Ce dimanche, à Nantes, la fréquence des épisodes de règlements de comptes dans les quartiers dits sensibles s’est nettement accélérée – trois épisodes et pas moins de cinq blessés. Les pouvoirs publics semblent impuissants à rétablir l’ordre. L’arrivée d’une soixantaine de CRS à Bellevue parviendra-t-elle à pacifier ce quartier, véritable zone de non-droit ? On peut en douter.

Cela a commencé vers 15h rue Louis le Nain aux Dervallieres, dimanche vers 15 heures. Un adolescent de 16 ans a été touché aux fesses et emmené à l’hôpital sans que les forces de l’ordre soient alertées ; plus tard les policiers ramasseront deux douilles.

Le soir, vers minuit, des tirs éclatent place Mendès France a Bellevue. Les tireurs auraient été en voiture, ou sur des scooters TMax selon les témoignages. Quatre jeunes sont blessés dont un grièvement au thorax, un autre au genou, un troisième au visage.

17 douilles de 9 mm, 7.62 et 7.65

Un précédent épisode avait eu lieu sur cette même place le 19 avril vers 3 heures du matin, avec au moins deux tireurs en voiture et un blessé. Cette fois les policiers ont relevé 17 douilles de 9 mm, 7.62 et 7.65

Enfin plus tard dans la nuit, des tirs ont été entendus au Breil – un quartier brouillé avec Bellevue pour des raisons aussi bien liées à des querelles futiles qu’au trafic de stupéfiants – et quatre douilles de 9 mm y sont ramassées, cette fois sans blessé connu.

Selon Ouest-France, l’arrivée d’une soixantaine de CRS  dans le quartier de Bellevue est prévue. Ils devraient stationner dans ce quartier durant la nuit…

 

LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine