoi vous lancez-vous dans cette collection ? Quel est le processus de fabrication ?

Nous avons toujours voulu réaliser des produits qui nous ressemblent, que l’on aimerait porter. Un produit dont la conception et la qualité nous permettraient de faire n’importe quelle activité, en le gardant longtemps, sans entraver son confort.

Depuis plusieurs années, nous portons des « boardshorts » de grandes marques de surf, références dans le domaine. Cependant, nous avons remarqué qu’il existait quelques points faibles communs à plusieurs modèles, comme la matière du short qui s’usait rapidement et mettait du temps à sécher, les irritations avec le filet ou l’effet « parachute » une fois dans l’eau. C’est pourquoi nous avons voulu créer un short de bain qui reprenait toutes nos préférences en terme de design et confort.

Nous privilégions un circuit court dans la fabrication de notre collection de shorts de bain. C’est pourquoi, nous travaillons pour la matière première avec SOFILETA, une entreprise de la région de Grenoble qui est reconnue pour la qualité de ses matières techniques. Le tissu polyamide utilisé dans nos produits a pour vertu une excellente tenue dans le temps et une très bonne résistance aux agressions extérieures. Un traitement déperlant permet un séchage rapide.

Ensuite, nous collaborons avec des acteurs locaux. La confection de nos shorts et nos pochettes est entièrement réalisée, de manière artisanale, par l’entreprise Kerdier, pour notre plus grande fierté, puis brodés par un autre partenaire. Ces deux entreprises sont basées sur Saint-Malo. Les puces de tailles et l’étiquette de marque sont quant à elle fabriquées à Fougères.

Breizh-info.com : À quels tarifs seront vendus les shorts de bain ?

Nous vendons nos shorts de bain Jo Bigorneau avec leurs pochettes respectives au prix de 120 € TTC. Un prix juste qui rémunère de manière équitable chaque acteur, de sa conception à sa fabrication.

Breizh-info.com : À travers votre démarche, quelles valeurs entendez-vous promouvoir et défendre ?

Jo Bigorneau est avant tout une histoire familiale où l’être humain est au cœur de l’aventure. Nous essayons de travailler le plus possible avec des entreprises à taille humaine afin de créer une vraie relation et soutenir l’emploi français. Nous communiquons toujours en total transparence sur nos produits, loin de l’effet marketing « made in France ».  Nous souhaitons défendre un produit de belle manufacture au savoir-faire français reconnu.

Au travers de cette démarche, nous essayons de réduire notre impact environnemental en limitant le transport de nos marchandises mais aussi en réutilisant chaque élément de la fabrication de nos produits du mieux possible. Par exemple, les pochettes des shorts sont faites avec les chutes de tissu, les liens des étiquettes font de très beaux bracelets en seconde vie.

Enfin, nous aimerions avec Jo Bigorneau éduquer et sensibiliser sur l’importance du respect de l’océan et de ses littoraux, par diverses actions comme le nettoyage des plages avec des écoles. Nous avons la chance d’avoir une des plus belles côtes françaises, préservons-la.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

ST-MALO

Saint-Malo. Deux jeunes blessés au couteau, un suspect en détention

Découvrir l'article

ST-MALO

Saint-Malo. Accusé de plusieurs viols…il demande sa remise en liberté pour préserver sa sécurité

Découvrir l'article

ST-MALO

La Fête des Corsaires revient à Saint-Malo ce 15 juin 2024 : un voyage dans le temps pour petits et grands !

Découvrir l'article

ST-MALO

Tiers monde éducatif. Fermeture d’une classe à l’école de la Gentillerie à Saint-Malo : mobilisation des parents d’élèves

Découvrir l'article

Dinan, Justice, Local, Société, ST-MALO

Dinan/Saint-Malo : entre rites vaudou et violences, le calvaire d’une femme

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine, ST-MALO

Découvrez les malouinières du pays de Saint-Malo lors d’une journée portes ouvertes le 16 juin 2024

Découvrir l'article

E brezhoneg, Justice, Local, Société, ST-MALO

Sant-Maloù : un Tunizian dindan OQTF a glask laerañ ur babig en ospital goude bezañ skoet gant ar vamm

Découvrir l'article

ST-MALO

Comment les digues de Saint Malo résistent-elles ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Dodik Jégou, figure incontournable de la culture bretonne, s’est éteinte à l’âge de 89 ans

Découvrir l'article

Politique

Intimidation politique à Saint-Malo. Un agent municipal pris en flagrant délit de dégradation d’affiches du Rassemblement national pendant son service

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky