33 listes sont officiellement validées pour les élections européennes qui se dérouleront le 26 mai prochain. Nous avons élaboré un questionnaire à destination des différents candidats que nous n’avions pas encore pu interroger, ou qui bénéficient de moins de représentativité dans la presse mainstream, en modulant certaines questions en fonction de la thématique centrale portée par les candidats interrogés.

Un questionnaire pour que nos lecteurs puissent les découvrir, mais aussi connaître leurs positions sur deux sujets fondamentaux pour l’Europe que sont l’immigration et la démocratie directe via le référendum d’initiative citoyenne (RIC). Ci-dessous, retrouvez l’entretien que nous a accordé Hadama Traoré, du mouvement La Révolution est en marche (étiquette « démocratie représentative »), « mouvement citoyen », né à Aulnay-sous-Bois en Seine-saint-Denis (93) et qui dénonçait initialement les violences policières, avant d’aller également soutenir les Zadistes de Notre-Dame des Landes.

Entretien avec Hadama Traoré.

Breizh-info.com : Qu’est ce que La Démocratie Représentative ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : La Démocratie Représentative veut dire le pouvoir par le peuple, représenté par l’ensemble de la population française, mais aussi, c’est un pied de nez au système républicain, car à la base nous sommes dans une démocratie représentative mais aujourd’hui elle est mal car elle ne représente que ceux qui ont un intérêt à voter (politique politicienne). Alors que nous on prône un système parallèle démocratique. Pour cela on a créé un appareil politique unique en France qui est décliné en 5 organes : conseil démocratique, commission démocratique, représentants démocratiques, militants et adhérents. Nous faisons de la politique citoyenne avec un nouveau triptyque démocratique : la nation, l’éducation, une direction.

Breizh-info.com : Vous vous présentez aux élections européennes ; pour quelles raisons ? Comment exister dans une campagne politique réservée aux gros partis ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : On se présente aux élections européennes car Robert Schuman, le 9 mai 1950, avait un rêve de créer une Europe socio-économique puissante, afin d’éviter une troisième guerre mondiale et de créer une Europe forte pour une paix durable. Le mouvement LREEM par le biais de son parti démocratique « La D.R. » souhaite rendre le rêve de Robert Schuman réalité.

Il y a pas de gros parti, il y a que des partis traditionnels car la France a des valeurs démocratiques et lors d’une élection, on part tous à pieds d’égalité malheureusement c’est les médias qui nous réduit à un petit parti.

Breizh-info.com : Il semblerait que vous souhaitiez porter la voix des quartiers et des minorités. Pour quelles raisons ? Que répondez vous à ceux qui estiment que les quartiers dits défavorisés sont mieux traités en France que la ruralité, par exemple ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : Je suis la voix de la majorité silencieuse depuis deux ans avec des luttes emblématiques à l’échelle nationale. À titre d’exemple une victoire historique face au ministre de l’Intérieur et alliance police nationale : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/02/13/97001-20190213FILWWW00187-aulnay-sous-bois-relaxe-apres-voir-insulte-la-police.php

La majorité silencieuse n’a pas de couleur, pas d’origine, pas de confession, pas de classe sociale… pour preuve notre liste de 79 personnes qu’on appelle des nouveau-nés, c’est-à-dire que pour la grande majorité ils n’ont jamais été encartés.

La majorité silencieuse (zone rurale, zone périphérique et la banlieue) souhaite que l’humain soit entouré de justice. Ceux qui pensent que les quartiers ont été mieux lotis que les zones rurales se trompent fortement. Ils ont un discours qui divise la population à des fins électoralistes pour du pouvoir et de l’argent.

Breizh-info.com : Quelles sont vos principales propositions ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : Mettre en place un projet socio-économique à l’échelle européenne en prenant en compte l’historique de chaque pays membre et de réformer le CESE européen afin que la population puisse légiférer à l’échelle européenne. Mettre à pied d’égalité la femme et l’homme dans les instances exécutives et législatives (publique et privée). Promouvoir le vote et pour cela lutter contre le clientélisme. Promouvoir le pacte de Marrakech. Et lutter face au FACHISME du XXIe siècle à l’échelle européenne.

Breizh-info.com : Si vous avez des personnes élues députés européens, quelles mesures voterez-vous ? Quelles mesurez vous ne voterez pas ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : Nous ne voterons aucune des mesures qui ont pour but de stigmatiser une catégorie de la population européenne. Toutes les mesures qui empêcheraient à un pays d’exprimer la volonté de sa population, car pour nous la population est souveraine et le nerf de la guerre est ma morale publique. Je voterai pour une Europe forte qui lutte face à la dictature chinoise, pour des institutions fortes et pour cela je voterai pour l’allégement du mille-feuille administratif.

Breizh-info.com : Quelle est votre position sur la question de l’immigration, centrale dans cette élection ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : La sémantique « immigration » est une insulte. Voir ma vidéo à ce sujet.

Breizh-info.com : Et sur le référendum d’initiative citoyenne ? Estimez-vous que les Gilets jaunes, canal historique, ont été entendus ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : Je ne pense pas que le RIC soit la solution miracle mais c’est l’idée phare de la population (Gilets jaunes) donc elle doit être réfléchie afin que les extrêmes ne s’en servent pas pour diviser la population française. Nous on a proposé via des vidéos la fusion entre le CESE et le Sénat afin qu’une assemblée constitutionnelle puisse avoir une réelle représentativité de l’ensemble de la population française. On a juste remis au goût du jour une idée du général Charles de Gaulle du 24 avril 1969.

Les Gilets jaunes ont été entendus par la majorité silencieuse à l’échelle nationale et mondiale et c’est le plus important. Les manifestations et actions mises en place par les Gilets jaunes auront des répercussions incroyables lors de l’élection présidentielle de 2022.

Breizh-info.com : Le mot de la fin pour nos lecteurs ?

Hadama Traoré (LREEM/La D.R) : Merci pour votre sollicitation. Le mouvement LREEM par le biais de son parti démocratique La D.R. espère que la France nous laissera présenter notre projet politique économique et social puissant et unique en France et en Europe. Le mouvement LREEM est décliné en 4 pôles : populaire (LREEM), associatif (FORCE CITOYENNE), politique (La D.R.) et géopolitique (La Multicontinentale). Pour avoir une crédibilité et une légitimité, nous avons lutté à l’échelle nationale pour une répercussion à l’échelle mondiale pour cela on a visité plus de 50 villes, rencontré plus de 3 000 personnes, rencontré plus de 100 élus des collectivités territoriales, invité 2 fois à l’Assemblée nationale, subi 17 passages face à un magistrat du siège, gagné 5 jugements, on a été sollicité par tous les mouvements révolutionnaires en France notamment la zad de Notre dame des landes

Nous sommes prêts à écrire l’histoire maintenant c’est aux médias de braquer les projecteurs sur le projet du mouvement LREEM !

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V