Léonard de Vinci, « génie italo-français » ? Les Italiens voient rouge

A LA UNE

Kouachi, l’assaut final : un membre du GIGN raconte l’attaque contre Charlie Hebdo et la traque des deux islamistes [Interview]

Les éditions Ring viennent d'éditer un livre qui devrait faire l'effet du petite bombe : Kouachi : L'assaut final...

Covid-19 en Hongrie. György Gődény (Parti de la vie normale) : « Les virus ont existé, existent et continueront à exister, l’humanité a toujours...

György Gődény est un personnage atypique par bien des aspects en Hongrie. Ce pharmacien de Nyíregyháza, une ville de...

Thaïs d’Escufon (Génération Identitaire) : « Nous appelons les Français à se révolter contre l’immigration massive qui menace notre peuple et notre identité »...

Après les Alpes, Génération Identitaire a remis le couvert, cette fois ci dans les Pyrénées, pour défendre symboliquement la...

Nantes. Après la marche blanche pour le jeune tué aux Dervallières, des riverains dénoncent « une fumisterie »

Ils ne décolèrent pas – après la marche blanche des proches du jeune Abdelghani , 15 ans, tué le 11...

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

« A Amboise sont conservés les restes du génie italo-français, Léonard de Vinci ». Cette phrase a réellement été prononcée sur le plateau du TG1(Telegiornale 1, soit l’équivalent de TF1 en France), alors que le sujet traitait du voyage du président italien, Sergio Mattarella qui se trouvait en France jeudi 2 mai pour les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci.

Comme le rapporte le Primato nazionale, le président de la République italienne est arrivé jeudi à Notre-Dame de Paris pour une visite de la cathédrale dévastée par l’incendie du 15 avril dernier. De là, il a rejoint  le Val de Loire pour commémorer la mort de Léonard de Vinci. En bref, après nous avoir volé la Joconde, explique la journaliste,  les français chapardent aussi [aux italiens] Léonard de Vinci.

Un usager de Twitter gronde : « Au Louvre, il y a une immense salle dédiée au ‘rapt’ des œuvres italiennes… nous devrions leur demander à ces français comment sont arrivées toutes ces œuvres, mis à part les quelques réels cadeaux » et un autre ajoute « Va dire aux français que Napoléon, Pierre Cardin, Yves Montand étaient aussi italiens et vois comme ils te conspuent… » pendant qu’un dernier plaisante : « pour dire des conneries pareilles, il faut sûrement être des italo-imbéciles ».

Léonard de Vinci, « génie italianissime »

Et Immola Oggi complète : Léonard est un « génie italianissime », né le 15 avril 1452 dans le bourg de Vinci (situé à quelques kilomètres de Florence). Il était le fils aîné du notaire Piero da Vinci et de sa femme Caterina. Qu’est-ce que cet homme, né en Italie de parents italiens, peut bien avoir de français ? Seule la RAI le sait.

Ce n’est en effet qu’en 1517 que Léonard part pour la France, où le roi le fait loger au château du Clos-Lucé proche d’Amboise, en Touraine, au coeur du Val de Loire royal, où il meurt à 67 ans. Dire que Léonard est italo-français juste parce qu’il est mort en France semble aux yeux de nombreux italiens « non seulement stupide mais aussi honteusement faux ».

Bref, les vieilles querelles culturelles – et autres –  entre l’Italie et la France ne sont pas prêtes de s’éteindre.

Hélène Lechat

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Le professeur Lejeune déclaré « vénérable »

Retrouvez désormais chaque jour sur Breizh-info l'éditorial du jour du quotidien Présent (pour vous abonner ou commander un numéro...

Emmanuelle Ménard défend l’instruction en famille

Ci dessous un extrait de l'intervention de Mme Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, ce vendredi matin en Commission spéciale...