Les téléspectateurs de TF1 ont découvert hier soir une publicité plus intéressante que les autres : Éternels, un film publicitaire à grand spectacle, pour la promotion du parc Le Puy du Fou.

Ce film, d’environ 7 minutes, est réalisé par Bruno Aveillan.

« Intégralement tournée dans les décors authentiques du Puy du Fou et interprétée par les cascadeurs, cavaliers et artistes du Grand Parc, cette épopée à travers les siècles dresse un parallèle original avec l’expérience vécue par les visiteurs du Puy du Fou, voyageant d’une époque à l’autre au travers de spectacles à couper le souffle ». La musique est de Nathan Stornetta (élève de Hans Zimmer) et est interprétée par le Prague Symphonic Ensemble. Elle souligne avec émotion et profondeur l’épopée poignante de ce Poilu traversant les âges à la recherche de sa bien-aimée. Les progrès de la technologie, et notamment l’utilisation de drone parrot par exemple, permettent d’aboutir à de tels projets spectaculaires.

Ce film raconte l’histoire d’un jeune poilu et sa compagne à travers le temps, les guerres et les paysages de l’histoire de France. Le parc vendéen n’a pas lésiné sur les moyens, mobilisant 200 comédiens du Puy du Fou, 600 costumes, 30 chevaux, 2 tonnes d’artifices, 30 maquilleuses-costumières, 2 drones et plus de 60 heures de rushes.

A noter que Le Premier royaume, dernier spectacle du parc vendéen du Puy du Fou, a remporté la récompense de Meilleure création européenne, décernée lors des Parksmania awards, à Bergame, en Italie. En 2018, le spectacle Le mystère de la Pérouse avait déjà reçu cette récompense. Il y a quelques semaines, la première création du Puy du Fou España a quant à elle remporté le PAC community award de la Meilleure création 2019 en Espagne.  Le Premier Royaume » propose une immersion totale qui mobilise tous les sens des visiteurs grâce à une mise en scène originale, servie par des effets spéciaux inédits.

Depuis le lundi 7 octobre 2019, le parc vendéen a ouvert les réservations pour sa prochaine saison. Il propose à la vente les billets d’entrée pour le parc, la Cinéscénie, ainsi que les séjours dans tous ses hôtels.

Une première journée qui devrait être intense, si l’on se fie aux chiffres de l’an dernier. Pour rappel, le parc avait reçu pas moins de 7 100 appels, enregistré 43 000 connexions sur son site internet, et vendu 103 000 billets ! Quant à la première Cinéscénie, ses 13 000 places étaient toutes parties en une minute !

La prochaine saison s’ouvrira le 4 avril 2020 pour 174 jours d’ouverture du Grand Parc, 28 représentations de la Cinéscénie, plus trois nouvelles créations originales, dévoilées prochainement.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine